L'Angleterre au bord du gouffre

4256 fois


Ce mercredi soir, nous avons eu droit à une nouvelle flopée de matchs internationaux, auxquels ont participé plusieurs de nos Mancuniens. Plusieurs d'entre eux se sont illustrés, de diverses manières.

Groupe A

Le Portugal de Cristiano Ronaldo s'est (difficilement!) imposé contre la modeste équipe du Kazakhstan, avant-dernière de son groupe avec deux points d'avance et deux matchs en plus sur l'Azerbaïdjan, lanterne rouge. Autant dire qu'au vu des dernières performances de la Selecção, qui avant cette trêve internationale restait sur deux nuls face à la Pologne et la Serbie, il reste encore du travail.

Le numéro 7 de Manchester United a inscrit le second but de son équipe, et bien lui en a pris puisque deux minutes plus tard, le Kazakhstan revenait à 2-1... A noter l'entrée en jeu de Nani à une demi-heure de la fin, en remplacement de Maniche.

Nemanja Vidic n'a quant à lui pas disputé la rencontre de la Serbie en Azerbaïdjan, qui s'est terminée sur un score fleuve en faveur des visiteurs (6-1). Les Serbes menaient déjà 4-1 à la mi-temps.

Au classement, quatre équipes sont encore en course pour la qualification. La Pologne et le Portugal font désormais figure de favoris, avec respectivement 4 et 3 points d'avance sur la Serbie et la Finlande (20 points) à deux journées de la fin.

Mais attention à la Serbie qui recevra la Pologne pour sa dernière rencontre : si les coéquipiers de Tomasz Kuszczak venaient à concéder le nul face à la Belgique juste avant, attention aux conséquences! Le Portugal jouera ses deux derniers matchs à domicile.

Groupe B

L'Ecosse avait jusque là réalisé un parcours historique, mais il se pourrait bien que la contre-performance de ce mercredi soir ne vienne faire voler en éclats les espoirs de Darren Fletcher, qui a joué les 90 minutes de ce Géorgie - Ecosse qui a vu la Tartan Army s'incliner 2 buts à 0.

Du coup, la bonne opération a été réalisée par la France, vainqueur de la Lituanie à Nantes grâce un doublé de Thierry Henry en seconde période (2-0). Les Bleus, qui ont joué sans Patrice Evra, prennent la tête du groupe avec juste le match en Ukraine à jouer.

Dans cette finale à trois entre Italiens (23 points, 1 match en moins), Français (25 points) et Ecossais (24 points), l'Ecosse doit donc maintenant impérativement battre l'Italie pour pouvoir se qualifier. Dans le cas contraire, et en imaginant que l'Italie battra les Iles Féroé pour leur dernier match, les Scots regarderont l'Euro à la maison.

Groupe C

La Grèce, vainqueur en Turquie 1-0, s'est qualifiée pour la phase finale. La deuxième place se jouera entre la Norvège (20 points) et la Turquie (18 points) à deux journées de la fin. La prochaine journée verra d'ailleurs ces deux équipes s'affronter sur le sol norvégien.

Groupe D

Les deux qualifiés sont désormais connus : il s'agit de l'Allemagne et de la République Tchèque. Les seconds cités se sont imposés chez les premiers sur le score sans appel de 3 buts à 0 et valident donc leur ticket pour la phase finale.

Tant pis donc pour la République d'Irlande et John O'Shea, qui se sont fait peur face à l'équipe surprise de ce groupe, Chypre. Les Chypriotes ont ouvert le score à la 80e minute et ont été rejoints dans les arrêts de jeu (score final 1-1). Le Mancunien a disputé les 90 minutes.

Sans cette égalisation, Chypre pointerait à présent à la 3e place devant l'Irlande, la Slovaquie et le Pays de Galles! Félicitations donc pour ce parcours inattendu, et dommage pour l'Irlande.

Groupe E

L'Angleterre avait son destin entre ses mains, elle ne l'a plus à présent. Les hommes de Steve McClaren sont en ballotage défavorable en vue de la qualification après s'être inclinés en Russie (2-1).

Wayne Rooney avait pourtant ouvert le score après une demi-heure de jeu, d'un magnifique enchaînement contrôle de la poitrine - reprise de volée suite à une déviation de la tête de Michael Owen. Mais les Anglais ont ensuite laissé leurs adversaires prendre le contrôle du jeu, et doivent constater les dégâts.

L'homme providentiel, côté russe, s'appelle Roman Pavlyuchenko. Il a d'abord profité d'une faute de Rooney en dehors de la surface pour transformer le penalty donné par l'arbitre, avant de doubler la mise 3 minutes plus tard. Dominés, les coéquipiers de Rio Ferdinand, également titulaires, n'ont pu revenir.

Les Three Lions pouvaient assurer leur qualification, mais voilà que les Russes reviennent à deux points avec un match en retard en Israël. La Croatie, avec trois points d'avance et un match en moins, est déjà comme qualifiée, il ne reste donc plus qu'un ticket pour la phase finale.

Si les Russes venaient à s'imposer en Israël, leur qualification serait quasiment acquise, à moins qu'ils ne perdent ensuite chez une équipe d'Andorre qui a marqué 2 buts et en a encaissé 39 depuis le début des éliminatoires. Rooney et co. doivent donc prier pour que Yossi Benayoun et les Israëliens prennent au moins un point aux Russes le 17 novembre. Et même s'il en était ainsi, il faudrait ensuite une victoire contre le leader croate à Wembley pour voir les Anglais en Suisse et en Autriche l'été prochain. Dur dur.

Groupe F

La Suède et l'Espagne (respectivement 23 et 22 points) devraient se qualifier lors de la prochaine journée étant donné leur avance sur le Danemark et l'Irlande du Nord (17 points) à deux journées de la fin. La Suède a loupé l'occasion de faire la fête dès hier soir en concédant le nul 1-1 face aux Irlandais, mais ce n'est qu'anecdotique.

Dans les autres rencontres, le Danemark a battu la Lettonie 3-1 et le Lichtenstein a pris le dessus sur l'Islande 3-0.

Groupe G

La Roumanie a décroché son billet pour l'Euro 2008 en s'imposant au Luxembourg 2-0. Les Roumains ont, du haut de leurs 26 points, sept points d'avance sur la Bulgarie, troisième, à deux journées de la fin.

Les Bulgares, justement, ont laissé filer deux points importants en concédant le nul en Albanie 1-1. Ils se retrouvent maintenant à quatre points des seconds, les Néerlandais d'Edwin van der Sar (lequel n'a pas joué) qui se sont imposés 2-0 contre la Slovénie.

Le bilan de cette journée

Très mauvais mercredi pour le Royaume-Uni, qui a constaté l'élimination de la République d'Irlande, et voit maintenant l'Angleterre et l'Ecosse en ballotage alors que la qualification était proche. Pour le Pays de Galles, il était déjà trop tard.

Cela profite à la France et à la Russie qui se replacent parfaitement.

On connait donc maintenant six qualifiés pour la phase finale : la Suisse et l'Autriche, pays organisateurs, la Grèce qui remet son titre en jeu, l'Allemagne, la République Tchèque, et la Roumanie. Plus que dix places à prendre! Prochaine journée le 17 novembre.
Source(s) : Manchester Devils