Après la victoire à l'Etihad Stadium, Chris Flanagan de l'excellent site FourFourTwo, dresse l'étendue de la tâche qui nous attend la saison prochaine.

La victoire remarquable de Manchester United en territoire ennemi arrive trop tard pour espérer changer le cours de cette saison, mais elle a au moins le mérite d'envoyer un message pour la prochaine.

Avec 13 points d'avance alors qu'il reste 6 journées à jouer, City confirmera son titre très bientôt. Mais la victoire de United à l'Etihad confortera United dans le fait qu'ils sont taillés pour rivaliser — et ce, même si José Mourinho a nié le fait que ce résultat pouvait lui procurer un certain ascendant pour 2018-2019. "C'est une victoire importante, une belle victoire, mais rien de plus. Cette saison, nous avons progressé. La saison prochaine, nous devons progresser encore", a déclaré le Portugais.

Mais , au juste, devons-nous progresser?

1. Tirer le meilleur de Pogba

"Je vous répondrai une autre fois. Je ne peux pas vous répondre aujourd'hui, juste avant ce match." Pep Guardiola avait envie de dire quelque chose, et savait probablement qu'il ne devrait pas le dire la veille du derby de Manchester. Mais au final, la tentation a été trop forte. 

La question était au sujet de Mino Raiola, et la réponse, une riposte envers l'agent de Pogba, avec notamment une déclaration indiquant que Paul Pogba aurait été proposé à City durant le mercato hivernal 2018. Un commentaire qui a peut-être joué un rôle dans le résultat du derby. Ayant peut-être perçu cela comme un manque de respect envers sa personne, le Français a en tout cas suffisamment monter la moutarde au nez pour poster une photo sur les réseaux sociaux, la main derrière l'oreille, avec le message : "Say what?"

Il a répété ce geste à l'Etihad après son second but en trois minutes, une contribution qui a complètement retourné le match. On peut même légitimement dire que ce sont les trois meilleures minutes de Pogba avec le maillot des Red Devils, et il a montré de quoi il est capable quand on l'allume un peu.

Tout le monde sait que le Français peut offrir beaucoup plus que ce qu'il n'a fait cette saison, et pour cette équipe de Manchester United, c'est l'endroit où il y a le plus de marge de manoeuvre, peut-être. On a un joueur extrêmement talentueux au coeur du jeu, mais on a besoin d'en tirer le meilleur. Produire avec constance le genre des prestations comme celle de samedi, transformerait réellement Manchester United. Faire en sorte que les managers adverses le tancent avant chaque match pourrait peut-être aider...

2. Jouer avec intensité plus souvent

Manchester United dispose des joueurs qu'il faut pour jouer avec une haute intensité, mais nous ne le faisons pas suffisamment. Le derby de Manchester en est un exemple comme un autre : pendant les 20 premières minutes, nous avions un taux de possession honorable, mais pas l'étincelle pour allumer la mèche. Le tempo était lent. José Mourinho dira par la suite qu'il était satisfait de la première période de ses trois milieux — Herrera, Matic, Pogba — mais qu'il attendait plus d'Alexis Sanchez et Jesse Lingard, deux joueurs qui sont capables d'emballer un match.

Dès la première seconde de la seconde mi-temps, le rythme imprimé par Manchester United n'avait plus rien à voir. On ressemblait à une équipe qui avait quelque chose à prouver. "Vous ne voulez pas ressembler à des clowns, à vous tenir sur la pelouse pendant qu'ils fêtent leur titre." Ces propos tenus par Mourinho à la mi-temps a provoqué une réaction. Et d'un coup, nos joueurs se sont révélés être une menace bien plus élevée... et cela a produit le résultat que l'on sait.

Quand ce manque d'intensité se fait ressentir, comme lors de la défaite en Champions League contre le FC Séville à Old Trafford, United est une équipe moyenne. Si nous avons cela sur une base constante, alors nous serons une équipe redoutable.

3. Plus de buts d'Alexis Sanchez

Sanchez, en particulier, avait quelque chose à prouver après avoir repoussé les avances de Manchester City en janvier, pour signer dans le plus grand club de la ville. Et il a été un performeur remarquable en deuxième mi-temps. Mais un joueur de son calibre doit marquer plus de buts — il n'a inscrit que deux réalisations après ses 12 premiers matchs pour le club.

Cette saison, Manchester City a marqué des buts depuis toutes les zones du terrain, tandis que United a été plutôt dépendant de Romelu Lukaku. Alors que City a six joueurs qui ont marqué sept buts de Premier League ou plus, United n'en a que trois, avec Anthony Martial et Jesse Lingard. Mourinho souhaitera sans doute voir Marcus Rashford et Paul Pogba les rejoindre la saison prochaine, mais il attendra sans doute encore plus de Sanchez, qui devrait viser un total au-dessus de 20 buts.

Et ce n'est pas utopique : le Chilien a inscrit 24 buts en championnat lors de sa saison la plus prolifique... la saison passée. Il n'a été devancé que par Harry Kane et Romelu Lukaku. Autant de buts dont nous aurons besoin si nous souhaitons remporter le championnat en 2019.

4. Etre meilleurs sur les coups de pied arrêtés

Vu la qualité du jeu de Man City, personne n'est surpris de voir leurs statistiques de possession de balle être plus élevées que celles de Manchester United. Par contre, rien ne justifie qu'ils soient meilleurs sur les coups de pied arrêtés également.

Lorsque Vincent Kompany a trouvé la faille à la 25e minute pendant le derby de ce week-end, il s'agissait du neuvième but concédé par Manchester United sur coup de pied arrêté cette saison. Et José Mourinho de rajouter, "c'est le troisième but que nous prenons contre Manchester City sur corner cette saison."

A titre de comparaison, le but de la victoire de Chris Smalling, également sur un coup de pied arrêté, n'est que le second que City a concédé cette saison — c'est donc sans aucun doute une zone sur laquelle Manchester United est en retard. Et en tant qu'homme qui se targue d'être un cador en termes d'organisation offensive, José Mourinho n'aime pas cela. Il n'y a pas de raison que United ne puisse pas être aussi bon que City sur coups de pied arrêtés. Réglons ce problème, et cela aidera à réduire l'écart la saison prochaine.

5. Battre City à Old Trafford

Manchester United a gagné 2 de ses 3 derniers matchs à l'Etihad, et a concédé le nul sur le troisième. Et pourtant, nous finissons derrière City sur les trois dernières saisons. Ces résultats à l'Etihad ne sont pas le problème : c'est à Old Trafford que nous perdons des points et du terrain, avec notamment 2 défaites contre City sur les 2 dernières saisons.

United est à 13 points de City — et si nous avions battu nos rivaux à domicile plutôt que de perdre, l'écart ne serait plus que de 7 points. Ce n'est pas un si grand écart si l'on considère le niveau exceptionnel des Sky Blues cette saison, et leurs 27 victoires en 32 matchs.

Les Red Devils ont amélioré leurs stats contre le Top 6 cette saison, avec 5 victoires, 1 nul et 3 défaites jusqu'ici. Dans le même temps, City a gagné 7 rencontres face au Top 6 et en a perdu 2. Le bilan citizen est donc meilleur, mais si United avait battu City à Old Trafford le 10 décembre dernier, c'est le bilan des Red Devils qui serait le plus satisfaisant.

Manchester United ne peut pas contrôler les résultats de Manchester City contre les autres clubs du championnat, mais nous avons la main sur nos résultats face à eux, surtout à Old Trafford. Battons-les à la maison la saison prochaine, et ce sera toujours 6 points de moins à rattraper.

La version originale, en anglais, de cet article :
https://www.fourfourtwo.com/features/5-things-manchester-united-must-do-overhaul-manchester-city-next-season