Manchester United s'incline en finale de la FA Cup face à Chelsea (0-1), terminant donc la saison sans trophée.

Chelsea FC 1-0 Manchester United
FA Cup, finale
Samedi 19 mai 2018

Buts : Hazard (22e s.p.).

Gagner ou perdre une finale sur un penalty, sans que l'un ou l'autre gardien n'aient vraiment été beaucoup plus inquiétés, ne restera pas dans les annales... au contraire du nom du vainqueur. Et à ce petit jeu-là, ce sont les Londoniens qui l'emportent.

Seconds de Premier League, les Red Devils ont fini avec onze points de plus que Chelsea au compteur, ont battu toutes les équipes du Royaume au moins une fois, mais n'ont pas été capables de marquer ce samedi. Comme à Brighton il y a trois semaines, comme à West Ham il y a neuf jours, avant de marquer péniblement un petit but contre Watford pour finir la saison de championnat. Notre attaque, qui faisait exploser toutes les défenses en avalant les buts quatre par quatre en août et septembre 2017, traverse la ligne d'arrivée en pilote automatique, avec personne à bord.

S'ils n'ont pas été forcément plus talentueux que les Mancuniens au vu des choses montrées ce samedi après-midi, les Blues auront au moins eu plusieurs mérites. Le premier, c'est d'avoir joué deux mi-temps avec de l'intensité, là où les Red Devils ont été portés disparus pendant les 45 premières minutes. Le second, c'est d'avoir concrétisé leur(s) occasion(s), un penalty de Hazard que le Belge a lui-même provoqué, en emmenant Phil Jones dans sa course folle, tandis que ce même Jones ou Pogba étaient incapables de cadrer sur des opportunités tout aussi intéressantes. Le troisième enfin, c'est de ne pas avoir fait d'erreur, même lorsque United décidait d'ajouter de l'intensité dans son jeu offensif, à l'inverse de notre formation qui s'en sort finalement sans les honneurs.

C'est ainsi que Chelsea s'adjuge le trophée. Et les deux choses qui ont manqué cruellement ce samedi, de l'intensité et un esprit vraiment tourné vers l'offensive, sont finalement celles qui ont manqué tout au long de la saison. La prochaine, avec les ajustements du manager cet été, sera-t-elle différente? Saurons-nous apprendre de nos erreurs et faire les choses autrement la saison prochaine?

Quelqu'un aurait dit un jour : "La démence, c'est faire la même chose encore et encore, et s'attendre à des résultats différents à chaque fois." Prions pour que nous n'ayons pas à subir cela.

Les compos

José Mourinho aligne une équipe sans vraiment de surprise. L'incertitude majeure résidait dans la présence ou non de Romelu Lukaku, qui démarre finalement sur le banc et laisse sa place en pointe à Marcus Rashford. Luke Shaw n'est pas sur le banc, Mourinho lui préférant Matteo Darmian dans le rôle du latéral remplaçant.

Antonio Conte aligne également une formation attendue. Le poste de 9 est occupé par Olivier Giroud, préféré à Morata. Pour le reste, l'Italien dispose des meilleurs joueurs de son groupe.

Chelsea FC : Courtois, Azpilicueta, Cahill, Rüdiger, Moses, Fabregas, Kanté, Bakayoko, Alonso, Hazard, Giroud. Banc : Caballero, Barkley, Morata, Pedro, Zappacosta, Willian, Chalobah.

Manchester United : De Gea, Valencia, Smalling, Jones, Young, Matic, Herrera, Pogba, Lingard, Rashford, Sanchez. Banc : Bailly, Mata, Lukaku, Martial, Romero, Darmian, McTominay.

Arbitre : Michael Oliver.

Première période

Les deux formations démarrent prudemment la partie, se jaugeant au milieu de terrain et prenant la mesure de leur adversaire. Mais avec des joueurs de qualité des deux côtés, il ne faudra pas grand chose pour que la partie bascule. Eden Hazard tâche de nous le rappeler à la 9e minute, suite à une perte de balle largement évitable de Phil Jones sur une phase de construction mancunienne : le Belge part en contre accompagné de Giroud, utilise son appel pour s'ouvrir le côté gauche et décide de frapper à l'entrée de la surface – De Gea arrive difficilement à repousser.

Autre alerte quelques minutes plus tard lorsque Tiémoué Bakayoko, à la lutte avec Nemanja Matic sur un ballon en profondeur, s'écroule dans la surface et réclame le penalty (14e). Michael Oliver ne bronche pas, à juste titre puisque le ralenti montrera que le joueur des Blues s'est finalement emmêlé les pinceaux sans l'aide de personne... Une réclamation similaire d'Alexis Sanchez à l'autre bout du terrain après des interventions limite de Moses puis Azpilicueta ne sera pas plus écoutée (16e).

Jamais deux sans trois, parait-il, mais la troisième demande d'un penalty en quelques minutes est cette fois suivie par l'homme en noir. A la 20e minute, Eden Hazard part au un-contre-un avec De Gea, avec Phil Jones, semblant déjà en retard sur la prise de balle du joueur de Chelsea, qui tente de suivre comme il peut. L'Anglais n'est malheureusement pas assez rapide, et lorsqu'il tacle de façon désespérée au moment où le Belge arme son tir, il n'y a qu'une fin possible : un penalty, qui sera converti par Eden Hazard lui-même (0-1, 22e), et un carton jaune pour notre défenseur central.

Manchester United amorce une réaction, notamment en obtenant un coup franc bien placé et un corner qui ne donnent rien finalement, et en se montrant plus présent dans la moitié de terrain adverse. Face à une défense londonienne bien organisée, les centres se succèdent, mais le manque d'une présence importante dans la boîte, comme celle de Romelu Lukaku, se fait sentir. Rashford, Lingard et Alexis n'ont de cesse de décrocher pour toucher des ballons et pèsent finalement assez peu sur la défense centrale adverse. Pogba (29e) et Sanchez (32e) tentent de faire la différence sur des frappes de loin, mais sans trouver le cadre. Courtois est pour le moment tranquille : cinq tirs mancuniens, aucun cadré, après 33 minutes de jeu.

On se demande bien comment Man United va pouvoir revenir dans cette partie. Chelsea est dans la maîtrise, offensivement et défensivement. Eden Hazard se promène, ce qui n'est jamais bon signe même s'il n'est pas réellement dangereux, tandis que les stars en rouge se font discrètes. Les supporters mancuniens s'impatientent au vu du peu d'empressement de leur équipe à revenir dans la partie. La reprise de la tête de Jones, sur un centre de Young juste avant la pause, passe hors cadre elle aussi (45e) : il va falloir un sacré changement d'approche à la pause pour tenter de renverser cette situation qui semble compromise. Et cela va commencer par cadrer au moins un tir, ce qui n'a pas été le cas dans les 45 premières minutes.

Mi-temps : Chelsea FC 1-0 Manchester United.

Seconde période

José Mourinho repart en tout cas avec les mêmes joueurs, tout comme son homologue Antonio Conte. Pas de trace donc de Lukaku, qui continue à ronger son frein sur le banc, ni de Martial. Le début de la deuxième mi-temps n'a de fait rien de vraiment différent de la fin de la première, avec une formation en bleu dans le contrôle de la rencontre, sans plus, et une équipe en rouge qui peine vraiment à se montrer menaçante, si ce n'est sur un coup franc frappé par Rashford côté gauche sur lequel Courtois se voit obligé de boxer le ballon (53e).

Une étincelle s'allume de temps en temps cela dit, comme sur une passe magnifique de Valencia pour Rashford dans la profondeur côté droit. L'Anglais ne trouve personne sur sa passe en retrait, mais Alexis récupère le ballon perdu au prix d'un très bon tacle et peut retrouver notre jeune attaquant, dont la frappe puissante met Courtois en difficulté (57e). Cela a l'effet secondaire de réveiller les Blues, anticipant la menace d'une possible égalisation, notamment Eden Hazard qui semble comme réveillé par ce coup de semonce. Ce qui laisse augurer d'une fin de partie, on l'espère, plus intéressante.

Antonio Valencia joue désormais milieu droit, avec Ander Herrera en défense. Comme si José Mourinho avait enfin compris la dimension cruciale manquante dans le jeu de son équipe : l'intensité. Et les quelques efforts de Red Devils semblent porter leurs fruits à la 63e. Sur un coup franc frappé par Rashford à droite, Jones reprend de la tête en déséquilibre, et Courtois stoppe le cuir au dernier moment sur sa ligne. Sanchez a bien suivi, mais est hors-jeu de 30 centimètres et son but est annulé, à juste titre. Encourageant, quoi qu'il en soit.

Mais il ne faut pas oublier pour autant la menace que représente Chelsea, qui passe tout près de doubler son avance à vingt minutes de la fin du match. Kanté se projette vers l'avant et décale Marcos Alonso, qui se retrouve d'un coup seul face à De Gea. Heureusement, pressé par le retour de Young, l'Espagnol frappe droit sur son compatriote. Victor Moses récupère dans le couloir droit, son centre est contré dans la surface par le bras légèrement décollé d'Ashley Young, mais Michael Oliver juge qu'il n'y a pas penalty après consultation de la VAR (70e). Difficile de siffler dans l'un ou l'autre sens, mais la décision inverse n'aurait pas paru complètement scandaleuse.

Deux minutes plus tard, Lingard sert en profondeur Rashford qui essaie de piquer au-dessus de Courtois, mais le gardien belge a bien anticipé et repousse (72e). Ce sera la dernière action pour nos deux jeunes joueurs, qui laissent leur place à Romelu Lukaku et Anthony Martial (73e). Les deux nouveaux entrants sont immédiatement sollicités dans un mouvement à trois intéressant avec Valencia, mais Anthony Martial voit sa frappe contrée aux seize mètres (74e). Les Blues sont complètement acculés à leur but — mais vont-ils craquer?

Alors que nous arrivons dans les dix dernières minutes, Chelsea semble avoir repris ses esprits, et United est moins dangereux qu'à ses meilleurs instants. Une frappe lointaine de Matic (80e) et le corner qui s'ensuit ne suffisent pas à réellement faire paniquer Courtois et ses partenaires. A la 82e, Paul Pogba a une occasion en or, complètement démarqué sur un corner à dix mètres du but, de finalement égaliser, mais pique sa tête en dehors du cadre! Incompréhensible de la part d'un joueur avec tellement de talent (mais qui semble toujours peiner à le montrer...).

Les cinq minutes d'arrêt de jeu qui clôturent cette rencontre sont l'occasion pour Chelsea d'enchaîner les corners courts dans le coin et les dégagements en touche, et pour United de se résigner. Une fin peu reluisante pour une rencontre qui ne l'a pas été plus. 

Score final : Chelsea FC 1-0 Manchester United.

A bientôt!

C'est la fin de la saison! Les Red Devils reprendront du service le vendredi 20 juillet (4 heures du matin, heure française) dans le cadre de leur tournée américaine, en affrontant les Mexicains du Club America.

D'ici là, restez connectés, notamment pour suivre le mercato – nous vous ferons part tout cet été des transferts qui concernent le club.