Manchester United bat Everton 2-1 et remonte un peu au classement de la Premier League, prenant la huitième position.

Manchester United 2-1 Everton
Premier League, 10e journée
Dimanche 28 octobre 2018

Manchester United : De Gea - Young, Smalling, Lindelöf, Shaw - Pogba, Matic, Fred (Lingard 90e+5) - Rashford (Lukaku 65e), Martial, Mata (Herrera 85e). Non utilisés : Alexis, Rojo, Romero, Darmian.

Everton : Pickford - Coleman, Keane, Zouma, Digne - Gomes, Gueye (Tosun 78e) - Walcott (Calvert-Lewin 78e), Sigurdsson, Bernard (Lookman 62e) - Richarlison. Non utilisés : Baines, Mina, Stekelenburg, Davies.

Buts : Pogba (27e), Martial (49e) pour Manchester United; Sigurdsson (77e s.p.) pour Everton.

Pour cette rencontre, José Mourinho décidait qu'il était temps d'apporter du changement en attaque. La formation alignée contre Everton était donc la même que face à la Juventus en milieu de semaine, à l'exception de Romelu Lukaku, qui a cumulé huit matchs consécutifs sans inscrire le moindre but. Le Belge se voyait ainsi relégué sur le banc, ce qui profitait à Fred, titulaire au milieu. Anthony Martial se retrouvait donc en pointe, avec Mata et Rashford sur ses côtés.

Pour Everton, qui n'a pas joué en Coupes d'Europe, l'équipe de Marco Silva était identique à celle victorieuse 2-0 de Crystal Palace le week-end précédent.

Première période

Après le revers subi face à Turin à Old Trafford, une victoire se faisait pressante pour les Red Devils, restant sur une victoire sur leurs sept dernières sorties. Avec une attaque inédite, faisant notamment suite à l'absence dans le onze de départ de Big Rom, les Mancuniens tardèrent cependant à se mettre en évidence, faisant jeu égal avec des Toffees pourtant pas impressionnants, et se montrant prompts à perdre la possession en faveur de leurs adversaires.

Après un quart d'heure plutôt fade, les deux formations se décidèrent à prendre les choses plus au sérieux. Gomes (15e) et Mata (19e) ne parvinrent pourtant pas à tromper leurs vis-à-vis sur des reprises de la tête de part et d'autre de la pelouse. Jordan Pickford dut ensuite s'employer sur une frappe enroulée de Martial qui partait bien (23e).

Le Français fut à l'origine du premier but mancunien, prenant le meilleur sur Idrissa Gueye dont la jambe tendue fut vaciller, en deux temps, notre numéro 11. Paul Pogba, tireur désigné, prit littéralement tout son temps sur sa course d'élan, mettant vingt secondes à parcourir les trois mètres le séparant du ballon avant de frapper droit sur Pickford... qui ne put que remettre le ballon dans les pieds de notre milieu et constater les dégâts (1-0, 27e).

Plus en jambes désormais, les Red Devils crurent ajouter un second pion dans la foulée, mais Rashford dut contenir sa joie après que l'arbitre de touche l'ait jugé hors-jeu (30e). Le score n'évoluerait plus jusqu'à la pause : avantage pour Manchester United, 1-0.

Mi-temps : Manchester United 1-0 Everton.

Seconde période

United ne laissait pas le doute s'installer en seconde mi-temps en ajoutant immédiatement un second but par le biais de l'homme en forme, Anthony Martial. Servi par Paul Pogba dans l'axe qui aurait pu tenter sa chance, notre ailier expédia une belle praline dans le petit filet opposé d'un Jordan Pickford incapable de rivaliser (2-0, 49e).

Les Toffees n'étaient pas plus en réussite dans la surface de David de Gea. Lancé par Richarlison à gauche, Bernard pensait avoir fait le plus dur en contournant l'Espagnol, mais ne put redresser sa frappe qui termina dans le petit filer (51e). En dépit de ce moment d'oubli, United dominait de la tête et des épaules désormais. Rashford (54e), en un contre un, et Pogba (57e), d'une frappe sèche à mi-distance, ne surprenaient malheureusement pas Pickford qui gardait son équipe dans la rencontre.

Et bien lui en prit, car au lieu de couler, ses coéquipiers rendirent la tâche difficile aux locaux. Seamus Coleman fit passer un premier frisson dans les tribunes d'Old Trafford, se rendant disponible dans son couloir droit pour attaquer un ballon lancé dans la profondeur, pénétrant dans la surface et voyant son centre-tir raser la ligne de but (72e). Mais surtout, quatre minutes plus tard, Richarlison lancé sur la gauche de notre surface fut fauché par un tacle aussi inutile qu'inefficace de Smalling, suite à une perte de balle tout à fait évitable dans notre tiers de la pelouse. Sigurdsson ne fit pas d'erreur au moment de transformer la sentence (2-1, 77e).

L'espoir était de nouveau permis pour nos hôtes, un espoir qui n'aurait pas duré bien longtemps si, sur un bon centre de Pogba depuis la droite, Romelu Lukaku avait smashé le cuir de la tête dans les cages de Pickford au lieu de manquer sa reprise (82e). Le Belge, entré quelques minutes plus tôt à la place de Marcus Rashford, paraît malheureusement hors de forme.

Les six minutes d'arrêts de jeu prononcées auraient pu rappeler les mauvais souvenirs de Stamford Bridge, mais il n'en fut rien cette fois. Les joueurs adverses ne posaient à vrai dire que peu de problèmes à David de Gea depuis une bonne dizaine de minutes. Sur un ultime contre, Anthony Martial aurait pu aggraver le score en faveur des siens, mais en duel face à Pickford, il attendit le dernier moment pour frapper et Pickford, sorti dans ses pieds, put sauver ses coéquipiers (90e+4). L'essentiel reste sauf, United prend les trois points et repasse en huitième position auc classement.

Fin du match : Manchester United 2-1 Everton.

On a aimé

On restait sur une victoire en sept matchs, alors celle-ci fait plaisir, forcément.

Lukaku remplaçant et Fred titulaires au coup d'envoi, enfin un peu de changement.

Anthony Martial est en forme : un beau but, et beaucoup de rigueur dans les replacements défensifs.

Le retour dans l'équipe de Jesse Lingard, entré pour deux minutes d'arrêts de jeu.

On n'a pas aimé

La course d'élan de Pogba sur le penalty : 100% tracas, 100% blabla, chanceux d'avoir un résultat.

Un Marcus Rashford très loin du niveau de ses débuts, alors qu'il devrait progresser au contraire.

Lukaku qui paraît totalement hors du coup sur son entrée, que ce soit sur ses frappes, passes ou courses.

Le raté de Martial dans un un-contre-un joué trop nonchalamment dans les arrêts de jeu. Ce soir, ça passe, mais demain...?

A bientôt!

Manchester United se déplace à Bournemouth samedi 3 novembre pour le compte de la 11ème journée de Premier League. Le coup d'envoi sera donné à 13h30, heure de Paris. Les Cherries ont fait un très bon début de saison et sont actuellement sixièmes, avec trois points de plus que Manchester United.