Man Utd 0 Liverpool 0 : United tient le choc des jambes en mousse

1369 fois


Très rapidement pénalisé par les blessures, Manchester United a concédé le nul à domicile face à Liverpool (0-0).

Manchester United 0-0 Liverpool
Score à la mi-temps : 0-0
Premier League, 27e journée
Dimanche 24 février 2019

"C’est comme si vous me demandiez si je préfère avoir des dents en bois ou des jambes en mousse."

Voici la réponse d'Eric Cantona lorsqu'il lui fut demandé s'il préférait voir City ou Liverpool champion d'Angleterre. Le King ne se doutait alors pas qu'énervées comme jamais, les jambes en mousse allaient prendre leur revanche et saboter le match des Mancuniens face à leur ennemi juré, en s'incrustant dans les organismes fatigués de nos joueurs. 

Forts d'une victoire convaincante face à Chelsea en FA Cup, les Red Devils abordaient ce choc de la 27e journée de Premier League dans l'optique de consolider leur présence dans le Top 4, voire de se rapprocher de Tottenham, vaincu à Burnley la veille. Pour ce faire, Ole Gunnar Solskjaer devait cependant composer sans Jesse Lingard et Anthony Martial, jugés trop justes : si l'Anglais prenait place sur le banc, le Français ne faisait pas partie de la feuille de match.

Pour ne rien arranger, le Norvégien devait aussi se passer de l'un des hommes forts de son milieu, Nemanja Matic. La nouvelle tombait à quelques heures du coup d'envoi : apparemment touché à l'entraînement, notre numéro 31 pourrait manquer un mois de compétition. Ce forfait, loin de faire nos affaires, permettait en tout cas à Scott McTominay de grappiller du temps de jeu... à voir, au niveau du rythme, ce que cela allait donner. Mata et Lukaku étaient également alignés au coup d'envoi, tandis que Jürgen Klopp, côté Liverpool, pouvait compter sur son équipe-type, qui disposait de 24h de repos de moins en ayant affronté le Bayern Munich en C1 mardi soir (0-0). A noter la titularisation de James Milner au poste de latéral droit, Trent Alexander-Arnold démarrant sur le banc.

A défaut de crouler sous les occasions en première période, la rencontre allait plier sous le poids des blessures. Quatre changements, précisément, en 25 minutes, trois côté United et un chez les Scousers. Ander Herrera fut le premier à céder sa place à Andreas Pereira, dès la 21e minute, allégeant un peu plus un milieu de terrain désormais composé du Brésilien, de McTominay et de Pogba. Quatre minutes plus tard, Juan Mata devait à son tour faire place nette pour permettre à Jesse Lingard, incertain au coup d'envoi, d'entrer en jeu (25').

Juste après la demi-heure de jeu, c'est Roberto Firmino qui rejoignait le vestiaire après s'être tordu la cheville, donnant une chance de briller à Daniel Sturridge (31'). Enfin, juste avant la pause, Lingard devait se résigner à ne pas pouvoir poursuivre, et c'est Alexis Sanchez qui constituait notre dernier remplacement du match (43'). Tout simplement incroyable. Le tout, sous les yeux d'un Marcus Rashford qui semblait gêné physiquement dès le premier quart d'heure de jeu, mais allait devoir serrer les dents jusqu'au bout.

Au niveau des opportunités de faire basculer la rencontre, assez peu de choses à se mettre sous la dent. Le début de la rencontre fut engagé, mais correct. Liverpool passait un peu trop de temps dans notre moitié de terrain cela dit et avait le gros de la possession (60% à la pause), mais sans parvenir à mettre David de Gea en danger : le coup franc de Salah loin au-dessus depuis la ligne des 16,50 mètres ne serait pas accompagné d'autres occasions franches côté Scousers, qui faisaient preuve de beaucoup d'imprécisions dans les centres en trouvant régulièrement le troisième poteau.

Les Red Devils n'étaient pas forcément plus en verve, mais se procurèrent la meilleure occasion de la première mi-temps lorsque Romelu Lukaku feinta la frappe pour servir parfaitement Lingard dans la course, plein axe aux six mètres. L'Anglais tenta de contourner Alisson, mais le gardien brésilien se détendit parfaitement pour capter le cuir dans les pieds de notre joueur... qui sortit immédiatement après.

Score nul et vierge à la pause, et l'obligation pour les locaux de terminer la partie avec les onze mecs sur la pelouse à la reprise. Et si possible, avec un résultat... Pour ce faire, Old Trafford allait répondre présent et monter le volume dans les travées, pour sanctionner positivement l'investissement physique de joueurs mancuniens pas prêts à se laisser marcher dessus. Les premiers débats penchaient de fait légèrement en faveur des Red Devils, qui obtenaient notamment deux coups francs intéressants que Pogba, puis Alexis, reprenaient mais sans parvenir à conclure — et en situation de hors-jeu dans les deux cas (51', 53'). Cinq minutes plus tard, Rashford ne pouvait trouver que le petit filet sur une frappe du gauche dans un angle fermé (58').

Les Mancuniens ne pourraient cependant pas garder ce rythme jusqu'à la fin de la rencontre, à l'image d'un Marcus Rashford très clairement émoussé. Les joueurs de Jürgen Klopp en profitaient pour rééquilibrer les échanges, et se montrer un peu plus dangereux en quelques occasions, notamment sur des corners où ils étaient difficilement contenus par notre défense (69', 70'). C'était le moment choisi pour faire entrer Xherdan Shaqiri, double buteur à l'aller (1-3) en étant entré en jeu alors que le score était nul entre les deux formations.

United paraissait prendre l'avantage au tableau d'affichage à un quart d'heure du terme, un espoir vite balayé. Sur un coup franc frappé par Shaw, Smalling était trouvé côté droit et remisait dans l'axe en une touche de balle. Lancé vers son but, Joël Matip trompait Alisson, mais Michael Oliver annulait le but pour une position de hors-jeu de Smalling (75'). Il faut reconnaître la discipline de nos adversaires dans cet exercice, après avoir vus nos coups francs sytématiquement annulés par le très bon alignement de leur défense.

Klopp privilégiait la vitesse pour nous prendre à revers désormais, faisant entrer Origi à la place de Salah pour les dix dernières minutes (78'). Mais les imprécisions dans les transmissions côté Liverpool les pénalisaient et les rendaient inoffensifs dans les vingt derniers mètres. Souverains, Smalling et Lindelöf étaient également bien aidés par leurs milieux sur les phases défensives, notamment McTominay et Pogba qui prenaient énormément de ballons de la tête. Souvent pointée comme le point faible, c'est notre capacité à défendre qui permet ce dimanche de prendre un point face à l'ennemi, même si celui-ci n'a pas montré son meilleur visage, loin s'en faut. Solskjaer reste invaincu et en course pour le Top 4... mais avec quels joueurs? Plus de nouvelles dans les prochains jours.

Les équipes

Manchester United (4-3-1-2) : De Gea - Shaw, Smalling, Lindelöf, Young - Pogba, McTominay, Herrera (Andreas 21') - Mata (Lingard 25') (Alexis 43') - Rashford, Lukaku.

Liverpool (4-3-3) : Alisson - Robertson, Van Dijk, Matip, Milner - Wijnaldum, Fabinho, Henderson (Shaqiri 72') - Mané, Firmino (Sturridge 31'), Salah (Origi 78').

Elisez votre homme du match!

C'est par ici, sur notre forum.

Les stats

Les statistiques du match sont fournies par SkySports.

 Man UtdLiverpool
Score 0 0
Possession (%) 36 34
Tirs 6 7
Dont cadrés 3 1
Passes réussies (%) 73 85
Passes réussies dans le dernier tiers adverse (%) 48 69
Centres réussis (%) 29 12
Positions de hors-jeu signalées 3 1
Tacles réussis (%) 50 67
Cartons jaunes reçus 1 3
Cartons rouges reçus 0 0

Le classement

Retrouvez le classement complet ici.

Prochain match

Manchester United se déplacera pour la 28e journée de Premier League, mercredi 27 février, sur le terrain de Crystal Palace. Le coup d'envoi sera donné à 21h CET.