Arsenal 2 Man Utd 0 : douche froide pour les Red Devils

1768 fois


Manchester United s'incline pour la première fois depuis la prise de fonction d'Ole Gunnar Solskjaer, sur la pelouse d'Arsenal (0-2). Les Red Devils ne méritaient pas franchement mieux.

Arsenal 2-0 Manchester United
Score à la mi-temps : 1-0
Premier League, 30e journée
Dimanche 10 mars 2019

Buts : Xhaka (12'), Aubameyang (69' sp) pour Arsenal.

Les compos

Battu à Rennes jeudi soir après avoir joué une mi-temps à 10 contre 11, les Gunners alignent ce qui semble être leur meilleur onze. Par rapport au nul décroché à Tottenham la semaine passée, Arsenal aligne Ozil, Aubameyang, Maitland-Niles et Kolasinac, tandis que Mustafi, Guendouzi, Mkhitaryan et Iwobi font place nette.

Pour United, Ole Gunnar Solskjaer opère trois changements par rapport à la formation revenue victorieuse de Paris. Pogba, suspendu en Champions League, est de retour en tant que titulaire, de même que Matic, remis de sa blessure, et Dalot. McTominay, Pereira et Bailly sont logiquement les joueurs remplacés.

Arsenal (3-4-1-2) : Leno - Sokratis, Koscielny, Monreal - Maitland-Niles, Ramsey, Xhaka, Kolasinac - Ozil (Iwobi 77') - Lacazette (Nketiah 86'), Aubameyang (Suarez 80').

Manchester United (3-4-1-2) : De Gea - Young, Smalling, Lindelöf - Dalot (Martial 71'), Fred, Matic (Greenwood 80'), Shaw - Pogba - Rashford, Lukaku.

Vous pouvez voter pour le meilleur joueur mancunien du match sur notre forum, en suivant ce lien.

Le match

On dit souvent que le football est une histoire de confiance. De dynamique. Au moment d'approcher cette rencontre, et de comparer les tendances pour les deux formations en présence, United pouvait approcher serein : forts d'une victoire et d'une qualification sur la pelouse du PSG, invaincus depuis décembre, quatrièmes et à portée de la troisième place suite à la défaite de Tottenham à Southampton.

Cette rencontre devait permettre, potentiellement, de prendre un peu d'air au classement sur nos rivaux dans la course à la quatrième place, Arsenal et Chelsea. Les Gunners, quant à eux, défaits à Rennes jeudi soir en Europa League, et cinquièmes au classement avant la rencontre suite à la folle remontée des Red Devils, devaient faire face à leurs doutes. Trois victoires dans leurs quatre derniers matchs de championnat, et un nul décroché à Tottenham le week-end précédent, pouvaient toutefois leur donner la pêche.

Il n'en fut rien sur le terrain. Certes, les Red Devils ont eu quelques belles occasions en première période, frappant deux fois les montants. Certes, les Gunners ont marqué deux buts presque sortis de nulle part, dont un penalty très généreusement accordé par Jon Moss pour une prétendue faute de Fred. Mais dans l'ensemble, difficile de ne pas mettre en avant la non-performance de nos joueurs, dans la lignée finalement de nos dernières sorties (la victoire galère contre Southampton, celle offerte par le PSG) que les résultats avaient contribué à masquer.

En frappant la barre d'entrée de jeu par Lukaku (9'), United ne faisait que peu frissonner au final les supporters présents à l'Emirates Stadium, qui pouvaient laisser éclater leur joie sur l'ouverture du score de Xhaka trois minutes plus tard. Le Suisse faisait fi de la neutralité, en envoyant une frappe semblant sans danger mais dont la trajectoire changeante laissait De Gea bloqué sur ses appuis (1-0 Arsenal, 12'). Les Londoniens se projetaient rapidement vers l'avant via leur trio Ozil - Lacazette - Aubameyang, Ashley Young devant se montrer vigilant devant le Français pour éviter le pire (16').

Fred tapait bien le poteau de Leno en guise de réaction (19'), mais les autres offensives mancuniennes manquaient de mordant. Une frappe totalement ratée de Rashford (23') ou une frappe lointaine de Pogba (26') n'inquiétaient pas Leno. Lukaku tentait de forcer la décision entre Koscielny et Monreal, mais la bonne sortie de Leno dans ses pieds l'empêchait de conclure (36').

Le gardien allemand aura été inspiré ce dimanche soir dans ses sorties (50' devant Lukaku) et ses interventions, mais il faut dire que les Mancuniens n'auront pas forcé son talent. Rashford ne cadrait pas ses tentatives de la seconde période (49', 59' sur coup franc) ou manquait de puissance dans sa finition, comme sur cette ultime tête dans les arrêts de jeu (90'+2). Entre temps, les canonniers avaient déjà fait des dégâts. Fred suivait une incursion de Lacazette dans la surface, et se montrait trop pressant au goût de M. Moss, en tant cas suffisamment pour accorder un penalty transformé par Aubameyang (2-0 Arsenal, 69').

Incapables de faire mal, les diablotins rouges devaient se résoudre à voir la victoire leur échapper. Avec ce résultat, Arsenal repasse à la quatrième place, tandis que Chelsea, avec un match en retard, est à un point derrière United. La question est désormais de savoir comment Solskjaer arrivera à trouver une solution aux lacunes qui émaillent toujours notre jeu... une condition sine qua none à du football européen la saison prochaine.

Les stats

Les statistiques du match sont fournies par SkySports.

 ArsenalMan Utd
Score 0
Possession (%) 46 54
Tirs 14 14
Dont cadrés 3 4
Passes réussies (%) 76 81
Passes réussies dans le dernier tiers adverse (%) 69 69
Centres réussis (%) 27 23
Positions de hors-jeu signalées 5 1
Tacles réussis (%) 50 57
Cartons jaunes reçus 2 2
Cartons rouges reçus 0 0

Le classement

Retrouvez le classement complet ici.

A bientôt

Les Red Devils ne sont plus qu'à trois marches d'une victoire en FA Cup, un trophée qui nous échappe depuis 2016. Mais pour cela, il faudra aller éliminer Wolverhampton sur leur pelouse, samedi 16 mars à 20h55 CET, en quarts de finale.