Man Utd 1 Chelsea 1 : le Top 4 s'éloigne... pour de bon?

905 fois


Manchester United, après avoir ouvert le score face à Chelsea, n'a pas été capable de s'imposer et s'est encore compliqué la tâche dans la course à la C1.

Manchester United 1-1 Chelsea FC
Score à la mi-temps : 1-1
Dimanche 28 avril 2019
Premier League, 36e journée

Buts : Mata (11') pour Manchester United ; Alonso (43') pour Chelsea.

Vous pouvez voter pour le meilleur joueur mancunien du match sur notre forum, en suivant ce lien.

Venez débriefer le match avec des passionnés sur notre forum, en suivant ce lien.

Cette fois, il n'y aura peut-être pas de retour possible. Tellement loin de l'Europe au moment du débarquement de José Mourinho, tellement près après quelques rencontres sous Ole Gunnar Solskjaer, avec une quatrième place au terme de la 26e journée, et tellement loin à nouveau après une nouvelle contre-performance, cette fois contre un concurrent direct au Top 4, les Blues de Chelsea.

L'adversaire du jour était certes un gros historique, mais un gros lui aussi à la recherche de son jeu et de son identité. Ce dimanche, pendant le plus gros de la première mi-temps, les hommes de Maurizio Sarri ont semblé en perdition. Une première grose occasion pour Lukaku dès la 3e minute de jeu donnait le ton. Le Belge, très actif et performant en première période, fut impliqué sur l'ouverture du score de Juan Mata, en servant délicieusement Luke Shaw dans sa course côté gauche, l'Anglais remisant en retrait pour l'Espagnol qui donnait l'avantage aux siens le jour de ses 31 ans (1-0, 11').

Inefficaces, manquant clairement d'idées, les Londoniens tentaient leur chance de loin, Alonso et Jorginho trouant les nuages au-dessus d'Old Trafford avec leurs tentatives. Excellent dans le mouvement comme à son habitude, Eden Hazard ne pouvait à lui tout seul dynamiter le jeu de sa formation, qui ne cadrait pas un tir dans les 30 premières minutes (0/5) malgré plus de tentatives que les locaux (2/2). Ces derniers, bien au-dessus, ne parvenaient cependant pas à concrétiser, l'occasion la plus nette étant sans doute une tête piquée de Bailly consécutive à un corner de Young qui rasa le poteau de Kepa (29').

Ce United-là était à des années-lumière de ce qu'on avait pu voir ces dernières semaines, avec de l'envie, de l'engagement, un plan de jeu. Mais ses ardeurs furent stoppées dans leur élan par l'égalisation contre le cours du jeu de Marcos Alonso, lequel profita d'une mauvaise prise de balle de De Gea sur une frappe anodine (par rapport à ses standards) de Rüdiger pour conclure au rebond, alors que la défense n'avait pas suivi (1-1, 43').

Manchester United ne s'en relèverait pas. Malgré 45 minutes restantes pour recréer une avance leur permettant de rattraper Chelsea au classement, les Red Devils gratifièrent en seconde mi-temps Old Trafford d'une prestation beaucoup plus proche de ce qu'ils avaient produit dernièrement. Trop peu incisifs, comme trop peu conscients de l'urgence de la situation, ils auraient même pu finir cette rencontre de façon moins glorieuse encore, entre les interventions très limite de Bailly (67') et Rojo (79') pas ou peu sanctionnées par Martin Atkinson (l'Argentin aurait facilement pu être exclu), et le un-contre-un de Higuain face à de Gea sur lequel l'Espagnol s'est imposé (90'+7). En deuxième partie de rencontre, les Mancuniens ont trop peu proposé, si ce n'est une tête de Rojo sauvée sur sa ligne par Pedro (90'+2). Trop peu pour espérer une victoire.

A deux journées de la fin, Manchester United reste sixième, à trois points de la quatrième place et à cinq points de la troisième. Il faut donc espérer voir Chelsea et Arsenal se croûter, et pas qu'un peu, pour viser la Champions League l'an prochain. Un scénario peu probable, même si les deux formations londoniennes sont dans une forme moyenne, au vu de nos propres performances.

Depuis le début de la saison, United a fini dans le Top 4 au terme d'une seule des 36 journées déjà disputées, et squatte la sixième place depuis la 16e journée, n'en dérogeant qu'en trois occasions. Où serait, finalement, la logique de finir quatrième le 12 mai? Nulle part. Même si ce n'est pas mathématiquement terminé, United n'a pas mérité de jouer la Champions League pendant le prochain exercice, et devra, de nouveau, se reconstruire pour viser autre chose dans un an. C'est la loi du football, tant que l'UEFA ne nous sort pas son aberration de ligue fermée avec les clubs les plus riches du monde. D'ici là... we'll keep the Red Flag flyin' high, 'cause Man Utd'll never die.

Les compos

Manchester United (4-3-1-2) : De Gea - Shaw, Lindelöf, Bailly (Rojo 71'), Young - Matic, Herrera, Pogba - Mata (McTominay 81') - Rashford (Alexis 65'), Lukaku.

Chelsea (4-3-3) : Kepa - Alonso, Luiz, Rüdiger (Christensen 65'), Azpilicueta - Kovacic (Loftus-Cheek 76'), Jorginho, Kanté - Hazard, Higuain, Willian (Pedro 84').

Les stats

Les statistiques du match sont fournies par SkySports.

 Man UtdChelsea
Score 1
Possession (%) 52 48
Tirs 7 16
Dont cadrés 5 3
Passes réussies (%) 84 86
Passes réussies dans le dernier tiers adverse (%) 73 87
Centres réussis (%) 20 22
Positions de hors-jeu signalées 5 5
Tacles réussis (%) 53 56
Cartons jaunes reçus 3 2
Cartons rouges reçus 0 0

Le classement

Retrouvez le classement complet ici.

A bientôt

Les Red Devils vont disputer leur avant-dernier match de la saison sur la pelouse de la lanterne rouge, Huddersfield. Pas le droit à l'erreur dans cette rencontre que les Mancuniens doivent absolument gagner. La rencontre aura lieu dimanche 5 mai, avec un coup d'envoi à 15h CET.