Report & Vidéos - Man Utd 4 Chelsea 0 : les Red Devils fessent les Blues (màj)

2125 fois


Manchester United s'est fait plaisir, et nous a fait plaisir, avec une très belle victoire contre le Chelsea de Frank Lampard, en conclusion de la première journée de Premier League (4-0).

Voir la fiche du match et le live

Noter les joueurs

Ce matin, hier, il y a une semaine, peu étaient ceux qui auraient misé sur le résultat de cette première journée de Premier League. Vous étiez moins de 5%, sur notre forum, à croire en une telle marge entre United et Chelsea, à savoir 3 buts d'écart ou plus.

Après les 45 premières minutes, il était difficile d'être beaucoup plus confiants. Ole bénéficiait certes d'une formation améliorée par rapport à celle de la saison passée, avec notamment les titularisations de Maguire et de Wan-Bissaka. James, quant à lui, démarrait sur le banc. Chelsea, de son côté, se présentait pour la première fois depuis longtemps sans son MVP Eden Hazard, parti rejoindre les terres hispaniques.

Mais la première mi-temps, bien que débouchant sur un score déjà à notre avantage après l'ouverture du score sur penalty de Marcus Rashford à la 18e, ne laissait pas tant de place à l'optimisme. Nous menions au score, mais les Blues de Frank Lampard n'avaient pas été très en réussite, frappant notamment deux fois les montants par l'intermédiaire de Tammy Abraham dès la 4e minute, puis d'Emerson à la 40e. Ils se montraient plusieurs fois menaçants, De Gea devant également s'employer en plusieurs occasions face à Pedro notamment.

Les Red Devils, de leur côté, ne semblaient pas dans la totale maîtrise. Le milieu Pogba - McTominay - Pereira était trop peu en vue, avec un Brésilien arrivant difficilement à se positionner sur le pré et un Français bien trop bas. Rashford et Martial, quant à eux, tombaient parfois dans la facilité et les grigris au lieu de privilégier le pragmatisme et l'efficacité. Shaw et AWB n'étaient pas suffisamment utilisés offensivement, peu de dédoublements notamment et de centres réellement dangereux venaient des couloirs.

Notre avance à la pause était donc dûe principalement à un éclair, une action bien construite stoppée par une intervention illicite de Zouma sur laquelle Rashford se faisait justice en trompant un Kepa parti du bon côté.

Après une heure de jeu, on ne voyait pas forcément beaucoup de progrès. Les Blues, régulièrement en retard et sanctionnés par plusieurs cartons jaunes, n'allaient pas mieux pour autant. 

Le tsunami allait se produire dans les 25 dernières minutes de la partie. Coup sur coup, Martial (65e) et Rashford (67e) firent éclater les derniers espoirs blues dans le ciel mancunien. Le premier but, en contre, lancé par Maguire, sollicita Rashford, Martial, Lingard et Andreas Pereira, auteur de la dernière passe depuis le couloir droit vers les six mètrès où le Français montra plus de vivacité et d'envie qu'Azpilicueta pour couper la trajectoire du cuir. Le second, on ne peut plus simple, un long ballon splendide de Pogba au-dessus de la défense londonienne dans la course d'un Rashford trop rapide pour le même Azpi, ramasse-miettes de l'ego bleu brisé.

C'était déjà très beau, et un Sir Alex hilare en tribunes traduisait notre sentiment à tous, un doux mélange de surprise et d'euphorie. Un sentiment qui allait emplir complètement Daniel James, tout juste entré en jeu et sur lequel choisit de s'appuyer Pogba après son une-deux avec Martial et sa course solitaire. Le jeune Gallois, bien trouvé par la Pioche, hésita un temps entre le centre et la frappe et bénéficia d'une grosse déviation d'Emerson pour décevoir une nouvelle fois Kepa (81e). Sa course vers Stretford End et la joie démontrée par notre recrue aurait presque pu nous tirer une petite larme.

C'est donc sur cette brillante victoire que nous commençons notre saison. Ce n'est que le premier match, le résultat aurait pu être tout autre, nous avons eu de la réussite... STOP ! Laissez-nous profiter, juste une semaine, avant le déplacement à Wolverhampton de lundi prochain (19 août, 21h CET). Les joueurs ont répondu présent et se sont sans aucun doute enlevé une belle dose de pression. Et à nous aussi.