Trêve hivernale, mode d'emploi

Equipe première 2267

La Premier League connaît actuellement la première trêve hivernale de son histoire, l'occasion de faire le point sur le pourquoi et le comment de celle-ci.

En juin 2018, la FA (Football Association), la Premier League et l'EFL (English Football League) sont tombés d'accord sur ce nouveau concept, qui entrait en vigueur à compter de la saison 2019-2020. Cette pause de mi-saison doit permettre aux effectifs de souffler un peu avant la dernière ligne droite de la saison.

A titre d'exemple, Manchester United a joué dix-neuf matchs dans quatre compétitions différentes entre le 1er décembre et le 1er février, soit quasiment un match en moyenne tous les trois jours sur une période de deux mois ! L'objectif est donc de donner à chaque club de Premier League un minimum de treize jours de repos consécutifs entre les rencontres de championnat immédiatement avant et après cette trêve.

Certains clubs ne bénéficieront pas d'autant de temps de repos. Liverpool, Tottenham, Southampton et Newcastle doivent en effet jouer des replays du quatrième tour de la FA Cup suite à leurs résultats nuls de ce tour, avec les matchs à rejouer prévus les 4 et 5 février. En dehors de cela, les clubs de Premier League n'ont pas l'autorisation de disputer des matchs pendant cette trêve. Les camps d'entraînement à l'étranger sont en revanche permis.

Une trêve mais pas de vraie coupure

Contrairement aux trêves qui existent dans les autres championnats européens, comme en Bundesliga par exemple où aucun match n'a eu lieu du 22 décembre 2019 au 17 janvier 2020, il y aura toujours des matchs de Premier League chaque week-end de février. Cela est rendu possible par un système de rotation : certaines équipes sont ainsi en repos du 3 au 15 février, tandis que d'autres joueront le week-end du 8-9 et seront donc en repos du 10 au 22 février.

Ainsi, Manchester United a disputé son dernier match face à Wolverhampton le 1er février, et retrouvera les terrains lundi 17 à Stamford Bridge, contre Chelsea, alors que Manchester City, par exemple, jouera samedi 9, puis vendredi 22.

Pour permettre cet ajustement sans compresser un peu plus la fin du championnat, il a fallu faire une concession. Celle-ci portera sur les huitièmes de finale de la FA Cup, auxquels United doit participer face à Derby County ou Northampton. En cas de match nul, il n'y aura pas de replay, ce qui permettra donc de gagner une semaine au niveau du calendrier anglais. Les matchs qui se termineront sur un score de parité iront donc en prolongation, puis aux tirs au but.

 


Sur le forum