La suspension européenne de Man City annulée par le TAS... sans surprise

769 fois


Manchester City a vu la suspension prononcée par l'UEFA en février annulée par le Tribunal Arbitral du Sport ce lundi 13 juillet.

Commençons par mettre les choses au clair : en tant que supporters de Manchester United, nous avions de sérieux doutes (de l'ordre de 99%) quant au fait que la suspension de Manchester City serait annulée de toute façon. Rappelons que Manchester City est la propriété du City Football Group, fondé par le Sheikh Mansour, membre de la famille royale d'Abu Dhabi dont la fortune est estimée à plusieurs centaines de milliards de dollars par Forbes.

Le club citizen avait été condamné par le CFCB de l'UEFA (Club Financial Control Body) à deux ans de suspension de toute compétition européenne pour avoir commis de sérieuses infractions aux règles du fair-play financier entre 2012 et 2016, ainsi qu'à 30 millions de livres d'amende. L'amende a été réduite à 10 millions de livres (environ 9 millions d'euros) tandis que la suspension a été purement et simplement annulée.

L'infraction la plus notable concernait le gonflement d'un contrat de sponsoring, probablement afin de masquer d'autres revenus injectés dans le club. Par exemple, le club citizen aurait ainsi pu maquiller 100 millions d'euros injectés par ses richissimes propriétaires en les intégrant discrètement dans un contrat de sponsoring de 50 millions d'euros, déclarant ainsi uniquement le contrat de sponsoring à hauteur de 150 millions d'euros. Cette infraction avait été mise en lumière par l'investigation du journal allemand Der Spiegel publiée en novembre 2018. Le club avait ensuite fait obstruction à l'enquête du CFCB, histoire de prouver sa bonne foi.

La conséquence de l'annulation de la sanction au niveau du championnat anglais est que la cinquième place, qui devenait ainsi qualificative pour les barrages de la prochaine Ligue des Champions, ne l'est plus : le club classé cinquième participera à l'Europa League en 2020-2021. La cinquième place est pour le moment occupée par Manchester United, avec l'opportunité ce soir de remonter jusqu'à la troisième place. La lutte fera rage jusqu'au bout entre United, Chelsea et Leicester, et il y aura forcément un perdant à la place de Manchester City.

Le Tribunal Arbitral du Sport a déclaré que "la plupart des charges retenues par le corps de contrôle financier des clubs étaient soit non établies, soit prescrites", laissant ainsi planer le doute avec ces deux derniers mots quant à la culpabilité possiblement établie de City sur certains points, mais à une date trop éloignée, ce qui peut paraître étonnant quand on parle de faits qui se sont déroulés il y a moins de dix ans.

"Les charges retenues, concernant la dissimulation d'investissements dans les parts du club, étant clairement des violations plus significatives que l'obstruction à l'enquête du CFCB (le Club Financial Control Body de l'UEFA), il n'était pas approprié d'imposer une suspension sur la participation de Manchester City aux compétitios de l'UEFA uniquement pour leurs manquements dans la coopération aux investigations du CFCB."

L'UEFA a indiqué prendre note de la décision.

 

 


Sur le forum