Harry Maguire reconnu coupable d'agression en Grèce

Equipe première 1121

Le capitaine mancunien a été jugé en Grèce suite à une agression pendant ses vacances, et a été condamné à une peine de 21 mois de prison avec sursis.

Harry Maguire, 27 ans, se trouvait sur l'île grecque de Mykonos avec sa famille et ses amis, lorsque ses congés ont pris une tournure pour le moins indésirée.

Difficile de relater précisément ce qui s'est passé, puisque nous n'étions pas sur place pour le voir de nos propres yeux. Nous essaierons de relater cela en nous basant sur les informations données par des sources fiables (comme la BBC) et sans extrapoler.

Maguire se trouvait apparemment dans un bar ou une boîte de nuit à Mykonos, quand son groupe a été approché par des inconnus. Certaines "sources" font état de provocations de la part du groupe en question, tels que des chants anti-Manchester United, mais ces faits ne sont pas relatés dans les sources les plus sûres. Quoi qu'il en soit, un membre de ce groupe d'inconnus aurait injecté une substance via une seringue à Daisy Maguire, la soeur du joueur, qui se serait évanouie. S'en est ensuivi une bagarre entre les différentes parties, puis l'arrivée de la police sur les lieux.

Le joueur, son frère Joe, 28 ans, et leur ami Christopher, 29 ans, auraient demandé à être conduits à l'hôpital, mais ont été emmenés au poste de police. Ils se seraient alors disputés avec les forces de l'ordre, jusqu'à en venir aux mains et d'être placés en détention. Maguire se serait apparemment énervé après avoir été frappé au niveau des jambes, une assertion qui a été confirmée par le constat d'un expert légal.

Harry Maguire aurait alors demandé à être libéré, en utilisant des paroles sur lesquelles les deux parties sont en désaccord. Un des policiers a indiqué au procès que le joueur lui aurait dit :

"Vous savez qui je suis ? Je suis le capitaine de Manchester United. Je suis très riche. Je peux vous donner de l'argent. Je peux vous payer. Laissez-nous partir."

Tentative de corruption ?

Des paroles confirmées par l'un de ses collègues et qui seraient donc synonyme de tentative de corruption. La défense du joueur a quant à elle expliqué qu'il s'agissait d'une mauvaise compréhension de la part des policiers, et que le capitaine des Red Devils aurait demandé à pouvoir être relâché en échange du paiement d'une amende ou d'une caution.

Des peines de prison avec sursis ont été proférées contre les trois hommes (Harry, Joe et Christopher), ce qui signifie qu'ils ne les purgeront pas, sauf s'ils sont reconnus coupables d'autres méfaits en Grèce dans les trois prochaines années. La défense avait plaidé non coupable pour les trois personnes incriminées. L'accusation a mis en avant le fait que les six policiers impliqués avaient trouvé "choquant" et "non fair-play" le fait que Maguire ne se soit pas excusé, précisant :

"Ils attendent toujours des excuses, et s'ils les reçoivent, l'histoire pourrait se terminer différemment".

Le joueur a annoncé qu'il ferait appel de cette décision.

"Je reste fort et confiant concernant notre innocence dans cette affaire. Ma famille, mes amis et moi-même sommes les victimes."

Le club a également publié un communiqué officiel.

"Harry Maguire a plaidé non coupable de toutes les charges retenues contre lui, et continue d'affirmer son innocence. Il est à noter que l'accusation a confirmé les charges et a fourni ses éléments de preuve très tard la veille du procès, donnant à la défense une période de temps minimale pour se préparer. Une requête effectuée pour demander l'ajournement du procès a été rejetée."

"Sur cette base, étant donné également qu'il y a un certain nombre de preuves qui réfutent les charges, l'équipe légale d'Harry Maguire va faire appel, afin de permettre une audition équitable à une date ultérieure."

Aucune annonce n'a été faite concernant le capitanat du joueur.

Maguire, qui avait été retenu par Gareth Southgate pour les matchs de la sélection anglaise contre le Danemark et l'Islande en Ligue des Nations, a finalement été retiré du groupe. Le sélectionneur a indiqué que c'était "dans le meilleur intérêt de chaque partie". Dean Henderson, Marcus Rashford et Mason Greenwood seront du voyage, une première pour le dernier cité.

Pendant ce temps... Lindelöf aide la police suédoise

Décidément, nos défenseurs centraux sont très impliqués dans la vie des forces de l'ordre ces derniers jours.

Pendant que Maguire subissait les foudres des autorités grecques, Victor Lindelöf a été félicité par la police suédoise pour avoir couru après un homme d'une trentaine d'années à vélo qui avait arraché le sac d'une femme âgée de 90 ans, l'avoir rattrapé et maintenu au sol en attendant l'arrivée de la police, dans sa ville natale de Vasteras.

La femme en question a offert à Lindelöf de lui payer son repas, au cas où le joueur aurait des problèmes financiers en cette fin de mois. Blague à part, nous préférons lire des histoires comme celle-ci !


Sur le forum


Source(s) : BBC Sport