Sélections nationales : Martial brille, Greenwood s'éclate et se fait éclater

2446 fois


Les joueurs mancuniens ont connu des fortunes diverses en sélection dans le cadre de la Ligue des Nations cette semaine et le week-end dernier.

David de Gea (Espagne)

Notre gardien a repris la place de numéro 1 avec sa sélection, alors que Kepa Arribazalaga a perdu sa place de titulaire avec Chelsea. De Gea a joué 180 minutes pendant le break, face à l'Allemagne puis l'Ukraine, et a concédé un but contre les premiers cités. Il a été brillant dans son but, avec notamment sept arrêts contre les Allemands et une clean sheet dans la victoire contre les Ukrainiens. Espérons que cela se concrétise avec United désormais.

Daniel James et Dylan Levitt (Pays de Galles)

Peu utilisé avec les Mancuniens, Daniel James a connu un nouveau souffle avec son pays, qui a remporté les deux rencontres contre la Finlande et la Bulgarie sur le score de 1-0. James a donné la passe décisive sur le premier match, mais il est aussi intéressant de noter que Levitt a été titularisé et a joué les 90 minutes pour ce qui est sa première sélection avec les Gallois.

Anthony Martial (France)

Notre numéro 9 a joué un petit quart d'heure contre la Suède, entrant à la place de Kylian Mbappé, et a obtenu un penalty pour une faute de... Victor Lindelöf, dans les arrêts de jeu. Penalty non converti par Antoine Griezmann cela dit, si cela peut aider le Suédois à se sentir mieux, malgré la victoire française 1-0. Face à la Croatie, pour un remake de la dernière finale de Coupe du Monde, les Bleus se sont imposés 4-2. Martial a donné une passé décisive et marqué un but, finalement transformé en un contre son camp. Une période internationale pleine, donc, pour notre buteur.

Victor Lindelöf (Suède)

Le Suédois n'a pas joué l'intégralité des deux matchs avec sa nation, ce qui peut être positif étant donné qu'il a enchaîné les rencontres avec United en fin de saison. Il a joué toute la rencontre face à la France, avec le dénouement expliqué au-dessus. Il n'a pas joué face au Portugal.

Mason Greenwood (Angleterre)

C'est sans doute le joueur qui souhaitera oublier le plus vite possible cette période internationale. Tout avait pourtant bien commencé pour lui, puisque Gareth Southgate lui accorda sa première sélection en le faisant entrer à la place de Harry Kane à la 78e minute, avec une victoire anglaise obtenue dans les arrêts de jeu. C'est ensuite que les choses se gâtèrent : sans doute désireux de "fêter ça", Greenwood et le joueur de City Phil Foden convièrent des femmes à les rejoindre à leur hôtel, au mépris des règles sanitaires en vigueur. Exclu du rassemblement anglais avant même la seconde rencontre des Three Lions, Greenwood a depuis présenté ses excuses et on ne peut qu'espérer que cette leçon l'aura fait mûrir avant la saison qui arrive.

Bruno Fernandes (Portugal)

Bruno a disputé les 180 minutes du Portugal, contre la Croatie puis la Suède, et a donné deux bonnes performances. A noter les 100 buts en sélection atteints par Cristiano Ronaldo au cours de la seconde rencontre.

Scott McTominay (Ecosse)

McTominay a joué les deux matchs de la Tartan Army, face à Israël puis contre une République Tchèque très diminuée à Prague, pour un nul et une victoire. Assez étonnant, Steve Clarke a aligné notre milieu de terrain dans une défense centrale à trois, côté droit. Notre joueur a assuré dans ce rôle nouveau pour lui, même s'il était clair qu'il n'avait pas un certain nombre de réflexes liés à cette position.

Donny van de Beek (Pays-Bas)

Enfin, notre dernière recrue est entrée en cours de rencontre face à la Pologne et a joué un peu moins d'une heure contre les Italiens. Les Hollandais se sont imposés 1-0 dans leur première rencontre, mais se sont inclinés 0-1 contre la Squadra Azzurra. L'Eredivisie n'a pas repris après son interruption en mars, ce qui signifie que van de Beek n'a pas disputé un match officiel depuis : le fait qu'il ne joue pas 180 minutes est donc logique, le temps qu'il reprenne du rythme.


Sur le forum