Brighton 2-3 Manchester United : le crossbar challenge pour Brighton, le hold-up pour United

Match Reports 1079

Les Red Devils réalisent un hold-up monumental en s'imposant à la dernière seconde à Brighton, après avoir été rejoints au score dans les arrêts de jeu. Brighton a frappé cinq fois sur les montants.

Sam. 26 sept. 2020 - 13:30
Premier League - 3e journée
Brighton
2
3
Manchester United

Brighton & Hove Albion (3-4-3) : Ryan - Webster, Dunk, White - March, Alzate, Lallana (Gross 75'), Lamptey - Maupay, Connolly (Jahanbakhsh 75'), Trossard. Remplaçants : Steele, da Silva, Burn, Veltman, Molumby. Entraîneur : Graham Potter.

Manchester United (4-2-3-1) : De Gea - Shaw, Maguire, Lindelöf, Wan-Bissaka - Matic, Pogba (Fred 65') - Rashford, Fernandes, Greenwood (Bailly 83') - Martial (van de Beek 90'). Remplaçants : Lingard, Fosu-Mensah, Henderson, McTominay. Entraîneur : Ole Gunnar Solskjaer.

Arbitre central : Chris Kavanagh. Assistants : Sian Massey-Ellis, Constantine Hatzidakis. Quatrième arbitre : Graham Scott. VAR : Simon Hooper. Assistant au VAR : Neil Davies.

Buts : Maupay (40' s.p.), March (90'+5) pour Brighton ; Dunk (43' c.s.c.), Rashford (55' p.d. Fernandes), Fernandes (90'+10 s.p.) pour Manchester United.

La victoire est là, la première de cette nouvelle saison. Mais dans le jeu, Manchester United a été complètement débordé par son adversaire et a rendu une nouvelle copie particulièrement inquiétante. Que ce soit défensivement, avec des largesses surréalistes dans notre arrière-garde, ou offensivement, avec des "actions" très très loin du potentiel de cette équipe, si ce n'est le but de Rashford, les Red Devils n'ont pas rassuré. Et auraient même pu prendre une fessée si les locaux avaient fait preuve de plus de réussite.

Ole Gunnar Solskjaer effectue trois changements par rapport à l'équipe battue par Crystal Palace le week-end précédent. Aaron Wan-Bissaka, Nemanja Matic et Mason Greenwood remplacent respectivement Tim Fosu-Mensah, Scott McTominay et Daniel James. Victor Lindelöf est titulaire aux côtés de Harry Maguire en défense centrale. A noter un banc à forte vocation défensive, avec le seul Jesse Lingard dans un rôle offensif. Graham Potter ne change pas une équipe qui l'a emporté 3-0 à Newcastle, si ce n'est Adam Lallana pour prendre la place d'Yves Bissouma, suspendu après un carton rouge contre les Magpies.

La question de savoir si nous allons avoir droit au United conquérant post-restart ou à celui en galère des dernières semaines refait surface, comme chaque semaine, et la réponse est rapidement trouvée. Les Red Devils ne sont pas suffisamment incisifs, percutants, le manque de mouvement et la lenteur dans les prises de décision se sont clairement sentir. Il n'en faut pas plus aux Seagulls. Leandro Trossard frappe deux fois les montants dans la première moitié de la première période (9e, 21e), d'abord sur une frappe soudaine à 20 mètres qui vient fracasser le poteau droit de De Gea, puis sur une autre à ras de terre qui ricoche sur la base du montant droit.

Les joueurs de Graham Potter jouent simple mais parviennent régulièrement à casser les lignes, quand nos joueurs se grattent la tête et se contentent de passes latérales ou vers l'arrière. Troisième alerte à la demi-heure de jeu, quand la tête de Webster est détournée sur sa transversale par un De Gea hésitant. Un espoir est permis lorsque Mason Greenwood finit un bon mouvement collectif (le premier du match nous concernant) après une bonne élimination de Martial et un relais de Rashford, mais le dernier cité est hors-jeu d'un mètre sur la passe du Français.

Les choses ne vont pas en s'arrangeant : peu de temps avant la pause, Bruno Fernandes, du mauvais côté de Tariq Lamptey, déséquilibre celui-ci dans la surface et offre un penalty à nos adversaires. Neal Maupay convertit d'une panenka insolente (1-0, 40'), mais l'avantage de Brighton est de courte durée : sur un coup franc obtenu par Shaw dans le couloir gauche après une bonne montée de notre latéral, Fernandes trouve Matic au second poteau et la remise en retrait du Serbe trouve Maguire à six mètres, qui force Lewis Dunk à tromper son propre gardien (1-1, 43').

Les dix premières minutes après le break sont une affaire de décisions arbitrales accordées puis annulées. Un penalty obtenu par Aaron Connolly après qu'il se soit écroulé dans la surface au contact avec Paul Pogba est finalement refusé à l'Irlandais, qui s'est quand même laissé tomber assez facilement au contact avec le Français qui était en position défavorable (47'). Peu de temps après, un but de Marcus Rashford lancé par Greenwood est d'abord accordé, mais la réalisation de notre numéro 10 est annulée pour un hors-jeu bien réel (51').

Rashford se fait justice avant l'heure de jeu sur un magnifique service dans la profondeur de Bruno Fernandes côté gauche : en solo, il repique au centre, feinte une fois, deux fois pour s'ouvrir le chemin du but et conclut en force de près (1-2, 55'). Pas de quoi déstabiliser les Seagulls (si ce n'est Aaron Connolly, qui semble avoir du mal à rester debout dans la surface), mais Solly March est à son tour retoqué par le poteau droit de De Gea (60'), le quatrième montant pour les locaux en une heure de jeu. Maupay se défait ensuite de quatre joueurs rouges dans un petit espace mais voit sa frappe captée par l'Espagnol (67'). United est toujours fragile, hésitant, et n'arrive pas à capitaliser sur son avantage au score pour faire le break.

Brighton continue son crossbar challenge, sans doute remporté haut la main par Leandro Trossard : après le poteau droit, après le poteau gauche, le Belge éclate la barre transversale de De Gea alors qu'il était en excellente position dans la surface, légèrement excentré à gauche (76'). Les mouettes survolent la surface en arrosant copieusement les Red Devils, qui tiennent encore leur but d'avance par on ne sait quel miracle. Fred, Bailly et enfin van de Beek, à trente secondes du terme, viennent tenter de blinder derrière, alors que Pogba, Greenwood et Martial sont renvoyés sur le banc.

Mais Brighton revient dans la dernière minute des arrêts de jeu. Déjà avertis sur un face à face remporté par De Gea devant Trossard (90'+2), seul à six mètres, les Mancuniens sont refroidis sur un dernier centre depuis la droite sur lequel Solly March, lâché au marquage, plante sa tête seul au second poteau (2-2, 90'+5). Rien de plus logique au vu de la copie rendue par les deux formations, se dit-on alors.

Mais à peine disparu, voilà que le miracle repointe le bout de son nez. Van de Beek s'arrache pour obtenir un dernier corner côté gauche, un exercice dans lequel, clairement, nous ne sommes que l'ombre de nous-mêmes depuis plusieurs saisons maintenant. La tête de Harry Maguire est inexplicablement déviée par le bras complètement décollé de Neal Maupay, et alors que March, le héros des arrêts de jeu, vient de repousser celle-ci sur sa ligne, Chris Kavanagh accorde un penalty logique à United après consultation du VAR. Bruno Fernandes s'élance et envoie la balle en lucarne après 100 minutes de jeu (2-3, 90'+10).

Quelques stats

  •  Manchester United a concédé un penalty dans deux matchs consécutifs en championnat pour la première fois depuis 2009.
  • David de Gea a sauvé 2 penalties sur les 29 qu'il a dû négocier. Son taux de succès dans cet exercice est le second moins bon de l'histoire de la compétition.
  • Depuis son début en Premier League en 2017, Lewis Dunk a marqué cinq fois contre son camp, au moins deux fois de plus que n'importe quel autre joueur.
  • Brighton a frappé cinq fois le montant dans une seule rencontre : aucune équipe n'a été autant mise en échec par le cadre depuis que cette statistique est étudiée (2003).
  • Bruno Fernandes est impliqué dans 17 buts lors de ses 16 derniers matchs de Premier League (9 buts, 8 passes décisives).
  • Leandro Trossard est le premier joueur à frapper trois fois le montant en Premier League depuis Cristiano Ronaldo en octobre 2006, contre Newcastle.
  • Le poteau a sauvé autant de tirs cette saison que David de Gea (5).
  • Le but de Bruno Fernandes est le plus tardif enregistré en Premier League (99 minutes 45 secondes) depuis une réalisation de Juan Mata avec Chelsea contre Norwich en 2011 (100 minutes 3 secondes).

Next

Rebelote pour Manchester United avec un nouveau déplacement à Brighton la semaine prochaine. Mercredi soir, les Mancuniens tenteront de décrocher leur place pour les quarts de finale de la Carabao Cup au Falmer Stadium. Le coup d'envoi aura lieu à 20h45 CET, mercredi 30 septembre.


Sur le forum