Sheffield United 2-3 Manchester United : pas encore rassurant

Match Reports 613

Face à la lanterne rouge, les Red Devils ont cédé les premiers, et se sont fait peur jusqu'au bout, pour finalement prendre les trois points. Entre les deux, quelques éclairs mais encore rien de transcendant. La route vers la rédemption est encore longue.

Jeu. 17 déc. 2020 - 21:00
Premier League - 13e journée
Sheffield United
2
3
Manchester United

Sheffield United : Ramsdale, Baldock, Basham, Egan, Robinson, Stevens, Berge (Jagielka 12') (Mousset 63'), Ampadu, Fleck, Burke (Brewster 74'), McGoldrick.

Manchester United : Henderson, Telles, Maguire, Lindelöf, Wan-Bissaka, Matic, Fernandes (van de Beek 80'), Pogba, Martial (McTominay 90'), Greenwood (Mata 74'), Rashford.

Buts : McGoldrick (5', 87') pour Sheffield United ; Rashford (26' ← Lindelöf, 51' ← Martial), Martial (33' ← Pogba) pour Manchester United.

Arbitre central : Michael Oliver. Assistants : Stuart Burt, Simon Bennett. Quatrième arbitre : Robert Jones. VAR : Paul Tierney. Assistant au VAR : Harry Lennard.

Noël, c'est la période des cadeaux, de la générosité désintéressée envers les plus démunis. Il ne fallait pas en dire plus aux Red Devils au moment de débuter leur match face à une équipe de Sheffield complètement larguée en Premier League, et notamment à Harry Maguire, formé par les Blades, ou à Dean Henderson, prêté aux pensionnaires de Bramall Lane la saison passée. On se concerte, un petit moment de flottement, et voilà que la passe cadeau de Maguire vers son gardien est gracieusement offerte par notre numéro 1 du soir à Oliver Burke qui se bat bien pour servir David McGoldrick (1-0, 5'). Marcus Rashford et ses repas pour les enfants pauvres n'ont qu'à bien se tenir.

United en mode alternatif

Sheffield a beau être au fond du trou au classement, cela ne se voit pas forcément sur le terrain, car les Mancuniens sont comme souvent en mode diesel. Fleck passe près de doubler l'écart, ne trouvant heureusement pas le cadre à dix-huit mètres alors qu'il était bien servi dans l'axe (15'). Ce sera leur dernière vraie opportunité de la rencontre, car nos hôtes vont montrer leurs limites au fur et à mesure que les visiteurs prennent leurs marques, et laissent la leur sur cette partie.

Sans être étincelant, United revient au score et prend l'avantage sur deux fulgurances autour de la demi-heure de jeu. Après une première opportunité hors cadre sur un service de Bruno à la limite du hors-jeu (18'), Marcus Rashford s'illustre avec un très joli enchaînement contrôle dans la course - frappe enchaînée, sur un beau ballon long de Victor Lindelöf (1-1, 26'), histoire de remettre les deux formations à égalité. United est dans un temps fort et capitalise bien dessus grâce à une réalisation d'Anthony Martial sept minutes plus tard. Le Français, à la réception d'un super ballon au-dessus de la défense de Pogba, évite la sortie de Ramsdale pour conclure (1-2, 33'). Rashford manque le break dans la foulée en butant sur le portier des Blades (35').

Pogroulette et roulette russe

United n'est pas tout à fait serein cela dit en fin de première période, souffrant face à l'engagement de la ligne offensive adverse et notamment un David McGoldrick au four et au moulin. Mais les Mancuniens vont, pense-t-on, enfin mettre tout le monde d'accord au retour des vestiaires. La première incursion est la bonne, et de très belle manière. Pogba se permet une roulette à la Zidane à 30 mètres de ses buts et lance Greenwood sur le côté gauche, fauché dans sa course. M. Oliver laisse jouer, ce qui profite à Rashford qui sert instantanément Bruno. La suite va très vite, Martial est trouvé à droite, remise instantanément vers Rashford qui a suivi et qui trompe Ramsdale, auteur d'une belle faute de main sur le coup, au terme d'un contre éclair magnifiquement joué (1-3, 51').

Le break est fait, et les joueurs d'Ole Gunnar Solskjaer devraient être tranquilles au vu du moral au fond des chaussettes de l'adversaire, plus mauvaise attaque de Premier League. Mais on connaît l'aptitude de United à se mettre dans des situations compliquées. Alors qu'on entre dans les derniers instants du match, McGoldrick signe son doublé sur corner, le dégagement timide de la tête de Lindelöf rebondissant sur son crâne avant de tromper Henderson (2-3, 87'). Lys Mousset, entré en jeu juste avant, vise la lucarne opposée d'Henderson sur une ultime tentative, mais Henderson signe le bon arrêt au bon moment pour éviter un camouflet monumental (90'+1).

C'est presqu'avec soulagement qu'on accueille le coup de sifflet final, alors que la messe aurait dû être dite depuis un petit moment déjà. Manchester United remonte à la sixième place avec ce succès, à cinq points de Liverpool en tête mais avec un match de plus à jouer, ce qui est clairement une bonne opération d'un point de vue comptable. Pour ce qui est de se rassurer, en revanche, on repassera.

Next

Manchester United accueillera Leeds United à Old Trafford dimanche 20 décembre, pour la quatorzième journée de Premier League. Coup d'envoi à 17h30 CET.


Sur le forum