Manchester United 1-1 AC Milan : frustrant, mais logique

Match Reports

Après la victoire dans le derby en championnat, Manchester United a malheureusement repris le service régulier avec une prestation fade face à Milan, et un match nul logique.

Jeu. 11 mars 2021 - 18:55
Europa League - 1/8e de finale
Manchester United
1
1
AC Milan

Manchester United : Henderson, Telles, Maguire, Bailly, Wan-Bissaka (Shaw 73'), Matic, James (Williams 73'), Fernandes (Fred 73'), McTominay, Martial (Diallo 45'), Greenwood.

AC Milan : Donnarumma, Calabria (Kalulu 74'), Kjaer, Tomori, Dalot, Krunic, Meite, Kessié, Saelemaekers (Castillejo 69'), Brahim Diaz (Tonali 69'), Rafael Leao.

Buts : Diallo (50' ← Fernandes) pour Manchester United ; Kjaer (90'+2) pour AC Milan.

Arbitre central : Slavko Vinčić (Slovénie). Assistants : Tomaž Klančnik (Slovénie), Andraž Kovačič (Slovénie). Quatrième arbitre : Matej Jug (Slovénie). VAR : Bastian Dankert (Allemagne). Assistant au VAR : Jure Praprotnik (Slovénie).

Nous aurons quand même eu la chance de sourire à la 50e minute, lorsqu'Amad Diallo, entré en jeu à la pause, a inscrit son premier but en rouge (et le premier de sa carrière en pro) en lobant Donnarumma d'une tête astucieuse sur un ballon en profondeur de Fernandes (1-0, 50'). Mais en dehors de cette réalisation, que dire ? On ne va pas se mentir : entre deux grands d'Europe, même s'ils ne sont plus aux sommets, on aurait pu s'attendre, ou espérer, un peu mieux.

Les Red Devils s'en sont quand même bien sortis en première période, alors que les visiteurs auraient pu, par deux fois, prendre l'avantage. Le but de Rafael Leao a été refusé pour un hors-jeu évident (5'), et celui de Kessié dans la foulée pour une faute de main qui n'était pas forcément perceptible sur tous les ralentis (11'). En face, United n'est pas dans son match. En dehors d'un bon enchaînement de Martial, à nouveau titulaire (8'), pas grand-chose à se mettre sous la dent. Les Mancuniens, coupés en deux, perdent trop de ballons, ne sont pas assez percutants, alors qu'en face, Milan fait son match.

Ce sont toutefois les locaux qui DOIVENT prendre la tête peu avant le break : sur un corner de Telles depuis la droite, prolongé au premier poteau, Harry Maguire, seul au second poteau, dans un angle un peu fermé, mais qui paraît accessible, réussit l'exploit de reprendre à bout portant sur le poteau (38'). Une opportunité hallucinante qu'on regrettera finalement plus tard, même si nous ne le savons pas encore au moment où nous regardons Diallo marquer pour la première fois cinq minutes après son entrée en jeu à la place de Tony Martial.

La seconde période n'est franchement pas agréable à regarder, et démontre une fois de plus pourquoi nous n'avions rien à faire en Ligue des Champions. Milan se montre plus menaçant, notamment par Kessié (58'), Krunic à plusieurs reprises ou Saelemaekers (64'). Mais, pas dans le coup non plus et avec un Leao qui paraît dans le dur en pointe, ils ne profitent pas de leurs nombreuses récupérations haut sur le terrain ou de leur possession de balle, alors que United est de plus en plus sur le reculoir. Quand Daniel James rate le but du break sur un très bon ballon de Greenwood depuis la droite (71'), on croise les doigts pour que cela ne vienne pas nous hanter.

Mais c'est trop demander. Un ultime corner de Krunic dans les arrêts de jeu, de la gauche vers la droite, et Simon Kjaer, trop seul, plus prompt à réagir, reprend de la tête victorieusement (1-1, 90'+2). Henderson, sur ses appuis, ne parvient pas à faire assez pour sortir le ballon qui semble sur lui. Alors que United tenait la victoire, Milan a accroché le nul, sans doute mérité au vu de la physionomie du match. Il faudra donc marquer, quoi qu'il arrive, voire s'imposer à San Siro dans une semaine pour se qualifier.

Next

Manchester United va tenter de consolider sa seconde place en championnat en recevant West Ham, dimanche 14 mars à 20:15 CET.


Sur le forum