Incidents d'Old Trafford : le club condamne, les supporters s'expriment

Le club

Nul doute que les images d'hier à Manchester ont fait le tour de l'Europe du football. Le club et le MUST se sont exprimés, ainsi qu'un supporter qui était à l'intérieur d'Old Trafford ce dimanche.

Le message du club

Le club s'est fendu d'un communiqué ce lundi exprimant sa position sur le sujet (en anglais sur le site officiel ici).

Suite aux événements d'hier, alors que plusieurs supporters ont voulu exercer leur droit à protester et à exprimer leur opinion de façon pacifique, d'autres avaient l'intention de perturber la préparation de l'équipe et le match, comme cela a été démontré par les activités qui ont eu lieu devant le Lowry Hotel (l'hôtel des Red Devils) et au stade.

Les rapports dans les media et sur les réseaux sociaux indiquant que les manifestants ont pu accéder au stade et au terrain via une porte qui a été ouverte par un membre du staff du club sont complètement faux.

Après avoir forcé la sécurité et les barrières sur le parvis, certains manifestants ont grimpé sur les portails au bout du tunnel de Munich, puis ont forcé l'accès via une porte latérale d'une tribune, avant d'ouvrir une porte donnant sur l'extérieur afin de laisser les autres accéder à l'intérieur de l'enceinte. Une seconde brèche a été ouverte quand un manifestant a brisé la porte d'un ascenseur pour les personnes en situation de handicap moteur, permettant à un groupe d'accéder à une tribune.

La majorité de nos supporters ont condamné les dégâts causés de façon criminelle, ainsi que la violence envers le staff du club, la police ou d'autres supporters, qui deviennent à présent une affaire entre les mains de la police. Le club ne souhaite aucunement voir des manifestants pacifiques punis, mais il travaillera avec la police pour identifier ceux qui ont été impliqués dans des activités criminelles, et prendra aussi des sanctions envers tout membre ou abonné identifié.

Les informations sur la replanification de la rencontre, et tout impact sur les autres rencontres prévues, seront annoncées après discussion et accord avec la Premier League.

Nous restons engagés dans notre volonté de dialoguer et de nous engager avec les supporters au travers du Fans' Forum et des autres canaux de discussion appropriés.

Le message du Manchester United Supporters' Trust

Le club n'a pas été le seul à communiquer, puisque le MUST a également publié une lettre ouverte à Joel Glazer dans la journée, rappelant dans les grandes lignes sa position que nous traduisions hier ici (section "Les supporters prennent les devants" en fin d'article).

Cher Joel,

Le Fans' Forum vous a écrit, ainsi qu'à votre top management, vendredi. Nous ne savons pas si vous en avez pris connaissance, mais après les événements d'hier, nous sommes certains que votre attention est désormais pleinement tournée vers la question de savoir ce qui va maintenant se passer à Manchester United.

Pour commencer, soyons clairs : personne ne veut que ce qui s'est passé hier à Old Trafford devienne un événement récurrent. Nous sommes des fans de football, et nous voulons supporter notre équipe. Nous ne voulons pas passer nos jours de congé à manifester à l'extérieur de notre stade. Mais ce qui s'est passé hier est le point culminant de seize années pendant lesquelles votre propriété du club nous a conduit à l'endettement et au déclin, et nous nous sommes sentis mis sur la touche, ignorés.

Après seize ans, aucun membre de la famille Glazer n'a jamais eu une conversation avec nous, le MUST. Hier, cette frustration a atteint son point d'ébullition. La grande majorité des milliers de personnes à la manifestation a fait entendre sa voix de façon pacifique et respectable. Nous soutenons le droit des supporters de protester dans la limite de la loi. Et bien que nous n'ayons pas personnellement été témoins de tels actes, nous ne cautionnons évidemment en aucun cas les actes de violence.

Aucun de nous ne souhaite que cela continue. Nous devons trouver un moyen d'avancer, et nous avons quatre demandes pour cela :

1. Engager et promouvoir la démarche de revue régulière des activités des clubs, menées par les supporters, de façon ouverte et spontanée, et l'utiliser comme une opportunité de rééquilibrer la structure actuelle du club en faveur des supporters.

2. Nommer des directeurs indépendants au board, dont le seul but sera de protéger les intérêts du club, pas de ses actionnaires.

3. Travailler avec le Manchester United Supporters Trust et les supporters de façon plus large pour mettre en place un modèle d'actionnariat accessible à tous, avec des actions disposant d'un même droit de vote que les parts des Glazer. Vous devriez vous ouvrir, et pas vous opposer, au fait que la part d'actionnariat de la famille Glazer soit réduite à une minorité, voire rachetée totalement.

4. S'engager à la consultation des abonnés à Old Trafford pour tout changement significatif dans le futur du club, dont les compétitions auxquelles nous participons.

Un témoignage de l'intérieur de l'action

The Guardian a pu interroger un des supporters qui ont pénétré dans l'enceinte, et qui est décrit comme un membre de l'équipe de The United Stand, un fanzine édité depuis 1989 et qui a déjà été en ligne directe avec certains membres influents du club, dont des joueurs ou Sir Alex Ferguson himself.

Génial. Dimanche est le meilleur résultat que nous pouvons espérer. C'était le plan dès le départ : arriver à faire en sorte que le match soit retardé ou reporté -- c'était sans doute l'intention d'une bonne portion d'entre nous.

Tout ça est à cause des Glazer. Cela fait longtemps que cela traîne, parce que nous avons manifesté en 2005, puis encore en 2010. Je peux comprendre les gens qui disent : "C'est juste parce que vous ne gagnez plus rien." Mais ce n'est pas l'objectif -- tout ça, c'est au sujet d'un club de football et de sa communauté.

Ma journée a commencé quand j'ai rencontré quelques amis, bu un verre à l'extérieur du Tollgate [un pub de Manchester, NDT] et marché vers le stade, où il y avait des gens avec des drapeaux et des fumigènes qui chantaient. Nous savions ce qui se passait au Lowry, parce que nous étions en contact avec des personnes là-bas et nous savions qu'ils essayaient de retarder le départ du bus. Et si le bus arrivait à quitter l'hôtel, on l'aurait bloqué à Old Trafford.

Des gens ont commencé à descendre le tunnel de Munich. Il y avait un portail qui bloquait l'accès, et certains ont réussi à l'escalader. Ce qui s'est passé ensuite n'est pas clair, mais il m'a semblé que quelqu'un ouvrait une porte de sortie, à l'intérieur du stade. Je dirais que 500 à 1000 personnes sont entrées, et cela a fini avec certains d'entre nous sur le terrain. C'était relativement calme : il y avait de la colère exprimée envers le stand de SkySports où étaient les commentateurs, mais rien de méchant. Un fumigène a été lancé, mais il est tombé assez loin, c'était généralement assez calme et cela a duré 15-20 minutes, après quoi tout le monde est parti dans le calme.

Nous avions le sentiment que nous avions fait passer notre message, et on s'est regroupés à nouveau sur le parvis. D'autres sont rentrés dans le stade -- je n'en faisais pas partie -- et alors que le temps passait, la police s'est mobilisée et a commencé à évacuer le parvis. Les choses se sont échauffées un peu. De ce que je pouvais voir, il y a eu des éclats des deux côtés : des bouteilles ont été lancées à la police, des coups de matraque sont partis, et voilà.

Bien sûr que nous aurions adoré voir un Manchester United - Liverpool, mais au final, c'est bien plus important. Si nous avons un retrait de points, on s'en fichera : c'était notre opportunité, car notre gouvernement est censé nous écouter en ce moment. Mais vu que je ne pense pas que cela continuera sur la durée, nous devons saisir l'instant présent, la dynamique, et avancer dans cette direction.

Le fait que des personnes soient entrées, c'était spontané. Des gens en ont parlé, mais personne n'en prendra la responsabilité parce que personne ne veut avoir de problème.

Il y aura d'autres manifestations. Peut-être pas de cette ampleur, parce que c'était un United - Liverpool, une audience mondiale, un dimanche avant un jour férié [le lundi 3 mai est férié au Royaume-Uni, NDT]. Mais il y en aura d'autres. Je comprends que certains disent qu'une ligne a été franchie, que c'était illégal d'entrer à Old Trafford, mais la résistance passive ne peut pas offrir grand-chose. Vous pouvez tweeter #Glazersout, et puis quoi ?

J'ai vu des images d'un policier avec une blessure à la tête -- personne ne cautionne cela. Etant donné qu'on était presque 10.000, il y avait forcément quelques idiots dans le tas. La chose la plus intéressante, c'était de voir le nombre de stewards qui disaient être de notre côté. Et le nombre de jeunes qu'il y avait, ça m'a réchauffé le coeur. Est-ce que les Glazer nous entendront ? On ne peut pas faire beaucoup plus. Le seul autre recours qu'on a est d'arrêter de leur donner de l'argent en n'allant plus aux matchs.

Pour moi, c'est non. J'ai fait ça pendant quelques années en 2005, ça n'a fait aucune différence. Est-ce que je vais arrêter de faire quelque chose que j'aime et qui a fait partie de ma vie pendant 40 ans, pour les laisser gagner ? Non.

L'outrage de la Super League a insufflé une dynamique. C'est maintenant ou jamais. J'ai vu plein de supporters de Liverpool sur les réseaux sociaux qui ont soutenu notre action. Il y a eu des discussions ces dernières semaines sur une possible implication de leur part, mais cela aurait été trop difficile à mettre en place. Ca aurait été un p*** de message.

Certains ont demandé, si United avait pu gagner le championnat ce dimanche, est-ce qu'on aurait fait cela ? C'est une bonne question. Je pense vraiment que certains oui, mais je ne crois pas qu'on aurait eu 10.000 personnes ici.

Notre position sur le sujet

Comme vous le savez sans doute, nous sommes une communauté de supporters. Manchester Devils, c'est par les fans, pour les fans, et il y a des milliers de fans parmi notre communauté qui auront tous un avis différent sur le sujet. La position exprimée ici n'engage donc pas nos membres, mais elle est partagée par la grande majorité de notre staff.

Bien qu'étant loin de l'action pour la plupart, nous comprenons la frustration des supporters présents à Old Trafford ce dimanche. Nous supportons Manchester United depuis plus de 20 ans pour certains, et l'évolution du club sous l'ère Glazer a été forcément une source d'inquiétude pour nous tous, même si nous avons eu la chance de vivre des périodes dorées, notamment entre 2007 et 2013, pour la fin du règne de Sir Alex Ferguson. Périodes qui nous ont aidés à fermer les yeux sur la situation.

Le camouflet de la Super League a été la goutte de trop pour les personnes qui, comme nous, accordent une importance particulière au football et aux valeurs qu'il est supposé véhiculer, notamment de partage, d'équité, de mérite et d'engagement. La famille Glazer, par ses actions, a démontré une nouvelle fois qu'elle n'en avait que faire et que son seul intérêt résidait dans sa capacité à s'enrichir personnellement, aux dépens même de ces valeurs. Elle a réussi, en ce sens, à raviver le feu de la colère des supporters qui s'éteignait progressivement et à le transformer en un vrai brasier. Un juste retour de flammes.

Cependant, nous ne sommes pas alignés avec certaines des choses que nous avons vues hier. Le fait de pénétrer par effraction dans le stade, si c'est avéré, est une chose. Le fait de briser des caméras de télévision, d'emporter des drapeaux de corner, de viser les reporters de SkySports avec un fumigène, de casser les portes d'Old Trafford, en est une autre. Le fait de causer le chaos alors que certains sont venus accompagnés de leur famille, de jeter des bouteilles sur des policiers ou de blesser au moins un membre du staff d'Old Trafford en est encore une autre. Nous imaginons que ce sont les exactions d'une très petite minorité, mais certains pourraient être tentés de les justifier d'une quelconque raison. Pas nous.

Il y a d'autres moyens de faire entendre sa voix. Le MUST fait un travail remarquable en coulisses depuis plus de vingt ans, pour essayer de changer les choses de l'intérieur. Alors que certains viennent casser des caméras un dimanche à Old Trafford, ils passent leurs journées, leurs soirées, leurs week-ends, à défendre les intérêts du club en participant à diverses instances, en mobilisant des personnes influentes, en levant des fonds pour essayer de fédérer et de faire entendre la voix des supporters au plus haut niveau. Comme Manchester Devils, il s'agit d'une association, qui a besoin des fonds de ses adhérents pour avancer.

Si vous voulez défendre la cause des supporters du club face aux Glazer, voilà une façon d'agir sans violence.

Leur site : https://www.imust.org.uk/.

Crédit photo : Barrington Coombs


Sur le forum


Source(s) : ManUtd.com, MUST, The Guardian