Aston Villa 1-3 Manchester United : laborieux, mais les trois points quand même

Menés au score à la pause, les Red Devils sont parvenus à l'emporter à Villa Park ce dimanche soir, sans se montrer excessivement brillants.

Dim. 9 mai 2021 - 15:05
Premier League - 35e journée

Aston Villa : Martinez, Cash, Konsa, Mings, Targett, Luiz (Ramsey 65'), McGinn, Barkley (Davis 77'), Traore, El Ghazi (Wesley 77'), Watkins.

Manchester United : Henderson, Shaw, Maguire (Bailly 77'), Lindelöf, Wan-Bissaka, Fernandes (Matic 85'), McTominay, Pogba, Fred, Greenwood (Cavani 65'), Rashford.

Buts : Traoré (24') pour Aston Villa ; Fernandes (52' s.p.), Greenwood (56' ← Wan-Bissaka), Cavani (87' ← Rashford) pour Manchester United.

Arbitre central : Chris Kavanagh. Assistants : Constantine Hatzidakis, Sian Massey-Ellis. Quatrième arbitre : Martin Atkinson. VAR : Jarred Gillett. Assistant au VAR : Lee Betts.

Les Mancuniens ont en réalité connu deux bonnes périodes, le premier quart d'heure de chaque mi-temps. Parfaitement entrés dans leur partie, ils ont tout de suite mis sous pression les Villans, mais la frappe contrée de Rashford (5'), celle dans un angle fermé de Shaw (6') ou une autre plus lointaine de Fred (9') n'ont pas suffi à tromper la vigilance d'Emiliano Martinez ou de sa défense.

Les débats s'équilibrent, Villa ne se montre pas très pressant, mais ouvre le score sur sa première frappe cadrée de la rencontre. Bertrand Traoré hérite du cuir à gauche après une perte de balle à vingt-cinq mètres du duo Fred - McTominay. Lindelöf, peut-être un peu tendre, se fait embarquer par le Burkinabé, qui expédié une frappe somptueuse en lucarne opposée dans un angle presque impossible (1-0, 23').

Il reste encore du temps pour revenir, mais notre formation est complètement à côté de la plaque dans la deuxième partie du second acte. Rashford et Fernandes, en particulier, sont complètement hors sujet offensivement, forçant leur jeu comme jamais. Les Mancuniens rentrent donc au vestiaire en étant derrière au tableau d'affichage, un résultat qui offre le titre aux Citizens. Ils en ressortiront heureusement avec de meilleures intentions, et plus de réalisme, pour refaire leur retard.

Le salut viendra d'une offrande signée Douglas Luiz. Le Brésilien, pas très malin sur le coup, est trop impatient dans le dos de Paul Pogba dans la surface de réparation locale et met le Français au sol dans un acte d'empressement. Le penalty est accordé, et transformé par Bruno Fernandes (1-1, 52'). Quatre minutes plus tard, trouvé entre deux défenseurs à l'entrée de la surface côté droit, Mason Greenwood se met sur son pied gauche et surprend Martinez le long de son premier poteau (1-2, 56'). Les visiteurs ont fait basculer la partie et ne la lâcheront plus.

En face, il faut admettre que Villa n'a jamais baissé les bras. Mais ils ont manqué de talent pour faire vraiment trembler une arrière-garde zébrée qu'on a pourtant connue plus solide, et qui a dû terminer sans son capitaine Harry Maguire, sorti pour une blessure qu'on espérera minime et remplacé par Bailly à un quart d'heure du terme (77'). Traoré a été le meilleur artificier des joueurs de Dean Smith, mais n'a jamais inquiété Henderson (60', 83'), tandis que son compère Ollie Watkins a été plutôt anonyme jusqu'à son expulsion en fin de match pour une deuxième jaune reçu pour simulation (89').

Entre temps, Edi Cavani, qui a remplacé Mason Greenwood, s'est chargé de corser l'addition avec un joli but de la tête sur un service parfait de Rashford (1-3, 87'). United se donne de l'air au classement, avec six points d'avance sur le troisième, Chelsea, et reste à dix points de City alors qu'il nous reste quatre rencontres à disputer. Si West Ham ne l'emporte pas face à Everton ce soir, la qualification en Ligue des Champions 2021-2022 sera officiellement acquise, à deux jours d'enchaîner Leicester puis Liverpool.

L'avis de... FR7

Bon ce n’était pas le match du siècle, mais encore une fois on a sur faire preuve de caractère en deuxième période (décidément).
Forcément c’est plus simple quand on met un peu plus d’envie et on peut toujours compter sur une condition physique supérieure aux adversaires. C’est d’ailleurs assez dingue quand on voit le peu de turn over dans le 11.
Il faudra pas se tromper mardi, on sera bien obligé de faire tourner plus que d’habitude. Je reste sur mes gardes, car je sens que OGS est capable de te remettre les mêmes joueurs pour les deux prochains matchs.

Next

United sera de nouveau en action dans 48 heures, avec la réception de Leicester pour la 36ᵉ journée de Premier League. Les Foxes, quatrièmes, sont en complète perte de vitesse en cette fin de saison et viennent de s'incliner à domicile contre Newcastle 2-4. Coup d'envoi à 19:00, mardi 11 mai.

Sur le forum