Atalanta 2-2 Manchester United : United revient de loin

Match Reports

Deux fois mené, Manchester United a eu besoin par deux fois de son homme providentiel pour recoller au score. Cela ne durera pas éternellement.

Mar. 2 nov. 2021 - 21:00
UEFA Champions League - 4e journée

Atalanta : Musso, de Roon, Demiral, Palomino, Zappacosta, Koopmeiners, Freuler, Mæhle, Pašalić (Djimsiti 46'), Iličić (Muriel 71'), Zapata.

Manchester United : De Gea, Shaw, Varane (Greenwood 38'), Maguire, Bailly, Wan-Bissaka, Fernandes (van de Beek 87'), McTominay (Sancho 87'), Pogba (Matic 69'), Rashford (Cavani 69'), Ronaldo.

Buts : Ilicic (12'), Zapata (56') pour l'Atalanta ; Ronaldo (45', 90'+1) pour Manchester United.

 ⭐ Notez les joueurs mancuniens ici ⭐

Passé pendant l'espace d'une demi-heure à la troisième place du groupe, Manchester United en garde finalement la tête, à égalité de points avec Villarreal et à deux points de son adversaire du soir. Mais que ce fut difficile ! La brillance individuelle de deux hommes a fait la différence ce soir : Eric Bailly et Cristiano Ronaldo ont porté seuls le soldat mancunien sur leurs épaules.

Dominés, mais toujours en vie

20 secondes de jeu dans cette première période, et Cristiano Ronaldo plante le décor d'une première frappe lointaine sans problème pour Musso (1'). Les Mancuniens veulent démontrer qu'ils ont des intentions et qu'ils sont venus pour chercher les trois points. Leur mission pourrait s'en retrouver facilitée dans la foulée, mais la frappe déviée de McTominay heurte le poteau du portier argentin pris à contrepied (5').

Tant pis, il y aura d'autres occasions, se dit-on. Mais c'est sans compter sur le fait que l'Atalanta, forcément, n'a pas prévu de subir pendant 90 minutes et va rapidement prendre le match à son compte en ouvrant le score. Après un gros travail de Zapata côté gauche, Ilicic, plein axe à dix-huit mètres, frappe du plat du pied en première intention. David de Gea, sur la trajectoire, se troue et voit le ballon passer sous son ventre, impuissant (12', 1-0).

Il reste encore du temps pour réagir, mais les Mancuniens sont comme KO debout face à une équipe italienne qui monopolise le ballon. En dehors d'une volée écrasée de Shaw (16'), Manchester United ne voit plus le jour. L'Atalanta ne se crée pas une masse d'occasions, mais a la totale maîtrise du milieu de terrain face à un duo McTominay - Pogba complètement anonyme. Le Français multiplie les pertes de balle et les mauvais choix et manque d'offrir à Zapata le but du break, dont il est privé par un magnifique retour d'Eric Bailly, auteur d'une prestation majuscule ce soir (31').

Les affaires semblent ne pas s'arranger avec la sortie sur blessure de Raphaël Varane, qui avait fait son retour de blessure le week-end dernier à Tottenham. Mais cela a au moins le mérite de conduire à un changement de système avec l'entrée en lieu et place du Français de Mason Greenwood, et donc un retour au 4-2-3-1.

Le jeune Anglais est impliqué rapidement sur l'égalisation, en lançant Bruno Fernandes dans la surface, mais c'est bien notre créateur attitré qui doit recevoir les honneurs pour sa talonnade énorme dans la course de Cristiano Ronaldo qui arrive lancé dans son dos : le goleador ne manque pas la cible pour remettre United à niveau avant la pause (45'+1, 1-1).

Toujours en vie, mais pour combien de temps ?

La seconde période est malheureusement un bis repetita de la première, avec une première grosse opportunité pour les Mancuniens, mais finalement une absence d'emprise sur le match qui coûte cher.

Après le poteau de Greenwood dans un angle très fermé, dans une position qui aurait été de toute façon sanctionnée (49'), ce sont encore une fois les Bergamasques qui se montrent les plus réalistes. Palomino trouve Zapata dans le dos de la défense rouge, et celui-ci, sans contrôle, ajuste de Gea à son premier poteau pour redonner l'avantage aux siens (57', 2-1).

Deux minutes de revue du VAR plus tard, il est l'heure de partir à l'abordage pour obtenir un résultat... mais les visiteurs ne ressemblent en rien à une équipe qui vise un huitième de finale de Ligue des Champions. Si les débats sont plus équilibrés que pendant les 45 premières minutes, avec un Atalanta qui monopolise moins la balle, les phases de possession des Red Devils sont on ne peut plus stériles.

La fin de la partie semble filer en faveur des Italiens, Zapata passant en quelques occasions près de faire la différence une nouvelle fois, notamment sur une reprise de la tête sur corner (79') ou une frappe à vingt mètres sur laquelle de Gea doit s'employer (85').

Mais comme à l'aller, ou comme toujours, devrions-nous écrire, tant que Cristiano Ronaldo est sur la pelouse, il ne faut jamais dire jamais. Un ballon mal dégagé par la défense, un Mason Greenwood qui relaie, et une volée à dix-huit mètres du Portugais qui finit dans le petit filet opposé de Musso... l'impensable s'est produit (90'+1, 2-2). Encore.

Next

Ce week-end, c'est le derby ! United reçoit City samedi 6 novembre à 13:30. Retrouvez le calendrier complet ici.


Sur le forum