Watford 4-1 Manchester United : sans doute le clap de fin ?

Match Reports

Manchester United a coulé, encore, sur la pelouse de Watford. Le niveau démontré aujourd'hui était celui d'une équipe de Championship, voire plus bas.

Sam. 20 nov. 2021 - 16:00
Premier League - 12e journée

Watford : Foster, Femenía, Cathcart, N'Koulou (Troost-Ekong 63'), Masina, Sissoko, Sarr (Cucho 68'), Louza (J. Pedro 77'), Cleverley, Dennis, King.

Manchester United : De Gea, Shaw (Dalot 85'), Maguire, Lindelöf, Wan-Bissaka, Matic, McTominay (van de Beek 46'), Fernandes, Sancho (Lingard 90'), Rashford (Martial 46'), Ronaldo.

Buts : King (28'), Sarr (44'), Pedro (90'+2), Dennis (90'+6) pour Watford ; van de Beek (50') pour Manchester United.

 ⭐ Notez les joueurs mancuniens ici ⭐

Silence, on coule !

Après Liverpool, après City, on se dit que Watford est une destination plus clémente pour se remettre sur les bons rails. Que nenni ! Le premier acte de cette rencontre est peut-être ce qu'on aura pu voir de pire de la part du Manchester United version Solskjaer, face à une opposition qu'on aura réussi à faire passer pour le Barça de l'époque Guardiola, ou presque.

Les Mancuniens n'ont jamais existé dans ces 45 minutes, et auraient pu être menés au score très rapidement sans un très grand David de Gea. Une chandelle complètement loupée de Bruno Fernandes prend à revers notre milieu et notre défense, avec un Scott McTominay qui plaque dans la surface un Joshua King prêt à en tirer les bénéfices. Penalty logique donc... de Gea arrête la frappe molle d'Ismaila Sarr, mais Kiko Féménia a bien suivi et convertit (8').

Ou du moins le croit-on, car l'Espagnol est entré dans la surface avant la frappe de son coéquipier. Le penalty est retiré, à nouveau à gauche de de Gea, et notre numéro 1 sort une nouvelle fois une parade décisive (11'). Sans aucun doute la meilleure perf' mancunienne de la première période.

Loin de déclencher un électrochoc bienvenu, ce fait de jeu n'aura suffi qu'à remotiver les Hornets, conscients qu'il y a de la place, voire même beaucoup. Le pressing haut des joueurs de Ranieri gêne énormément les visiteurs qui manquent comme souvent d'inspiration, d'intensité et de justesse. Les signes de frustration apparaissent évidemment, et cela ne s'arrange pas avant la demi-heure de jeu : un long ballon dans la boîte est mal repoussé, Dennis s'en empare à gauche, déborde et centre en retrait vers un Joshua King bien seul qui conclut (27', 1-0).

En dehors d'une sublime ouverture de Bruno vers Rashford qui force un superbe arrêt réflexe de Foster (31'), il n'y aura rien à sauver de cette mi-temps, qui se termine encore plus en eau de boudin. Sarr parvient à se défaire de ses démons en concluant très bien, petit filet opposé, un bon mouvement collectif de Watford sur le côté droit en face de joueurs mancuniens qui ressemblent à des plots (44', 2-0). Un score ô combien logique au retour aux vestiaires.

van de Beek brille, Watford scintille

Le retour sur la pelouse est l'occasion de voir deux oubliés du groupe mancunien, à savoir Donny van de Beek et Anthony Martial, à la place de Scott McTominay et Marcus Rashford. Jadon Sancho est repositionné à droite et van de Beek s'installe dans le double pivot avec Nemanja Matic.

L'impact est instantané. Depuis son couloir droit de prédilection, Jadon Sancho envoie un superbe centre au second poteau vers Cristiano Ronaldo, qui choisit l'altruisme en remisant dans les six mètres vers... Donny van de Beek, plein axe, qui termine le travail (50', 2-1). C'est désormais un tout autre match, avec le Néerlandais à la baguette qui distille les offrandes, comme sur ce service parfait pour Ronaldo qui bute sur Foster dans son face-à-face (57').

Avec désormais la maîtrise du ballon, Watford recule mais ne rompt pas, attendant son heure. Leur tâche se retrouve d'autant facilitée à vingt minutes du terme, lorsque Harry Maguire écope d'un second carton jaune pour une intervention incroyable sur Cleverley consécutive à une conduite de balle qu'on n'aurait pas vue en cécifoot (69').

Sancho et van de Beek, pourtant pas les favoris de Solskjaer, continuent à faire ce qu'ils peuvent pour sauver le soldat Ole, trouvant Ronaldo ou Bruno en bonne position à plusieurs reprises, qui manquent malheureusement le cadre (76', 79') ou sont signalés hors-jeu lorsqu'ils trouvent le chemin des filets.

Le temps fort mancunien est passé, et ce sont même les locaux qui ajoutent un troisième, et même un quatrième but, dans les arrêts de jeu. Une passe en retrait au point de penalty, De Gea stoppe la frappe de Joao Pedro (90'+2). Le jeune Brésilien, 19 ans, se retrouve à nouveau en position favorable (et dans un angle bien plus difficile) une minute plus tard. Cette fois, sa frappe au ras du premier poteau laisse notre gardien sans réaction (90'+3, 3-1).

Dans la foulée, tant qu'à faire plaisir à tout le monde, pourquoi pas une passe décisive pour Ben Foster ? Notre ancien gardien dégage son camp, notre défense amorphe laisse rebondir le ballon une fois, deux fois. Dennis profite de la couverture de balle de King, s'empare de cuir, et dans un angle fermé une nouvelle fois, trouve le petit filet opposé (90'+5, 4-1).

Watford, qui était supposé être notre oasis dans la traversée difficile d'octobre et novembre, s'est donc révélé être un nouveau mirage. Villarreal, Chelsea, Arsenal, voilà les prochains adversaires que nous jouerons diminués physiquement et mentalement. Difficile d'imaginer comment le groupe pourra se relever de cette situation.

Next

United se déplace à Villarreal mardi soir pour la cinquième journée de la phase de poules de la Ligue des Champions. Le coup d'envoi est prévu à 18:45. Les Mancuniens pourraient être qualifiés en cas de victoire, en fonction du résultat de l'autre rencontre. Retrouvez le calendrier complet ici.


Sur le forum