Manchester United 2-0 Brighton & Hove Albion : trois points qui font du bien

Manchester United a pris le dessus sur Brighton ce mardi soir à Old Trafford, en match en retard de la 18e journée de Premier League (2-0).

Mar. 15 févr. 2022 - 21:15
Premier League - 18e journée

Manchester United : De Gea, Shaw, Lindelöf, Maguire, Dalot, Elanga (Rashford 79'), Fred (Pogba 73'), McTominay, Fernandes, Sancho (Telles 80'), Ronaldo.

Brighton & Hove Albion : Sánchez, Veltman, Webster, Dunk, Cucurella, Groß (Alzate 60'), Bissouma, Mac Allister, Moder, Trossard (Lamptey 60'), Maupay (Welbeck 70').

Buts : Ronaldo (51'), Fernandes (90') pour Manchester United.

⭐ Notez les joueurs mancuniens ici ⭐

On a failli se diriger vers un cinquième match consécutif avec exactement un but marqué par les Mancuniens, après West Ham, Middlesbrough, Burnley et Southampton. Il a fallu attendre l'ultime seconde des arrêts de jeu pour donner au tableau d'affichage une allure peut-être plus flatteuse que la physionomie du match ne le laisserait supposer. Car si on ne peut pas dire que la victoire soit imméritée, elle a mis beaucoup de temps à se dessiner, d'autant plus quand on sait que les Seagulls ont joué quasiment une mi-temps à dix contre onze après l'exclusion de leur capitaine Lewis Dunk à la 54e minute.

Ces derniers temps, on a vu des premières périodes relativement intéressantes de la part de notre équipe, et des secondes périodes aux allures de purges pour décourager même les plus résistants d'entre nous de se remettre devant leur télé. Ce mardi soir, il faut croire que les Mancuniens avaient fait le choix d'inverser la tendance, tant le premier acte a été creux. Comme souvent, il y a quand même eu une éclaircie prématurée, quelques minutes pendant lesquelles on s'est dit que ce soir serait différent, avec notamment une belle double occasion pour Sancho, trouvé par la fixation et la talonnade de Ronaldo, mais l'international anglais frappe sur Sanchez (7').

S'ensuit la période dans laquelle on passe en mode veille, avec un Manchester United incapable de mettre du rythme dans cette rencontre. Sans Pogba, sur le banc, la créativité du milieu de terrain prend un sacré coup alors que le duo McFred n'arrive pas à orienter le jeu. Sans surprise, les visiteurs sont décomplexés, croyant crânement en leurs chances, et manquent de prendre l'avantage avant la pause, lorsqu'un très bon centre de Gross est repris dans l'axe par la tête de Moder. Il faut un magnifique arrêt de De Gea sur sa droite pour empêcher l'impensable (39'). Dans la foulée, face à une défense apathique, le jeu en triangle de Brighton se finit par la frappe puissante de Bissouma qui manque le cadre (40').

Rien à se mettre sous la dent à la pause, alors que les joueurs quittent la pelouse d'Old Trafford au milieu d'un sentiment mitigé, voire remonté, chez leurs supporters. La partie va cependant basculer dans le bon sens au début de la seconde période, d'abord avec un but de Cristiano Ronaldo quasiment en soliste. Un bon pressing de McTominay et Bruno Fernandes force Bissouma à perdre le cuir, dont hérite notre numéro 7, qui se projette immédiatement dans le sens du but et élimine un, puis deux joueurs. A l'entrée de la surface, sa frappe soudaine laisse sans réaction Sanchez et termine au ras du poteau (51', 1-0).

Quelques secondes plus tard, les affaires ne s'arrangent pas pour Brighton, qui perd son capitaine. Pas suffisamment attentif, Lewis Dunk se fait chiper le ballon par le bon pressing d'Anthony Elanga, qui entreprend de se diriger vers le but adverse avant d'être ceinturé par son vis-à-vis, en désespoir de cause. Malgré la présence de Webster qui aurait encore pu intervenir, Peter Bankes invalide le carton jaune brandi initialement pour le remplacer par un rouge, après consultation des écrans vidéo (55').

S'ensuivront 35 minutes bien longues pour les Seagulls, qui peuvent heureusement remercier nos joueurs de manquer cruellement de réalisme. Car si la possession s'intensifie, si la menace se précise sur le Stretford End, le score ne bouge pas pour autant. Les frappes d'Elanga (60') et McTominay (63') sont largement au-dessus, la tête de Ronaldo à bout portant est superbement claquée par Sanchez (66') ou passe à côté (75'), et même quand le gardien espagnol rate son dégagement, servant Ronaldo en position idéale, et que le Portugais s'autorise à être altruiste en servant Bruno seul au point de penalty pour conclure, notre meneur de jeu trouve le moyen de frapper sur le dernier rempart adverse (71').

D'autant plus inquiétant que nous avons pris l'habitude de voir les adversaires de Manchester United remonter à niveau ces dernières semaines, et cette rencontre peut encore basculer à n'importe quel moment. Jakub Moder passe d'ailleurs à quelques centimètres d'appliquer la sentence avec une frappe naniesque à 25 mètres qui s'écrase sur la barre d'un De Gea sans doute battu (78'), et Danny Welbeck, dans les derniers instants, voit sa tête éluder la lucarne sur un centre de Lamptey (90'). Qu'à cela ne tienne, un dernier contre mancunien met enfin fin au supplice, lorsqu'un coup franc très rapidement joué par Pogba lance Bruno Fernandes vers la délivrance (90'+6).

Mention assez bien donc, si on prend en compte la seconde période, mais attention, car nos adversaires ne joueront pas à dix tous les jours. Les Red Devils se rassurent un peu cependant en prenant la quatrième place au général à West Ham (virtuellement, vu le nombre de matchs en retard d'Arsenal, Tottenham et Wolverhampton). Et vu le calendrier qui nous attend en mars (City, Tottenham, Liverpool), s'il y a bien un moment pour engranger des points et de la confiance, c'est maintenant.

Next

Manchester United se déplace dimanche à Elland Road, l'enceinte de Leeds United, pour la 26e journée de Premier League. Le coup d'envoi sera donné à 15:00. Retrouvez le calendrier complet ici.

Sur le forum