Interview : Edwin van der Sar

3135 fois


Nommez une grande compétition européenne interclubs : vous pouvez être à peu près sûr qu'Edwin van der Sar l'a gagnée. Mais cela n'empêche pas qu'à 37 ans, il a gardé la soif de victoires et espère bien l'étancher avant de raccrocher...

Edwin, vous avez récemment prolongé avec United jusqu'en 2009. Etait-ce une décision facile?

Ca ne m'a pas pris longtemps pour signer! J'en ai parlé avec ma famille, pour être sûr qu'ils étaient tous heureux ici, à Manchester. Si vous avez l'opportunité de jouer à United alors vous voulez la prendre, et je pense qu'avec une telle équipe il y a de très belles perspectives.

Est-ce que votre corps vous a donné des indications comme quoi il voudrait arrêter?

[Rires] Non, vraiment pas! Je me suis blessé deux fois dans la première partie de la saison mais ce n'est pas nécessairement lié à mon âge. Je me sens très bien. J'ai eu un petit problème d'adducteurs à Noël mais je me suis remis et je suis prêt pour les quatre derniers mois de la saison.

Pensez-vous que vous terminerez votre carrière à United?

Ca devient de plus en plus probable que je ne jouerai pour aucun autre club désormais. Quand j'ai quitté l'Ajax j'ai dit aux fans que je voudrais terminer ma carrière là-bas, c'était des plans pour le long terme. Mais à 34 ans j'ai eu l'occasion de jouer à Old Trafford, je joue pour gagner des trophées et je fais partie d'une équipe fantastique. Ce n'est pas quelque chose qu'on quitte facilement.

Comment aidez-vous les autres gardiens de United?

Si un gardien a besoin de moi, alors je l'aiderai du mieux que je peux, mais je ne me concentre pas spécialement sur le fait de préparer quelqu'un à prendre ma place. Il y aura un moment où je devrai partir, ou peut-être que le club dira : 'C'est bon Edwin, au revoir'! Mais jusque là, je veux rester au top niveau. Je suis ici pour être le gardien de Manchester United, pas pour élever un successeur.

La défense a été solide cette saison. Vous avez à peine touché la balle quelquefois...

C'est vrai, mais l'important est que je reste concentré pendant les 90 minutes - si ce n'est pas pour moi, alors c'est pour la défense. Je dois leur parler pour qu'ils restent prudents. Je leur hurle des directions, des choses comme ça... Je reste aussi disponible pour eux s'ils veulent me donner le ballon.

La course au titre ressemble de plus en plus à une course à trois, mais est-ce trop tôt pour abandonner Liverpool?

Ca ne sent pas très bon pour eux. Ils ont trois formations loin devant eux et il faudrait que les trois éclatent en même temps pour qu'ils gagnent le titre cette saison. Mais je pense qu'ils ont encore un rôle à jouer dans la course au titre : ils doivent encore jouer les trois premiers et ils sont capables de faire tomber l'une ou l'autre de ces équipes.

L'entraîneur des gardiens du club, Tony Coton, prend sa retraite à la fin de la saison. Vous avez un message pour lui?

Très clairement, il va me manquer. Je me suis vraiment régalé à travailler avec lui, et on se comprend très bien quand il s'agit de parler de gardiens de but. Je ne l'ai jamais vraiment vu jouer mais je ne me lasserai jamais de voir ces vieilles photos de lui avec sa moustache!

Une question qui nous taraude : qui a la plus grande force de frappe?

Scholesy et Wayne sont clairement au-dessus mais il y en a quelques uns qui envoient dans cette équipe. Nani a beau être petit, il tire fort. Quelques uns des gars peuvent avoir de la force dans leurs tirs, il leur manque de la précision... Les tirs de Vida vont toujours au-dessus, il pense peut-être qu'il dégage son camp!
Source(s) : ManUtd.com