Hargreaves, proche du retour

3557 fois


Owen Hargreaves est déterminé à se souvenir de sa longue absence de 14 mois comme d’une expérience positive.


Le milieu de terrain de Manchester est proche de la fin de son énorme voyage vers la guérison, revenant en Angleterre après avoir subi diverses opérations aux deux genoux pour soigner un problème de tendinite apparu avant son transfert du Bayern Munich qui coûta au club £18.6 millions (environ 20,6 millions d’euros).

"L’année dernière a été très difficile, a-t-il confessé. "Quand vous êtes un athlète, vous vous croyez invincible. Vous ne pensez pas que quelque chose de cette ampleur et d’aussi grave peut arriver."

"J’ai certainement contracté ce problème en arrivant d’Allemagne vers Manchester United en 2007 et on a essayé de faire avec. Rien n’a semblé réellement marcher, en dépit du fait que j'ai été disponible pour les gros matchs et la fin de saison."

"La saison d’après, je suis revenu une semaine plus tôt pour essayer de résoudre le problème mais ça n’a tout simplement pas marché. Mon dernier match a eu lieu la saison dernière, à l’extérieur, contre Chelsea, et je n’aurais probablement pas dû jouer : les trois jours suivant le match, j’ai du me battre pour conduire ma voiture. J’ai sentis que quelque chose ne tournait vraiment pas rond."

Hargreaves a admis que sa première réaction après avoir appris l’ampleur de la blessure fut l'une des plus mauvaises que le chirurgien spécialiste du genou, le Dr Richard Steadman, avait vu : pleine de tristesse et de découragement.

Son humeur s’est à peine améliorée à la suite de sa première opération, sachant à quel point le fait de seulement bander son genou était difficile.

Mais, en regardant en arrière, Hargreaves se sent béni d’avoir la chance de pouvoir continuer sa carrière au haut niveau pendant encore six nouvelles années.

"Le jour après le diagnostic fut terrible, tout comme celui après la première opération", a-t-il révélé à Inside United. "J’étais blasé et le doute a commencé à m’envahir. Mais je le vois maintenant comme une expérience positive. Parfois, je pense que l’on apprend plus des mauvaises expériences".

"Dans l’idéal, j’aurais préféré ne jamais avoir eu à traverser ça. Mais le diagnostic a été fait de telle sorte que je suis assuré de pouvoir revenir et jouer encore dans les années à venir. J’ai 28 ans maintenant et j’aimerais jouer encore jusqu’à mes 34 ans, ou comme Giggsy, qui semble pouvoir encore jouer jusqu’à ses 38 ans"
, a-t-il indiqué.

"Je veux juste être à nouveau de la partie. Je veux être disponible et en forme. Je n’en peux plus d’attendre d’être impliqué et de rejouer pour United", a-t-il confié.

"Je veux être capable de mettre le maillot et d’avoir de l’influence dans les matchs. Je veux juste concourir pour une place de titulaire, travailler avec les coachs pour améliorer mon jeu et devenir un meilleur joueur".

"Je veux une bonne saison pour rendre la pareille aux fans qui ont eu foi en moi. Ce sera un sentiment fabuleux que de recourir sur la pelouse d’Old Trafford. Je serai tellement excité que je vais probablement m’évanouir."


Sir Alex Ferguson a affirmé la semaine dernière qu’il ne voulait pas précipiter le retour d'Owen, conscient de sa longue absence.

Cependant, la progression sans heurt de United en phase de poules de la Champions League offre à Ferguson deux matches sans réels enjeux contre Besiktas et les autres qualifiés, Wolfsburg, ce qui serait une occasion parfaite pour Hargreaves de faciliter son retour dans la mêlée.

Sur le forum


Source(s) : Sky Sports, The Independant, Mirror Football, Teamtalk