Old Trafford : Top 100 (69)

2171 fois


Notre Champions League 1998/1999 commença comme elle termina, par un match envoûtant...

Le contexte :
Les projecteurs furent tournés sur Old Trafford avec l'accumulation des matchs, alors que United faisait l'objet d'une offre publique d'achat de 623 M£ du magnat de Sky, Rupert Murdoch. Indépendamment des histoires hors terrain, la rencontre entre deux des clubs les plus ‘glamours’ d'Europe faisait frémir plusieurs jours avant le jour J. Le Barça de Louis van Gaal était considéré comme inarrêtable avec l'un des jeux les plus léchés, mais Sir Alex avait mis en garde ses joueurs lors de sa conférence d’avant-match : "Nous ne devons pas les prendre pour des monstres."

L'occasion : Désireux de prouver qu'ils n’avaient pas peur des visiteurs, les Reds survolèrent les pièges. Ole Gunnar Solskjaer trouva la barre après cinq minutes de jeu, et seulement 90 secondes plus tard, Ryan Giggs sauta plus haut que Luis Enrique et ouvrît le score. Le rugissement d’Old Trafford ne diminua plus durant le reste de la première période, et atteignit un autre niveau quand Paul Scholes inscrivit le deuxième but après que le retourné acrobatique de Dwight Yorke ait été repoussé. United put respirer, toutes ces actions finirent au fond pour un avantage de 2-0 à la mi-temps, mais cela coûta beaucoup d'énergie. Barcelone, qui n'avait pas été autorisé à s'exprimer durant la première période, revint dans le match après deux minutes de jeu avec la frappe de Sonny Anderson. Ce fut un tournant dans la partie. Rivaldo fut accroché par Jaap Stam dans la surface de réparation et Giovanni convertit le penalty chaudement contesté. Ensuite, David Beckham frappa un coup franc magistral des 25 yards pour envoyer Stretford End aux anges et rétablir la suprématie de United. Sans se décourager, le Barça continua à presser et, après que le tir de Luis Figo frappa la barre, un cafouillage termina sur Nicky Butt qui bloqua le ballon sur la ligne avec sa main. Le ballon était dedans mais l’arbitre italien, Stefano Braschi, choisit d'exclure Butt et accorda un penalty que Luis Enrique convertit sans trembler. Les 15 dernières minutes furent à sens unique alors que le Barça était revenu à deux reprises dans ce match, mais United s’accrocha farouchement à ce point durement gagné.

Les conséquences : United fit à nouveau match nul lors de la 2ème journée contre le Bayern Munich, avant de remporter les deux confrontations contre Brondby et de prendre la première place du Groupe D. Quand les Reds se rendirent à Barcelone pour la 5ème journée, les équipes se neutralisèrent de nouveau en réalisant un somptueux match qui se termina également sur le score de 3-3. Le point contre le Bayern Munich dans le dernier match du groupe fit que les deux équipes étaient qualifiées pour les matchs à élimination directe, alors que le Barca quitta, de manière précoce et improbable, la compétition à cause de leur fragilité défensive.

Vu dans la presse : "Manchester United 3 Barcelone 3 est un score qui, en soi, fait croire à un miracle. Tous ceux qui n'ont pas été à Old Trafford hier soir, ont manqué 90 minutes d’un football inspiré défiant toute explication simple et qui aura droit à de nombreuses rediffusions vidéos pour comprendre les joueurs de Sir Alex Ferguson. Le match a fait connaître toutes les émotions possibles aux 53’000 supporters, de fortes émotions qui les marquèrent et les rendirent confus, comme leurs héros, ce matin." - Graham Hunter, Daily Mail
Source(s) : ManUtd.com