Rumeur en provenance du Qatar

4527 fois


Suite aux rumeurs liant Manchester United et la compagnie Qatar Holdings, la direction des Red Devils a tenu à dissiper le moindre doute en réaffirmant son refus de revendre le club malgré une offre avoisinant les £ 1.5bn.


En effet, il semblerait que le président et directeur exécutif de la société Qatari (et accessoirement premier ministre du pays), le Sheikh Hamad Bin Jassim la Bid Jabr Al-Thani, souhaiterait élargir ses zones d'investissements en englobant United au sein du Groupe Harrods racheté en mai dernier pour la somme £ 1.5bn auprès du patron de Fulham, Mohammed Al Fayed.

Les Glazer, propriétaires de Manchester United, ont réfuté ces rumeurs, insistant sur le projet à long terme qu'ils souhaitent instaurer.

Le directeur de la communication du club, Phil Townsend, a appuyé cette position et a nié tout intérêt en provenance du Qatar :

"Il n'y a rien. Nous n'avons jamais été approché et quand bien même ce serait le cas, Manchester United n'est pas à vendre".

Pourtant, le Gulf Times, célèbre tirage Qatari, affirme selon ses propres sources que "Qatar Foundings essaierait d'acquérir Manchester United".

Le point de départ des rumeurs concernant un éventuel rachat trouve son origine dans le remboursement des controversés PIKs*, qui constituait une véritable gangrène pour Manchester United. La compagnie des Glazer, Red Football Joint Venture Ltd. a en effet épongé le crédit cédé et cela a été perçu comme une manière de préparer le terrain en cas d'éventuelle revente du club.

Au vu du budget faramineux de Qatar Foldings, estimé à près de £ 40bn, nul doute qu'il sera difficile pour les Glazer de résister à une telle opportunité. De quoi amener de l'eau au moulin des experts, qui voient dans les £ 220m de PIKs le signe qu’un rachat du club est à prévoir.

Le Qatar aura donc une nouvelle fois fait parler de lui. Cette réserve mondiale de pétrole représente le virage amorcé par le football et l'importance croissante des pétro-dollars, notamment au sein de clubs accablés de dettes faramineuses dont fait malheureusement partie Manchester United.

Le Qatar a récemment beaucoup fait parler de lui après avoir obtenu le droit d'organiser la Coupe du Monde 2022 sur son sol (une candidature soutenue par Sir Alex en personne).

Autre exploit, la Fondation du Qatar, une société à but caritatif, qui a réussi le tour de force de signer un contrat de sponsoring avec le club Catalan du FC Barcelone, réputé imperméable à ce genre de pratiques mais qui aura cédé lui aussi face au rouleau compresseur Qatari.

L'émirat confirme ainsi un peu plus son désir d'intégrer le monde du football et ce quel qu'en soit le prix ...

* Les PIKs (Paiement in Kind loans) : Forme de prêt ne présentant aucune garantie, ce qui le rend particulièrement risqué pour le débiteur. En effet, ces prêts courts sont mis sur le marché, ainsi, la créance n'est pas supportée par le prêteur mais par le marché boursier ou ses dérivés. A terme, les actionnaires du prêt peuvent avoir un droit de regard, voire de partage sur le bien financé.



Sur le forum


Source(s) : manchestereveningnews.co.uk