Report : United 2 Arsenal 1

C'était écrit : Robin van Persie a marqué pour aider Manchester United à battre son ancien club d'Arsenal et engranger une quatrième victoire consécutive en Barclays Premier League.

Sam. 3 nov. 2012 - 13:45
Premier League - 10e journée

Il aura suffi de trois minutes au Néerlandais pour concrétiser les pires craintes des supporters visiteurs, en inscrivant son dixième but pour les Red Devils, en profitant d'une erreur de Thomas Vermaelen, le défenseur central des Gunners. Les homes d'Arsène Wenger cédaient une seconde fois peu après la reprise, avec un but rare de Patrice Évra, le capitaine marquant sur un corner de Wayne Rooney.

Les réalisations de Van Persie et de son capitaine permettaient aux hommes de Sir Alex Ferguson de l'emporter, au terme d'une rencontre que David de Gea a globalement vécue comme un spectateur. United s'est même permis de voir Rooney manquer un penalty juste avant la pause, ou Antonio Valencia de rater une occasion en or.

Arsenal s'est même compliqué la tâche lorsque son jeune milieu de terrain Jack Wilshere, qui honorait sa deuxième titularisation seulement après une absence de 17 mois, était expulsé par l'arbitre Mike Dean, après avoir reçu un second avertissement. Et même Cazorla réduisait l'écart à la fin du temps additionnel, les  Red Devils remportaient finalement une victoire confortable.

Alors que les deux équipes alignaient une formation inchangée par rapport à leur dernière sortie réussie en championnat, respectivement à Chelsea et contre QPR, la star de cette journée était forcément Van Persie, qui affrontait son ancien club pour la première fois depuis son départ cet été.

PREMIÈRE PÉRIODE :

Accueilli par les sifflets des supporters qui avaient fait le déplacement, le Néerlandais n'a pas tremblé, permettant même à United d'ouvrir le score en moins de trois minutes de jeu.

Servi par une talonnade d'Antonio Valencia, Rafael s'engouffrait sur l'aile droite et adressait un centre à ras de terre que Vermaelen ne parvenait pas à dégager correctement. C'est alors que Van Persie surgissait dès abords de la surface pour frapper en première intention dans le soupirail. Le buteur tempérait immédiatement les célébrations joyeuses des fans et de ses coéquipiers, par respect envers son ancienne équipe.

Robin passait d'ailleurs tout près de doubler la marque à la 21e minute, sur un bijou de passe en profondeur de Rooney, mais son tir dans un angle fermé était bien repoussé par Vito Mannone, le gardien italien d'Arsenal. Les Gunners réagissaient alors en mettant pour la première fois David de Gea à contribution, sur un  centre-tir puissant d'Aaron Ramsey.

Les vagues rouges déferlaient ensuite sur le but des visiteurs, à l'image de Rooney, bien trouvé par Michael Carrick, dont la frappe puissante déclenchait une belle parade de Mannone, avant que Van Persie n'adresse une tête directement sur le portier adverse, sur un centre d'Ashley Young.

Peu dangereux dans le jeu, les Gunners se procuraient toutefois une bonne occasion sur un corner de Carzola à sept minutes de la pause, mais la tête d'Olivier Giroud, pourtant libre de tout marquage, filait au-dessus de la transversale mancunéenne. Quelques minutes plus tard, Cazorla s'illustrait de l'autre côté du terrain, en étant sanctionné pour une main dans sa surface sur un centre de Young. L'arbitre désignait le point de penalty, mais Rooney ne parvenait pas à le convertir, voyant sa frappe frôlait le montant droit de Mannone.

DEUXIÈME PÉRIODE :

Les Red Devils manquaient une nouvelle occasion de faire le break dès la reprise : Varmaelen perdait son duel face à Van Persie, qui sprintait sur le flanc droit pour adresser un centre à Valencia, mais l'ailier équatorien ne parvenait pas à le reprendre correctement, seul face au but.

Arsène Wenger décidait alors de faire entrer Theo Walcott, auréolé d'un triplé dans le come-back historique d'Arsenal contre Reader en Capital One Cup. Alors qu'il était entré côté droit, c'est de l'autre aile que les Gunners se montraient dangereux deux minutes plus tard : Cazorla se donnait de l'espace avant de centrer pour Giroud, dont la frappe en pivot frôlait le poteau droit de De Gea (54e).

À l'heure de jeu, Sir Alex Ferguson procédait à un changement dans l'entrejeu, Anderson remplaçant Cleverley, qui semblait tout près de l'exclusion après un premier avertissement reçu en première période et un second auquel il échappait de peu pour une faute sur Wilshere. Dans la foulée, Van Persie se procurait une excellente occasion, mais il perdait son duel face au gardien : on se demandait alors si United parviendrait à inscrire un deuxième but.

La réponse intervenait à la 66e minute, lorsque Rooney jouait un corner en deux temps avec Young, avant d'adresser un centre travaillé au point de penalty. Patrice Évra surgissait et smashait une tête rageuse qui terminait au fond des filets.

Le score était amplement mérité pour les hommes de Sir Alex, qui terminaient la rencontre en supériorité numérique suite au second carton jaune récolté par Wilshere, pour une faute sur Évra. Van Persie et Anderson se voyaient refuser davantage de buts pour hors-jeu, et même si Cazorla sauvait l'honneur d'Arsenal en marquant sur la dernière action du match, les Red Devils se sont montrés dignes des trois points et de la place de leader de la Barclays Premier League, même si cela n'est que temporaire.


Groupe : De Gea - Evra, Evans, Ferdinand, Rafael - Cleverley (Anderson 61'), Carrick - Young, Rooney, Valencia (Nani 82'), van Persie.

Buts : Robin van Persie (3'), Patrice Evra (67')

Affluence : 75 492 spectateurs

Statistiques :

Possession : 47,9 %
Corners : 6
Tirs (dont cadrés) : 11 (6)
Fautes concédées (subies) : 15 (15)

Sur le forum