Report : City 2 United 3

Manchester United remporte le derby sur la pelouse de City grâce à un doublé de Wayne Rooney et un coup franc magistral de Robin van Persie dans le temps additionnel.

Dim. 9 déc. 2012 - 14:30
Premier League - 16e journée
Manchester City
2
Manchester United
3

Un doublé de Wayne Rooney en première mi-temps mettait les Red Devils sur les bons rails pour briser la série d'invincibilité de près de deux ans des champions en titre à domicile en Barclays Premier League. Mais la tendance s'inversait à une demi-heure de la fin lorsque le but d'Ashley Young était injustement refusé, et Yaya Touré réduisait la marque sur la contre-attaque.

Les Blues allaient ensuite revenir à égalité sur une frappe de Pabo Zabaleta (86e). Mais les hommes de Sir Alex Ferguson n'étaient pas prêts à abdiquer, et c'est Van Persie qui avait le dernier mot, marquant sur coup franc dans le temps additionnel et infligeant à City une première défaite à domicile depuis avril.

On notait des surprises dans les deux équipes alignées. Mario Balotelli était bien là côté City, et Antonio Valencia et Tom Cleverley figuraient dans le onze de United. Balotelli se mettait rapidement en évidence. Sur coup franc tout d'abord, mais David De Gea veillait. Puis l'Italien reprenait de volée un centre de Gaël Clichy après une superbe passe de David Silva.

PREMIÈRE PÉRIODE :

Les hommes de Sir Alex n'avaient pas encore été dangereux quand, à la 16e minute, un superbe mouvement venait prendre à revers la défense des Blues. Young décalait de la tête un ballon de Patrice Évra le long de la ligne en direction de  Robin van Persie qui redonnait à l'ailier de la poitrine. City reculait et Young adressait un centre au cordeau pour Rooney qui contrôlait et ajustait Joe Hart immobile. Pas le plus beau de ses buts, mais certainement efficace.

La manière dont United venait de faire mal au champion dès sa première offensive était encourageante. Le capitaine des Blues Vincent Kompany devait ensuite sortir sur blessure et laissait sa place à Kolo Touré. Indubitablement un nouveau coup de boost, et Hart devait sortir au devant de Young bien lancé par Van Persie.

Sergio Aguero réussissait à se frayer un chemin au milieu de quatre défenseurs, mais sa frappe n'inquiétait pas De Gea. Six minutes plus tard, un nouveau rush des Red Devils était récompensé. Valencia combinait avec Rafael, et Rooney reprenait le centre en retrait du Brésilien pour donner un avantage de deux buts à United.

On s'attendait à une réponse furieuse de la part du champion, mais à part une alerte sur une action de Gareth Barry deux minutes avant la pause, les Red Devils avaient l'air sereins à l'approche du repos.

DEUXIÈME PÉRIODE :

Une petite réorganisation défensive s'imposait lorsque Chris Smalling remplaçait Jonny Evans, blessé, et Roberto Mancini enlevait l'inefficace Balotelli pour faire entrer Carlos Tevez face à son ancien club. Cleverley tirait au-dessus, et City commençait à revenir dans la partie. Aguero manquait le cadre, et Rio Ferdinand devait s'interposer sur un centre dangereux de Samir Nasri au deuxième poteau.

Puis le tournant du match intervenait à l'heure de jeu. United voyait son troisième but injustement refusé. Du droit, Van Persie envoyait une belle frappe brossée s'écraser sur la barre, et Young était à la tombée mais l'arbitre signalait un hors-jeu alors que Zabaleta couvrait.

En quelques secondes, au lieu du 3-0, on passait à 2-1 puisque City réduisait la marque sur la contre-attaque qui suivait malgré les efforts de De Gea. Le gardien espagnol réalisait une double parade devant Tevez et Nasri, mais Tevez faisait preuve de beaucoup de sang froid pour donner à Yaya Touré qui finissait le travail avec précision.

United faisait de l'attaque sa meilleure défense, et Évra aurait puobtenir un penalty de la part de l'arbitre M. Martin Atkinson après une faute de Kolo Touré  dans la surface. Le Français était énorme en défense face à Tevez, et les actions allaient d'un but à l'autre.

À 12 minutes de la fin, United était menaçant à nouveau mais le centre de Cleverley était mal jugé par Van Persie qui de la tête manquait le cadre. City répondait par Silva, très à l'aise dans la surface, mais son ballon heurtait l'épaule de De Gea avant de toucher le poteau.

Moment de répit pour les visiteurs, et après ue nouvelle action de Tevez sur la droite, Mancini lançait Edin Dzeko dans la bataille en lieu et place de Yaya Touré le buteur. Sir Alex Ferguson remplaçait quant à lui Valencia par Phil Jones, et dans les dernières minutes du match, Zabaleta égalisait.

Sur un corner de la gauche, l'Argentin étonnament seul aux abords de la surface expédiait une frappe lourde hors de portée de De Gea. Le gardien espagnol devait rester concentré pour s'interposer face à Silva après un ballon mal jugé par Évra. City poussait clairement pour les trois points.

Mais au lieu de cela, Van Persie prouvait pourquoi il est l'un des meilleurs joueurs du championnat. Un coup franc du Néerlandais était dévié par Nasri et  trompait Hart. S'ensuivait un moment de confusion derrière le but de City, Ferdinand était blessé au visage durant un incident dont on devrait entendre parler ces prochains jours.

Peu importe, United réussissait à s'imposer et à accroître son avantage à six points en tête du classement. Cette prestation illustre bien toute la détermination de Manchester United à retrouver sa couronne de champion en mai prochain.


United : De Gea - Rafael, Evans (Smalling 49'), Ferdinand, Evra - Valencia (Jones 85'), Cleverley (Welbeck 88'), Carrick, Young - Rooney, van Persie.

Buts : Rooney (16', 29'), van Persie (90'+1), pour United. Y. Touré (60'), Zabaleta (86') pour City

Sur le forum