Report : United 4 Norwich 0

United a dicté sa loi à Old Trafford contre Norwich, avec notamment un triplé de Kagawa.

Sam. 23 févr. 2013 - 16:00
Premier League - 27e journée

Longtemps contrariés par la résistance des Canaries, les hommes de Sir Alex ont fini par forcer le verrou juste avant la pause par Shinji Kagawa. Le Japonais remettait le couvert à deux reprises pour donner trois buts d'avance aux siens dans le dernier quart d'heure (75e et 86e). Wayne Rooney s'est chargé de corser l'addition à la 88e minute. Avec ce large succès, United prend 15 longueurs d'avance en tête de la Barclays Premier League et met encore un peu plus de pression  sur City, qui jouera demain.

La dernière fois que Shinji Kagawa avait marqué, en septembre 2012, la joie du Nippon avait été gâchée par la défaite à Tottenham. Aux grands maux, les grands remèdes : pour éviter toute déconvenue similaire, l'ancien milieu du Borussia Dortmund s'est offert un triplé, parachevé par un but de Wayne Rooney à deux minutes du terme pour assommer les Canaries.

Après avoir ouvert le score juste avant la pause, le meneur de jeu a fait preuve d'un rare sang-froid pour ajouter deux nouveaux buts dans le dernier quart d'heure. Rooney a alourdi la note pour faire payer à Norwich sa victoire 1-0 en novembre 2012, le dernier revers en date d'United en championnat.

Alors que Manchester City ne jouera pas avant lundi, les Red Devils comptent désormais 15 longueurs d'avance en tête du classement et font le plein de confiance avant le choc face au Real Madrid.

PREMIÈRE PÉRIODE :

Malgré cette échéance imminente, Sir Alex Ferguson n'hésitait pas à aligner un onze de qualité, qui peinait toutefois à prendre l'initiative dès l'entame. Une passivité qui profitait aux visiteurs, à deux doigts de se créer une occasion sur une percée de Bradley Johnson, malheureux sur son centre.

Après une première banderille signée Vidic de la tête sur coup franc tiré par Robin van Persie, United se crée sa première véritable occasion au bout de 15 minutes : bien servi par Wayne Rooney après un beau travail collectif, le Néerlandais se présente face à Mark Bunn qui intervient in extremis.

Dix minutes plus tard, les locaux trouvent pour la première fois le cadre, sur une frappe à ras de terre de Michael Carrick, mais il faut attendre la demi-heure de jeu pour les voir véritablement accélérer la cadence. En face, les défenseurs répondent présent avec deux frappes de Rooney contrées par Michael Turner et Russell Martin. Sans se montrer très entreprenants, les Canaries tiennent le choc derrière.

En bonne position sur son pied gauche, Van Persie fait ensuite gronder les travées avant d'expédier sa frappe directement à destination des fans de Stretford End. Cette première mi-temps semble devoir s'achever dans la frustration jusqu'à ce que les Red Devils finissent par trouver la clé sur un joli mouvement collectif.

Servi par Chris Smalling sur l'aile, Antonio Valencia ajuste un petit centre à ras de terre à destination de van Persie, qui dévie pour Kagawa. Ce dernier n'a plus qu'à glisser le ballon au fond des filets de l'extérieur du droit.

L'euphorie est toutefois de courte durée : van Persie s'est fait mal en distillant la dernière passe et Patrice Evra a été victime d'un tacle dangereux de Robert Snodgrass, aussitôt puni d'un carton jaune.

DEUXIÈME PÉRIODE :

Au retour des vestiaires, Norwich semble décidé à se livrer davantage et Vidic, sous la pression de Snodgrass, est obligé de dégager en corner sur un centre d'Anthony Pilkington. United réplique avec une ouverture lumineuse de Kagawa pour Rooney, mais Bunn veille au grain. Les Canaries continuent de pousser avec une frappe de Jonny Howson déviée par Carrick.

L'arbitre Neil Swarbrick, qui dirige son tout premier match de Manchester United, siffle lorsque Holt s'appuie sur Evra pour smasher une tête sur la barre transversale après un centre de Pilkington.

Après cette première grosse frayeur, Sir Alex lance Danny Welbeck et Tom Cleverley pour reprendre le contrôle des opérations, à l'approche d'un dernier quart d'heure où tout semble encore pouvoir basculer. C'est le moment que choisit Kagawa pour donner un peu d'air à United.

Lancé par Carrick, Rooney résiste à la charge de Bassong pour servir Kagawa dans sa course, qui reprend l'offrande instantanément et avec une suprême décontraction pour laisser Bunn impuissant.

Quelques instants plus tard, Welbeck oblige Bunn à se détendre après une nouvelle percée de Rooney. On retrouve les deux compères sur l'action suivante, qui conduit au troisième but de Kagawa. Le Japonais fait une nouvelle fois preuve d'un grand sens de la finition en reprenant impeccablement la passe de Rooney.

La défense de Norwich prend l'eau de toutes parts et c'est un Wayne Rooney en grande forme qui vient logiquement porter l'estocade à la 89e minute. Aux abords des 18 mètres, le numéro 10 ajuste sa mire et expédie un tir foudroyant sous la barre de Bunn.

Avec cette victoire, United possède 15 points d'avance sur City qui jouera lundi.


United :  David De Gea, Jonny Evans, Chris Smalling, Nemanja Vidic, Patrice Evra, Wayne Rooney, Anderson (Tom Cleverley, 74'), Shinji Kagawa, Antonio Valencia, Michael Carrick, Robin van Persie (Danny Welbeck, 66').

Sur le forum