Report : Stoke 0 United 2

Manchester United s'est relancé dans la course au titre avec une victoire 2-0 convaincante sur le terrain de Stoke City qui permet aux Red Devils de compter 15 points d'avance en tête du classement.

Dim. 14 avril 2013 - 15:00
Premier League - 33e journée

Suite à la défaite dans le derby face à Manchester City, le déplacement dans le bouillant Britannia Stadium, face à une équipe menacé de relégation, avait tout d'un match piège pour United, qui a cependant démontré son talent, malgré des conditions météorologiques difficile, pour s'imposer grâce aux buts de Michael Carrick et Robin van Persie (sur penalty).

Sir Alex Ferguson avait choisi d'aligner Wayne Rooney au milieu de terrain et de titulariser également Javier Hernandez, bourreau habituel des Potters, tandis que Phil Jones et Shinji Kagawa débutaient également la rencontre.

PREMIÈRE PÉRIODE :

Parfaitement entrés dans leur match, les Red Devils ouvraient le score dès la quatrième minute. Un centre de Van Persie provoquait une pagaille dans la surface de Stoke : Phil Jones tentait de le reprendre de volée, mais suite au cafouillage de la défense, Carrick parvenait à glisser le ballon au second poteau pour faire trembler les filets. Le défenseur inscrivait là son premier but de la saison en championnat,  le 100e de United en 2012/13, toutes compétitions confondues.

L'attaquant néerlandais se montrait dangereux sur un autre corner, qui voyait Patrice Évra trop enlever sa frappe, tandis que Wayne Rooney forçait Asmir Begovic à réaliser une belle parade sur une frappe lointaine et puissante. La réaction de Stoke à l'ouverture du score se limitait à une tête non cadrée de Robert Huth sur un centre de Charlie Adam.

United continuait de dicter le tempo du match, et pendant la majorité de la première période, cela aura été une mission relativement tranquille. Van Persie tentait de mettre un terme à sa série de matches sans but, d'abord d'une tentative intelligente de 40 mètres (mais largement hors cadre), puis sur une frappe repoussée en corner suite à une interception sur Adam.

Sir Alex rageait de voir Ryan Shawcross, un ancien Red Devils, échapper à une sanction administrative pour une faute flagrante sur Hernandez : globalement, c'est l'ensemble de l'équipe qui jouait des bras pour tenter de contrer la fluidité du jeu mancunéen. Rooney se procurait une occasion quelques secondes plus tard, mais son coup franc passait à quelques centimètres du poteau droit de Begovic.

DEUXIÈME PÉRIODE :

Stoke parvenait à se montrer dans le temps additionnel de la première période, mais la seconde mi-temps repartait sur les mêmes bases, avec des Red Devils dominateurs sans pour autant pilonner le but adverse. Van Persie se procurait toutefois une occasion, après une combinaison entre Rooney et Chicharito, mais il ne trouvait que le petit filet extérieur, d'un angle fermé.

À mesure que les Potters trouvaient leurs marques en défense, ils tentaient de récupérer le ballon le plus vite possible pour se créer des situations. Jon Walters frappait au-dessus de la transversale, puis David de Gea devait intervenir sur quelques frappes d'Adam, qui avait le vent dans le dos. Kenwyne Jones manquait ensuite le cadre : autant d'avertissement pour les hommes de Sir Alex.

On assistait alors au second but de la rencontre : Phil Jones et Antonio Valencia combinaient côté droit avant de servir Rooney, qui temporisait avant de servir Van Persie. Andy Wilkinson ne maîtrisait pas son tacle sur la feinte de RVP, qui se procurait logiquement un penalty, qu'il transformait en trouvait le petit filet. Le buteur néerlandais sprintait en direction du banc pour fêter ce but avec Sir Alex, Rene Meulensteen et Alexander Büttner.

Poussés par un public devenu impatient, les joueurs de Stoke augmentaient de rythme, à l'image d'un tir de Ryan Shotton dévié par De Gea suite à une glissade d'Évra, ou d'un geste de Kenwyne Jones qui trébuchait dans la surface sur un Nemanja Vidic resté au sol. Les hôtes avaient beau réclamer un penalty qui aurait été particulièrement sévère, ils n'étaient pas entendus par l'arbitre.

Les entrées en jeu de Danny Welbeck (pour Hernandez) et de Michael Owen offraient l'occasion aux fans des Red Devils ayant fait le déplacement de réviser leurs classiques, en entonnant des chants à la gloire des joueurs. Le temps pressait pourtant, car United filait tout droit vers un 12e succès de la saison à l'extérieur en championnat. Adam se procurait une dernière occasion, un coup franc qui frôlait le second poteau, avant que Shotton ne manque un tir avec une maladresse qui aura symbolisé l'après-midi de Stoke.

United n'a pas besoin que de sept points, dans ses six derniers matches, pour remporter un 20e sacre record. À commencer par le déplacement de mercredi à West Ham.

United : De Gea - Vidic, Evra, Jones, Ferdinand - Kagawa, Carrick, Valencia - Rooney, Hernandez (Welbeck'), Van Persie.

Sur le forum