Le renouvellement des cadres, le vrai souci

3741 fois


Le moment qui illustre le mieux le règne de Sir Alex Ferguson a la tête de Manchester United, ca reste avant tout le triplé de 1999, l'apogée de la Class 92 (Beckham, les frères Neville, Giggs, Butt, Scholes) avec le soutien dune pléiade de joueurs de qualité autour d'eux. A l'heure de la transition Ferguson/Moyes, un constat est clair : le club manque dune colonne vertébrale a long terme.


C'était mieux avant ?

Si on revient sur cette fameuse Class 92, on peut faire un petit récapitulatif :

Ryan Giggs : il approche des 40 ans et est toujours titulaire sur son aile gauche. Petit problème : ses coups de reins sont plus efficaces sur sa belle-soeur que sur ses adversaires et son impact sur le jeu se réduit de match en match. Sa transformation en entraîneur-joueur l'annonce indirectement, ça sent le sapin pour le Magicien Gallois.

Paul Scholes : on y est, après un retour sur les terrains en urgence pour pallier aux soucis d'effectif, le Cantona Roux se retire de nouveau. Il refuse même de se joindre au staff pour ne pas manquer une occasion de faire les courses ou déposer ses gamins a l'école. Jusqu'à janvier 2014 en cas de crise au milieu de terrain. See you, Scholesy.

Gary Neville : il a le physique à trainer dans des pubs moisis, mais pourtant il est l'un des consultants sportifs les plus appréciés du Royaume. Ses crampons sont rangés et il nous sort des cravates au goût parfois douteux, mais ça passe.

Phil Neville : le moins moche de la fratrie s'est posé sur le banc d'Old Trafford, dents blanches et regard vide au vent. Comme son frangin, aucune chance de le voir refouler des pelouses.

David Beckham : en 2013, David Beckham c'est avant tout des photos dans des tabloïds et une ligne de pyjamas chez H&M. Finies les transversales de 40 mètres et les tentatives de reprise de la tête quand on lui envoie ses crampons, on a autant de chance de le revoir jouer pour MUFC que le Qatar de devenir un pays catho.

Nicky Butt : on parle ici d'un mec qui a passé ses saisons a MUFC à jouer avec Scholes et Keane, il a vu le plus violent et le plus délicat du football Mancunien. Il est actuellement entraîneur de la réserve au club et nul doute qu'on peut s'attendre a une génération de joueurs qui aiment le tacle plus que le dribble.

Et maintenant on fait quoi ?

Regardons deux minutes la situation en face, le centre de formation ne sort pas de réel génie, et les cadres de l'équipe sont tous importés. Entre le très inconstant Cleverley, Welbeck qui a un niveau finition qui frôle le ridicule en club et bah c'est tout. Allez on y va, revue des cadres :

Michael Carrick : arrivé de Tottenham en 2006, il grandit aux côtés de Scholes et Fletcher et s'épanouit petit à petit. Il devient très rapidement une pièce incontournable de l'effectif et peut même se muer en un improbable défenseur central en C1. Il finit la saison 2012-2013 avec le brassard de capitaine pour ce qui restera le dernier match officiel de Sir Alex. Petit problème : l'homme à l'éternelle tête de puceau a (déjà) 32 ans et ne restera pas éternellement a ce niveau.

Nemanja Vidic : 2006, il débarque à Old Trafford en provenance du CSKA Moscou. Puis le capitaine cumule les blessures et les absences longues durées ces dernières saisons, et met pas mal de temps à se rétablir. On nous oblige à voir Jonny Evans et ses buts contre son camp, Smalling et son placement incroyablement mauvais et Jones et son physique de catcheur assurer l'intérim. Attention les yeux et le coeur. On peut mentionner son âge, 31 ans, ce qui n'arrange en rien la situation.

Rio Ferdinand : braquée a Leeds pour un montant frôlant le viol (30 M£), la bouche la plus improbable de Premier League atteint son meilleur niveau, après des saisons a voyager entre problèmes de drogue et soucis de dos. Son placement impeccable et son aura auprès des jeunes en fait une pièce maitresse de l'effectif, mais la encore, l'âge pose problème. Rio a bientôt 35 ans et malgré ses séances de yoga, il n'est pas éternel. Un jour viendra ou le constat tombera : Rio ne répond plus.

Wayne Rooney : bon ok, LOL. La diva du foot anglais va encore se mettre à pleurer au prochain mercato pour se faire les bijoux de famille en platine, avec des diamants incrustés. Le bouledogue au numéro 10 n'est pas fiable dans la durée et met tout le monde mal a l'aise, même si ça reste un joueur au talent et a la motivation qui forcent le respect. Et même si la calvitie le guette déjà à 24 ans, le joueur arrivé en 2004 d'Everton est dans la place. Jusqu'à quand ?

Robin Van Persie : les tempes grisonnantes, la Tulipe géante vient de faire ses 30 ans, un an après être arrivé d'Arsenal dans une bronca incroyable. Meilleur buteur pour sa première saison chez nous, il pousse Rooney sur le banc puis en tribunes. Celui qui parlait de rêve d'enfant en signant à Old Trafford termine sa saison en trombe. Un doute persiste. Comment vont se passer les prochaines années pour celui qui est surnommé Homme de Verre ?

Conclusion :

Sur le papier, on a un Starting XI pas dégueu, mais si on fait la moyenne d'âge de l'équipe ci-dessous, ça fait quand même pas mal. Moyenne : 29.3 ans.

De Gea Evra, Ferdinand, Vidic, Rafael, - Giggs, Carrick, Fellaini, Nani Rooney, RVP.

Dans les 2/3 ans a venir on va perdre Carrick, Ferdinand, Giggs, Vidic et certainement Evra. Pour remplacer ces cadres, on a Cleverley, Smalling, Jones, Zaha et Buttner. Seul Jones confirme pour le moment qu'il peut tenir la baraque, et ce sera la saison ou Zaha sera observé, et où Cleverley devra faire sa place pour de bon.

Sur le forum


Source(s) : Fiurenzu Saulnier