Report : United 1 Arsenal 0

2224 fois


Un superbe but de la tête signé Robin van Persie a permis aux Red Devils de battre les leaders de la Barclays Premier League, Arsenal, et relancé United dans la course au titre au terme d'un après-midi tendu à Old Trafford.

Dans une rencontre avec peu d'occasions, la tête du Néerlandais en première période sur un corner de Wayne Rooney a fait la différence entre les champions en titre et les leaders cette saison, mais la base du succès a été une magnifique prestation défensive de la part des hommes de David Moyes.

Le manager de United avait choisi d'aligner Phil Jones au poste de milieu axial aux côtés de Michael Carrick pour enrayer la menace posée par le milieu avancé des Gunners, et le duo a presque totalement étouffé la créativité des visiteurs dans l'axe.

Un quatuor offensif composé de van Persie, Rooney, Antonio Valencia et Shinji Kagawa s'est pour sa part montré largement menaçant pour United. La possession était mancunienne en début de rencontre, mais le respect mutuel évident affiché par les deux équipes entraînait une pénurie d'occasions.

Lorsque United a pris l'avantage, il s'agissait de la première occasion franche du match. Quelques instants après un centre dangereux de Rooney dégagé en corner, le buteur de l'Angleterre frappait un corner tout aussi menaçant que van Persie reprenait avant Olivier Giroud pour trouver la lucarne du but de Szczesny de la tête.

Même si Arsenal répondait de façon positive, sa première frappe au but n'intervenait qu'à la 36e minute sur une tête de Giroud, mais elle manquait largement le cadre. Les cartons jaunes s'enchaînaient en fin de première période. Bacary Sagna et Mathieu Flamini étaient avertis, ce dernier pour une faute sur Phil Jones, lui-même sanctionné quelques minutes plus tard pour un duel aérien apparemment régulier avec Szczesny.

L'avantage de United à la pause était largement mérité, mais c'est Arsenal qui débutait la seconde mi-temps avec plus d'intentions. Mesut Ozil décochait une frappe à bout portant dans le petit filet de David De Gea pour rappeler l'ambition des Gunners, même si la frappe à ras de terre du gauche de Rooney était à deux doigts de doubler la mise pour les Red Devils à l'heure de jeu.

Arsenal était la plupart du temps porté vers l'avant et United, soutenu par les chants de son public, devait s'employer en défense, Jones, de retour en défense centrale après une blessure pour Nemanja Vidic, se distinguant particulièrement.

Chris Smalling manquait le cadre de la tête sur un coup franc rapidement joué par van Persie à neuf minutes du terme, mais il se faisait vite pardonner en préservant le score devant Giroud bien placé pour égaliser. Cette intervention était le symbole du début de soirée de United, les champions en titre affichant une énorme force de caractère face au leader.

L'analyse : du cran et la gloire

Le match : Le match a proposé un retour aux rencontres United-Arsenal du milieu des années 2000, l'abnégation et la défense résolue de United offrant les trois points aux Red Devils. Les champions en titre de David Moyes ont dominé les débats en première période et ont logiquement pris l'avantage. Ils ont ensuite étaient contraints à démontrer leur capacité à écarter les tentatives régulières d'Arsenal par la suite. Avec un peu plus de sang-froid devant le but, le score aurait pu être plus large, Wayne Rooney et Chris Smalling manquant tous deux des occasions intéressantes.

Les buts : Le jeu de tête a beau ne pas être la facette la plus efficace de la panoplie de Robin van Persie devant le but, l'habile reprise du Néerlandais sur un corner de Rooney était sublime, celui-ci guidant le ballon vers l'un des rares espaces inoccupés du but d'Arsenal.

Les hommes clés : À un bout du terrain, Smalling et Phil Jones ont été impeccables, et à l'autre bout Rooney a été omniprésent et van Persie a donné un cours magistral sur la façon de réussir en peu d'occasions, tandis qu'autour d'eux tous les maillots rouges étaient trempés après tant d'efforts livrés. Les supporters peuvent être fiers de chacun des joueurs impliqués.

En filigrane : Les capacités des deux équipes à se battre pour le titre ont été largement scrutées tout au long du match, et il en ressort que toutes deux se mêleront à la course cette saison. La détermination de United a été évidente tout au long de la rencontre, tandis que l'intensité d'Arsenal au fil du match aurait pu lui offrir un point extrêmement utile un autre jour. Aucune équipe ne s'étant vraiment démarquée cette saison, ces deux clubs ont autant de chances que n'importe qui d'être sacrés champions en mai prochain.

L'action du match : Une magnifique action à la 51e minute est partie de rien mais a fini par faire se lever le public local. Un dégagement de Smalling trouvait van Persie, courant vers son propre but, et le Néerlandais résistait à trois adversaires avant de délivrer une passe pour Kagawa, dont la talonnade trouvait Rooney pour déployer le jeu. Une façon propre de relâcher la pression.

En face : Avant la pause, Arsenal n'a pas montré grand-chose de l'invention et de la créativité offensive qui ont caractérisé sa saison jusqu'ici, mais les Gunners ont retrouvé leur niveau en seconde période. L'utilisation de Bacary Sagna par Arsène Wenger aurait pu être mieux récompensée un autre jour, le Français délivrant bon nombre de centres intéressants dans des zones dangereuses, mais Arsenal n'est pas parvenu à placer suffisamment de joueurs dans la surface.

En tribune : Avant le coup d'envoi, une minute de silence pour le dimanche du Souvenir a été superbement observée par les deux camps de supporters, mais l'ambiance est montée tout au long de l'avant-match, une atmosphère renforcée par les défaites surprises de Manchester City et de Tottenham Hotspur. Puis la plupart des chants ont tourné autour de van Persie, le buteur et le public d'Old Trafford répondant joyeusement au chambrage des supporters adverses Avec l'amélioration d'Arsenal après la pause, le soutien vocal des fans locaux a galvanisé les joueurs de United.
Source(s) : Manutd.com