Report : Cardiff City 2 United 2

1467 fois


Buteur dans le temps additionnel, Kim Bo-Kyung a arraché un match nul pour Cardiff City face à Manchester United qui enregistre un nouveau coup dur dans la course à la Barclays Premier League.

Des buts de Wayne Rooney et Patrice Evra, de part et d'autre de l'égalisation de Fraizer Campbell, sont venus ponctuer un match au cours duquel David De Gea a rarement été mis en danger.

United aurait pu prendre les trois points en toute fin de match lorsque Rooney était seul face au but, mais il manquait sa passe pour Danny Welbeck, et David Marshall s'interposait.

Privé de plusieurs joueurs clés au coup d'envoi, dont Robin van Persie, l'entraîneur mancunien David Moyes effectuait cinq changements par rapport à l'équipe qui a battu Arsenal avant la trêve internationale.

Rooney était le principal protagoniste du début de rencontre, se lâchant sur Jordon Mutch après un tacle du milieu de terrain de Cardiff City. L'arbitre Neil Swarbrick lui adressait seulement un carton jaune, au grand désespoir du banc de Cardiff, et le sentiment d'injustice était décuplé lorsqe Rooney ouvrait la marque.

Antonio Valencia et Chicharito combinaient et donnaient le ballon au n°10 de United qui ajustait le gardien trompé par la déviation de Gary Medel.

Le gardien de Cardiff devait encore s'employer sur une tête de Marouane Fellaini, puis les Gallois prenaient l'initiative dans ce match. Mutch était impliqué dans l'égalisation de Campbell. Il lançait l'ancien joueur de United qui ne tremblait pas devant De Gea impuissant.

La cage de l'Espagnol était assiégée par Campbell, Don Cowie et Peter Whittingham qui tiraient tous à côté, mais c'est United qui reprenait l'avantage juste avant la pause sur une tête d'Evra qui transformait un corner de Rooney.

Le portier écossais était à nouveau mis à contribution en début de seconde période sur des têtes de Fellaini et Chris Smalling, mais Cardiff se reprenait et passait près de l'égalisation lorsque Campbell héritait d'une mauvaise passe de Tom Cleverley avant de toucher la barre de la cage de De Gea.

Les occasions se faisaient plus rares, et Marshall s'interposait dans les pieds de Welbeck, qui tirait ensuite au-dessus après un une-deux avec Rooney.

Ces occasions manquées allaient se payer cher puisque Kim, tout juste entré en jeu, marquait de la tête sur un coup franc venu de la gauche, pour le plus grand plaisir des supporters gallois.

Leurs célébrations auraient pu être de courte durée si Rooney n'avait pas manqué sa passe pour Welbeck, et si Smalling n'avait pas manqué le cadre pour les Red Devils.

L'analyse : Un goût amer

Le match :
Exercice de frustration pour United qui semblait se diriger vers une victoire mais qui perd finalement deux points. Cardiff mérite peut-être son point après un match engagé. Mais United pourra regretter ses occasions manquées à 2-1, puis juste après l'égalisation de Kim. David Moyes considèrera que ce sont deux points de perdus, surtout après la victoire face à Arsenal en début de mois.

Les buts : Une passe hasardeuse de Ben Turner était punie après 15 minutes. Antonio Valencia récupérait le ballon, avançait, et trouvait Chicharito dans la surface de Cardiff. Le Mexicain adressait un bon ballon à Rooney, qui tirait. Sa frappe était déviée par Gary Medel, et trompait David Marshall. Rooney frappait ensuite un bon corner en fin de première mi-temps, et Evra reprenait victorieusement.

En vedette : Rooney était à nouveau le jouer le plus en vue. Buteur, il a également été l'auteur de belles passes et de bons coups de pied arrêtés, y compris sur le but d'Evra, qui a aussi été excellent.

L'affaire : Certaines décisions de l'arbitre Neil Swarbrick ont provoqué quelques débats en fin de match. Rooney aurait pu être expulsé après son coup de pied sur Jordon Mutch, et Gary Medel n'a été averti que verbalement après son action sur Marouane Fellaini juste avant l'égalisation de Kim.

L'action du match : Même si ce mouvement était amorcé par une mauvaise passe de Turner et terminée par une frappe déviée; le premier but de United était bien amené. Le centre d'Antonio Valencia pour Chicharito était millimétré, et la pichenette du Mexicain pour Rooney était sublime.

L'adversaire : Cardiff a bataillé tout le match, a eu ses meilleures occasions en première mi-temps, et a eu des situations dangereuses en seconde. Même s'ils ont été dominés par les Red Devils, les hommes de Malky Mackay ont fait preuve de détermination et prouvent qu'ils méritent leur place dans l'élite.

Dans les tribunes : Un stade chauffé à blanc par la plus grosse affluence de l'année, y compris 2 800 supporters mancuniens. La physionomie du match a fait que les deux camps de supporters ont été mis à contribution, mais c'est finalement les Gallois qui peuvent s'estimer heureux du résultat.
Source(s) : manutd.com