Report : United 2 Cardiff 0

1895 fois


Robin van Persie et Ashley Young ont fait trembler les filets pour offrir la victoire 2-0 à Manchester United sur le Cardiff d'Ole Gunnar Solskjaer.

Malgré l'ouverture du score en tout début de match, les Red Devils ne sont pas parvenus à se mettre à l'abri en première période. Van Persie avait marqué en deux temps, David Marshall ayant repoussé bien sa première tentative alors qu'il avait suivi une tête d'Antonio Valencia sur la transversale.

Juan Mata, qui disputait son premier match pour les Red Devils, est passé tout près de trouver Ashley Young sur un long centre, et Van Persie était à quelques millimètres de doubler la mise plus tard, mais la formation galloise s'est elle aussi procuré des occasions. Craig Noone voyait sa frappe s'envoler après une belle course, puis David de Gea repoussait du pied une tête de Mark Hudson.

Cardiff a également eu la possession au retour des vestiaires, mais Young inscrivait le deuxième au terme d'un exploit personnel : décalé côté gauche, il repiquait dans l'axe avant d'expédier une frappe somptueuse du droit dans le soupirail opposé de Marshall.

Après cette réalisation, les hommes de David Moyes trouvaient un second souffle et multipliaient les temps forts, à l'image du premier tir de Mata qui forçait Marshall à la parade, ou de la tentative de Jonny Evans qui manquait le cadre. Wayne Rooney, entré un instant plus tôt pour Van Persie, s'offrait un bon tir, dévié en corner.

La soirée du gardien de Cardiff n'était par terminée : il devait encore s'employer pour boxer un tir de Valencia sur le poteau, puis face aux assauts de Mata, Adnan Januzaj (qui l'a remplacé) et Rooney. Les visiteurs ne baissaient toutefois pas les bras avant le coup de sifflet final, au terme d'une soirée qui a vu leur manager être salué par le Théâtre des Rêves.

L'analyse : génie d'Ashley

Le match : venus pour rendre hommage à un ancien n°20, les supporteurs d'Old Trafford ont rapidement applaudi le détenteur actuel du maillot. Robin van Persie a rappelé pourquoi il avait autant manqué au cours de ses 11 matches d'absence en ouvrant le score en début de match, un but arraché en deux temps. Ashley Young doublait la mise au bon moment pour saper les espoirs de retour de Cardiff, avant qu'Antonio Valencia ne soit privé d'aggraver le score par le poteau.

Les buts : à la sixième minute, Patrice Évra contrôlait à la perfection une passe de Juan Mata à côté de la ligne de touche avant de trouver Van Persie, qui déviait le ballon à destination de Young. Le centre de l'ailier était repris par Antonio Valencia, dont la tête rebondissait sur la transversale. David Marshall était sur la parade de Van Persie, qui avait suivi, mais l'attaquant néerlandais insistait et trouvait la faille. Le but de Young est un exploit personnel, une frappe puissante des abords de la surface pour doubler la mise à l'heure de jeu.

En vedette : Young est apparu en jambes dès le coup d'envoi, avant bien sûr d'inscrire un but magnifique, un instant de magie comme il sait en produire. L'international anglais est également impliqué sur l'ouverture du score de Van Persie, en adressant le premier centre. Il a été un véritable poison pour la défense galloise pendant tout le match.

En filigrane : Ole Gunnar Solskjaer faisait son retour à Old Trafford pour la première fois en tant que manager d'une équipe adverse, offrant l'un des temps forts de la soirée, avec les grands débuts de Mata. Tout le stade en a parlé, mais la cruelle vérité est que United avait bien trop besoin de points pour trop s'y attarder. L'entrée en jeu de Wayne Rooney a également fait beaucoup de bien, tandis que Mata a remercié les applaudissements chaleureux qu'il a reçus en cédant sa place à Adnan Januzaj en fin de match.

L'adversaire : deux anciens de Manchester ont brillé en attaque pour des Bluebirds qui procédaient surtout par contre-attaques, Craig Bellamy (ex-City) et Fraizer Campbell (ex-United). Les visiteurs ne manquaient pas de confiance, malgré leur mauvaise série actuelle, et ils ont régulièrement sollicité l'arrière-garde des Red Devils, sans pour pourtant réellement mettre David de Gea en danger.

L'action du match : suite à une longue possession de l'équipe galloise, Mata et Ryan Giggs étaient impliqués dans l'action qui a vu Valencia recevoir la longue transversale du Gallois côté droit. Le ballon au timing parfait qui cherchait un Rafael qui avait dédoublé méritait sans doute une meilleure fin qu'un centre mal ajusté et intercepté par Kevin McNaughton.

En tribune : les supporteurs ont entonné le chant de Solskjaer à pleine voix juste après le coup d'envoi, même si le volume était plus intense lors de la présentation du nouveau n°8 de United. Le manager des Bluebirds a fait changer les équipes de côtés, afin que ses joueurs attaquent en direction de Stretford End en seconde période. Les supporteurs visiteurs ont déclenché l'hilarité en chantant "Same old English, always cheating" (Ah ces Anglais, toujours en train de tricher) quand Jonny Evans s'est pris un coup de coude de Jordon Mutch. De son côté, Bellamy a joué à la perfection son rôle habituel d'anti-héros.
Source(s) : Manutd.com