Report : West Ham 0 United 2

1439 fois


Wayne Rooney a marqué deux buts en première période pour aider Manchester United à décrocher un succès 2-0 sur West Ham.

Le premier était spectaculaire sur une frappe lointaine rappelant le but de David Beckham à Selhurst Park en 1996, et soulageait les Red Devils après huit minutes de jeu seulement. En fait, l'équipe de David Moyes semblait déjà à l'aise avant l'ouverture du score de Rooney, malgré plusieurs changements par rapport à l'équipe qui avait brillé face à l'Olympiacos en milieu de semaine.

Les blessures, suspensions et probablement la tête au derby de Manchester de mardi conduisaient à un remaniement avec notamment Michael Carrick et Phil Jones en défense centrale. Une tête de Marouane Fellaini en début de match était dégagée par Carroll, tandis que Juan Mata obligeait Adrian à s'employer avant la spectaculaire réalisation de Rooney. Récupérant une passe d'Ashley Young juste après la ligne médiane, le buteur regardait rapidement vers le but et, voyant le gardien avancé, le lobait pour surprendre tout le Boleyn Ground, dont Beckham lui-même.

Adrian se faisait en partie pardonner son erreur en s'imposant devant Mata et Shinji Kagawa avant que United ne refasse parler la poudre sur un contre rondement mené. Les hôtes réclamaient un penalty pour une faute de Darren Fletcher sur Kevin Nolan lorsque Rooney servait Ashley Young, qui sprintait sur l'aile droite avant de centrer. Le dégagement désespéré de Mark Noble arrivait dans la course de Rooney qui ne marquera plus jamais un but aussi simple à bout portant.

Les hôtes répondaient avec entrain après la pause, mais United contenait son adversaire à distance et Fellaini se voyait refuser un penalty en fin de match avant que le rideau ne retombe sur un très beau succès à l'extérieur.

L'analyse : Wayne décisif

Le match : renforcé par la victoire de mercredi en Europe, United a retrouvé le championnat national avec confiance grâce à une nouvelle prestation solide à l'extérieur. Heureux de contre-attaquer dès le coup d'envoi, les Red Devils s'étaient déjà procuré deux bonnes occasions dans les minutes précédant la sensationnelle ouverture du score de Wayne Rooney, et ont continué dans cet esprit avec ce matelas sur lequel s'appuyer. Le prévisible abordage du retour des vestiaires de la part de West Ham a été géré sans frayeur, avec une défense centrale Michael Carrick-Phil Jones admirable, mais un but de plus aurait mieux reflété la domination de United.

Les buts : sous les yeux de David Beckham, Rooney a réalisé un geste Beckhamesque, ressemblant au célèbre but de l'ancien Red Devil à Selhurst Park en août 1996, pour donner l'avantage à United de façon spectaculaire. Récupérant le ballon à près de 55 mètres du but, le n° 10 de United a gagné son duel avec James Tomkins puis a eu la lucidité et l'audace de voir le gardien Adrian avancé avant de lober le portier espagnol. Si le premier but était génial, le second a été une offrande, Mark Noble remettant un centre d'Ashley Young directement sur le pied de Rooney. Mais le début de l'action n'était pas aussi simple : Rooney sortait le ballon de la défense, servait Young puis était au bon endroit pour conclure. Un capitaine montrant l'exemple. Ce but permet à Rooney de devancer Jack Rowley à la troisième place des buteurs de l'histoire de United avec 212 réalisations.

En vedette : Wayne Rooney parlait de "l'une de ses pires journées dans le football" il y a moins d'une semaine, mais ce magnifique premier but doit l'avoir partiellement effacée de sa mémoire. Ce moment de magie a coulé les hôtes qui n'avaient pas les armes pour répondre, soulignant ainsi combien les joueurs de classe mondiale peuvent faire toute la différence. Mais il faut également distinguer Michael Carrick, qui a paru tout à fait à l'aise au sein d'une défense remaniée, tandis que Juan Mata a tiré les ficelles grâce à de sublimes touchers de balle.

En filigrane : avec quelques changements de joueurs et de postes par rapport à l'équipe qui avait décroché cette brillante victoire mercredi face à l'Olympiacos, ce Manchester United allait-il faire preuve de liant ? Carrick était aligné aux côtés de Phil Jones en défense centrale afin de s'occuper d'Andy Carroll et tous deux ont parfaitement tenu la baraque. David Moyes semble désormais avoir quelques options auxquelles réfléchir avant la réception de City cette semaine. Le moment serait opportun de se servir de cette forme impressionnante à l'extérieur (neuf victoires en déplacement en championnat) et de la transformer en régularité demandée par le manager depuis le début de saison.

En face : les Hammers semblaient solides mais n'étaient pas faits pour courir après le score, chose qu'ils ont dû faire dès la huitième minute. Carroll a été menaçant mais parfaitement muselé.

L'action du match : Shinji Kagawa et Juan Mata ont parfaitement combiné juste avant la pause avant que l'Espagnol ne remette le ballon à Rooney, qui manquait le cadre. Cherchant le coup du chapeau, il a catapulté le ballon en direction du poteau de corner pour conclure une action qui aurait mérité un meilleur sort. Ronney a souri ironiquement ; après tout, il avait déjà signé un but spectaculaire.

En tribune : "On va gagner le championnat", ont chanté les fans de United ayant fait le déplacement après que Wayne Rooney a porté le score à 2-0. Les Red Devils présents dans le parcage visiteurs à Upton Park ont assisté à une nouvelle prestation conquérante à l'extérieur et, renforcés par le succès de mercredi en Europe, ils ont poussé United vers une précieuse victoire en championnat.
Source(s) : Manutd.com