Report : Arsenal 1 United 2

2065 fois


Manchester United tient sa première victoire à l’extérieur de la saison 2014/15 : un succès 2-1 sur la pelouse d’Arsenal à l’Emirates Stadium qui semblait pourtant utopique au départ. Kieran Gibbs marquait contre son camp en deuxième période, puis Wayne Rooney s’échappait à cinq minutes de la fin pour tromper le gardien. Mais surtout, les Red Devils peuvent vraiment remercier David De Gea de l’autre côté du terrain, et ce pour la énième fois cette saison.

Gibbs déviait accidentellement la tentative d’Antonio Valencia à ras de terre à la 56e minute dans ses propres filets pour donner l’avantage à Manchester, puis Rooney était à la conclusion d’une contre-attaque rondement menée pour porter le score à 2-0. Angel Di Maria aurait pu aggraver le score, mais il perdait son duel avec le gardien. Olivier Giroud, de retour de blessure, réduisait l’écart pour offrir à l’Emirates une fin de match palpitante. Au final, les Red Devils géraient bien malgré les circonstances difficiles.

Alors que l’infirmerie ne se désemplit pas à Manchester, Louis van Gaal devait procéder à de nouveaux changements de personnel et de formation. Cette fois, il choisissait un 3-4-1-2 : Paddy McNair, Chris Smalling et Tyler Blackett formaient l’arrière garde, aidés par Luke Shaw et Antonio Valencia sur les flancs. Mais cela ne durait qu’un quart d’heure puisque Shaw recevait un coup sur un tacle d’Alex Oxlade-Chamberlain et devait être remplacé par Ashley Young. United repassait au 4-4-2.

Danny Welbeck, qui affrontait United pour la première fois depuis son départ d’Old Trafford cet été, voyait une frappe repoussée à la quatrième minute, avant que Per Mertesacker tente sa chance de la tête, mais à côté. Welbeck ratait lui aussi la cible de la tête alors qu’Arsenal appuyait sur l’accélérateur. L’ancien attaquant mancunien servait Jack Wilshere qui obligeait De Gea à réaliser une parade de toute beauté à bout portant.

PREMIERE PERIODE :

United se procurait sa première occasion sur coup de pied arrêté à la 21e minute, mais Wayne Rooney envoyait le ballon au-dessus de la barre transversale. Le match repartait dans l’autre sens et Manchester pouvait à nouveau remercier son excellent n°1 sur une percée d’Oxlade-Chamberlain. L’Espagnol tendait la jambe pour empêcher l’Anglais de donner l’avantage à Arsenal.

Après la demi-heure de jeu, Wilshere avait de la chance de ne pas voir rouge après une altercation avec Marouane Fellaini, l’arbitre Mike Dean préférant calmer les esprits en parlant avec les deux joueurs. Cette pause fortuite remettait United sur les bons rails. Angel Di Maria se créait la meilleure occasion des Red Devils en première période lorsqu’il s’élançait sur la droit, repiquait au centre puis envoyait une frappe pied gauche à quelques centimètres du poteau des Gunners. Rooney, lui, voyait une frappe repoussée alors que United se procurait plusieurs corners de suite, mais en vain.

DEUXIEME PERIODE :

Après cinq minutes de jeu en deuxième période, De Gea était à nouveau sollicité, cette fois il fermait l’angle devant Welbeck et l’Espagnol continuait à jouer les héros entre les poteaux. Et moins de cinq minutes plus tard, les Red Devils étaient devant au tableau d’affichage. S’envolant pour capter le cuir, le gardien Szczesny heurtait Gibbs et relâchait le cuir que Valencia récupérait. L’Équatorien frappait, mais Gibbs, à terre, déviait le ballon dans ses filets. Un but pas des plus jolis, mais United récoltait enfin les fruits de sa détermination.

Szczesny, blessé sur cette occasion, devait quitter ses coéquipiers pour laisser place à Emiliano Martinez, mais Arsenal continuait à pousser pour égaliser.

La dernière demi-heure de jeu était plutôt tendue jusqu’à ce que Rooney semble donner un avantage définitif à Manchester. Il se présentait seul devant Martinez et lobait le gardien remplaçant des Gunners pour doubler la marque. Di Maria ratait une occasion identique, ce qui aurait pu coûter cher à Manchester puisque Giroud décochait une superbe frappe en pleine lucarne pour tromper De Gea. Les Red Devils tenaient bon leur victoire à l’extérieur qui fait du bien au moral.

 

Buts : Gibbs (c.s.c. 56'), Rooney (85')

United : De Gea, McNair, Smalling, Blackett, Valencia, Carrick, Fellaini, Di Maria, Shaw (Young 15' (Fletcher 89')), Rooney, van Persie (Wilson 75').

Non utilisés : Lindegaard, Herrera, Mata, Januzaj.

Averti : Wilson