Report : Yeovil 0 United 2

Les buts d’Ander Herrera et Angel Di Maria permettent à Manchester United d’obtenir une victoire longue à venir face à Yeovil Town, en 3e tour de la FA Cup.  La sublime reprise de volée du milieu de terrain espagnol avait débloqué le compteur pour les Red Devils à la 64e minute, au cours d’une rencontre qui a rarement vu les Mancuniens au meilleur de leur forme, alors que le superbe lob de Di Maria scellait la victoire à la dernière minute de jeu. Herrera s’était auparavant procuré l’une des rares occasions franches de la rencontre, alors que James Wilson (l’un des six joueurs changés par rapport au nul contre Stoke City le 1er janvier) voyait une frappe arrêtée en première période par Jed Steer, le gardien de Yeovil. L’ouverture du score intervenait juste après une bonne occasion de Kieffer Moore à bout portant pour les hôtes, tandis que Di Maria, rentré en seconde période pour Radamel Falcao, réalisait une parade sur sa ligne juste avant la délivrance de Herrera.

Dim. 4 janv. 2015 - 16:30
FA Cup - 3e tour
Yeovil Town
0
Manchester United
2

Première période

Yeovil était entré dans la rencontre le pied au plancher, poussé notamment par l'excellent soutien de ses supporteurs. L’équipe de League One (3e division) s’offrait même le luxe de mettre la pression à United, qui se procurait toutefois la première occasion, un tir travaillé de Wayne Rooney qui manquait le cadre, après un bon service de Wilson.

Piqués au vif, les hôtes obtenaient une série de corners, jusqu’à ce que le jeu soit interrompu pendant un certain temps, suite à un choc tête contre tête entre Paddy McNair et Moore. Soignés avec force de bandages, les deux joueurs retrouvaient leur place, mais le match reprenait sur un faux-rythme, jusqu’à ce que Wilson tire directement sur le gardien, après une passe intelligente de Herrera.

Steer n’aura pas vraiment été mis à contribution lors du restant de la première mi-temps, car United peinait à s’imposer face à une équipe remontée à bloc, avec du déchet dans la dernière passe, des tirs contrés... Du moins, jusqu'à ce qu'Herrera trouve assez d'espace pour se retourner avant d'armer, mais son tir passait à côté. Darren Fletcher cassait ensuite une attaque de Yeovil d’un tacle au timing parfait sur Moore, alors que Falcao réclamera en vain une faute de Stephen Arthurworrey, en position de dernier défenseur.

Deuxième période

À la pause, Louis van Gaal effectuait deux changements, avec les entrées de Jonny Evans et Juan Mata à la place de Luke Shaw et Rafael, pour passer en 4-4-2 avec Blackett en latéral gauche et McNair en arrière-droit.

Cette décision apportait un surplus d’âme aux Red Devils à la reprise, mais ce sont pourtant les hôtes qui manquaient une occasion en or de débloquer le tableau de marque, sur une mauvaise reprise de volée de Moore à bout portant. Evans ne parvenait pas à couper le centre de Sam Foley, le déviant bien malgré lui vers Moore, mais l'attaquant de Yeovil, libre de tout marquage, adressait une frappe sans danger directement sur David de Gea.

L’entrée en jeu de Di Maria juste avant l’heure de jeu offrait plus de vitesse et d’espaces à United, deux denrées qui lui faisaient cruellement défaut. Et quelques instants plus tard, les Red

Devils prenaient l’avantage. Une passe déviée de Fletcher atterrissait dans les pieds de Herrera, qui s’en saisissait, se retournait et propulsait le ballon dans la lucarne de Steer.

Mais malgré un coup franc non cadré de Rooney peu après, Yeovil rebondissait et passait tout près d’égaliser. Sur un énième corner, Joe Edwards réalisait une belle tête plongeante, et il fallait une excellente intervention de Di Maria, bien resté au poteau, pour éviter le pire.

De Gea aura été finalement peu sollicité, malgré les efforts des hôtes. Et à l’ultime minute de la rencontre, Rooney s’échappait du pressing de Yeovil pour ressortir le ballon d’une passe pleine de sang-froid qui mettait Di Maria sur orbite. L'Argentin n'avait plus qu'à ajuste son lob sur Steer pour valider la qualification de United en 16es de finale de la FA Cup.

Sur le forum