Report : United 3-0 Portsmouth

2084 fois


Manchester United a su célébrer les 20 ans de Sir Alex Ferguson au club avec classe, avec une superbe victoire 3-0 sur Portsmouth, quatrième de la Premier League, à Old Trafford. Le mélange de divertissement et de rigueur mis en place par l'entraîneur écossais depuis son arrivée à United le 6 novembre 1986 fut parfaitement représenté avec la rencontre de samedi après-midi.

Après la défaite surprenante des Red Devils au Danemark mercredi sur le terrain du FC Copenhague en Ligue des Champions (0-1), Sir Alex remit en place exactement la même équipe qui avait pris le meilleur sur Bolton le dimanche précédent. Et comme au Reebok Stadium, United bondit immédiatement hors des starting blocks, prenant l'adversaire à la gorge dès les premières secondes de jeu.

A peine trois minutes s'étaient écoulées lorsqu'une touche jouée rapidement par Gary Neville prit la défense de Pompey au dépourvu. Wayne Rooney se saisit du ballon et parvint à prendre le meilleur sur Dejan Stefanovic, mais celui-ci ne put résister à la tentation d'envoyer rouler le jeune attaquant anglais en pleine surface de réparation. Mike Dean, l'arbitre du match, siffla penalty en faveur des Mancuniens, une sentence transformée par Louis Saha à droite de David James, pourtant parti du bon côté (1-0, 3').

Un peu plus de cinq minutes plus tard, Man Utd doublait son avantage. L'arbitre Mike Dean accorda un coup franc à 25 mètres du but de James pour une faute d'Andy O'Brien sur Louis Saha. Le Portugais Cristiano Ronaldo, auteur du plus beau but mancunien de la saison 2005-2006 lors de la dernière confrontation entre les deux clubs à Fratton Park en février dernier (victoire de Manchester United 3-1), se chargea d'envoyer un tir puissant hors de portée du gardien de Portsmouth (2-0, 10').

Exactement comme une semaine auparavant, United se sentait pousser des ailes et semblait pouvoir ajouter une dizaine de buts au tableau d'affichage avant même que la mi-temps ne soit sifflée. Gary Neville, exceptionnel du début à la fin de la rencontre, fut tout près du but du K.O. mais David James sauva bien le tir de près du capitaine mancunien. Ce dernier ne s'arrêta pas en si bon chemin, venant constamment aider ses coéquipiers lors des phases offensives, il buta de nouveau sur James quelques secondes après cette première tentative, puis ce fut au tour de Rio Ferdinand. La machine rouge était en marche.

Pourtant, les visiteurs montrèrent quelques signes de réveil avant la mi-temps. Le corner de Nico Kranjcar, repoussé sur Matthew Taylor, donna à celui-ci l'occasion d'envoyer un missile à travers une forêt de joueurs, mais Edwin van der Sar, tranquille jusqu'ici, repoussa superbement au-dessus de sa transversale. 2-0 à la mi-temps, un score mérité pour les pensionnaires d'Old Trafford, qui aurait même pu être plus large.

Après la pause, remotivés par l'entrée en jeu d'Andy Cole au poste de second attaquant, les visiteurs furent de nouveau près d'une réduction du score par Benjani Mwaruwari d'abord, puis par Kranjcar. Côté Reds, Wayne Rooney, Paul Scholes et Nemanja Vidic butèrent tous sur le gardien international anglais ou ne trouvèrent pas le cadre. Rooney se mit de nouveau en évidence après un raid en solitaire ponctué par un tir pied gauche arrêté par James, avant que les Red Devils ne se mettent à l'abri par l'intermédiaire du premier but de Vidic à domicile, son deuxième cette saison.

Ryan Giggs tira un corner court avec Gary Neville, dont le centre sans contrôle trouva la tête du Serbo-Monténégrin étrangement esseulé au premier poteau. La tête de celui-ci laissa James impuissant (3-0, 66'). Les deux entraîneurs se livrèrent ensuite à tous leurs remplacements, Fergie décidant bien entendu une configuration plus défensive. Mais United continuait à se montrer menaçant devant malgré tout, pendant que Pompey subissait encore et encore.

Darren Fletcher, entré à la place de Cristiano Ronaldo côté droit, fut à deux doigts de marquer sur un très joli tir brossé pied gauche qui rasa la lucarne de James. Pompey ne réagissait que par à-coups, avec en fin de match Matthew Taylor qui faillit profiter d'une faute de main de van der Sar pour sauver l'honneur. Mais pour le match de ses 20 ans, il était écrit que tout devait être parfait pour Manchester United, qui prend 3 points d'avance sur Chelsea avant leur déplacement à Tottenham dimanche.

Manchester United: van der Sar - Neville, Ferdinand, Vidic, Evra - Carrick (Silvestre 71), Scholes, Ronaldo (Fletcher 75), Giggs - Rooney (O'Shea 75), Saha.

Portsmouth: James - Pamarot, O'Brien, Stefanovic, Taylor - Mendes, Davis, Kranjcar (Hughes 84), Fernandes (Cole 46) - O'Neil, Mwaruwari (LuaLua 66).

Spectateurs: 76.004 (nouveau record).
Source(s) : ManUtd.com