Report : Wolfsburg 3 United 2

1704 fois


 

Au revoir la Champions League ! Après une défaite 3-2 sur le terrain de Wolfsburg. Manchester United est éliminé de la compétition.

 

Il suffisait de regarder les mines déconfites des joueurs et de notre super manager au coup de sifflet final pour comprendre ce que cette défaite voulait dire : tout simplement l'élimination de United de la Champions League sans même avoir vu les 1/8èmes de finale. Mais consolons nous comme nous le pouvons. United jouera encore en Coupe d'Europe puisque le club est qualifié en Ligue Europa. Youppi !!!!

 

Bref. Pour en revenir à l'avant match, tout restait à faire dans ce groupe B pour United et Wolfsburg. La qualification se jouait ce mardi soir, dans la Volfswagen Arena. Incapable de l'emporter à domicile face au PSV Eindhoven il y a quinze jours (0-0), nos Red Devils avaient l'obligation de l'emporter s'ils voulaient être sûrs de décrocher leur billet pour les 1/8èmes de finale (maintenant, on sait que c'est raté!)

 

La liste des blessés avant cette rencontre s'était bien alourdie et Louis van Gaal a dû composer sans Rooney, Herrera, Schneiderlin, Rojo et Jones. Ce qui obligeait donc le manager à titulariser Memphis. Varela lui prenait lui la place de McNair, une première pour l'Uruguayen.

 

PREMIERE PERIODE :

 

Dès la 3ème minute, les supporters de United tremblaient. Parfaitement lancé par Kruse, l'attaquant Schürrle manquait son face à face avec De Gea et ne cadrait pas sa frappe. Le ton était tout de même donné !

 

Malgré tout, le pressing haut de nos Red Devils en ce début de rencontre gênait les allemands dans leurs relances et celui-ci fut vite récompensé. A la 10ème minute, sur une superbe passe en profondeur de Juan Mata, Anthony Martial ajustait sa frappe d'un plat du pied droit impeccable et battait Benaglio.

 

Mais cette joie n'aura duré que 3 minutes. C'est bien maigre. Même pas le temps de savourer le but de l'attaquant français puisqu'à la suite d'un coup-franc de Rodriguez, Naldo devançait Smalling et plaçait une reprise du pied droit au premier poteau. 1 partout!

 

De l’autre côté, Fellaini reprenait le ballon de la tête en pleine course, obligeant Benaglio à une superbe parade. Quelques minutes plus tard, les Allemands reprenaient le contrôle du match après un superbe mouvement collectif. Draxler, depuis la droite, s'appuyait sur Dost qui servait Vieirinh. Ce dernier n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets.

Juste avant la mi-temps, Lingard voyait son centre-tir refusé pour un hors-jeu de Mata. United rentrait donc aux vestiairesavec un but de retard.

DEUXIEME PERIODE :

Après un début de seconde période apathique, il a fallu attendre la 60ème minute pour voir une occasion de United. Guilavogui repoussait une déviation de Mata, sur une remise de la tête de Fellaini, avant que la balle ne parvienne à Depay, dont la reprise de volée obligeait Benaglio à une parade.

De l’autre côté, c’est De Gea qui a failli se faire surprendre. Sorti trop loin de sa surface sur un dégagement, Schürrle en profitait pour tenter un lob. Mais le gardien espagnol parvenait à dévier le cuir en corner sur une belle envolée.

Les 15 minutes suivantes, les 2 équipes se rendaient coup-sur-coup, enchaînant les occasions. Benaglio captait facilement une frappe croisée de Martial tandis que De Gea était à nouveau sollicité sur un tir de Draxler. Puis, la frappe puissante de Kruse filait juste à côté du but, tandis que le magnifique coup franc de Depay frôlait le cadre.

Entre temps, le CSKA ouvrait le score sur un penalty d'Ignashevic, permettant à United de repasser 2ème du groupe. Mais moins de 3 minutes plus tard, le PSV égalisait grâce à De Jong, repoussant nos Red Devils de nouveau à la 3ème place (on était abonné aux "3 minutes" ce soir!!!). Comme quoi, il ne faut compter que sur soi et pas attendre l’aide des adversaires.

Bref. Le match était loin d’être terminé puisqu’en 1 minute, deux buts furent marqués. Tout d’abord, United égalisait à la 82ème minute grâce à un but contre son camp de Guilavogui qui, en voulant dégager de la tête, poussait le ballon dans ses propres buts. Puis, 1 minute plus tard (pas 3 cette fois), Naldo redonnait l’avantage à son équipe grâce à une tête bien placée après un corner. Le score en restait là jusqu'au coup de sifflet final. Manchester United est éliminé de la Champions League et sort par la petite porte!

 

STATISTIQUES DU MATCH

Possession : Wolfsburg 44 % United 56 %
Tirs : Wolfsburg 10 United 13
Tirs cadrés : Wolfsburg 6 United 5
Corners : Wolfsburg 5 United 5

LES ÉQUIPES

Wolfsburg : Benaglio ; Träsch, Naldo, Dante, Rodriguez (Schäfer 16e); Guilavogui, Arnold ; Vierinha (Klose 78e), Kruse, Draxler ; Schürrle.

United : De Gea ; Varela, Smalling, Blind, Darmian (Borthwick-Jackson 44e) ; Fellaini, Schweinsteiger (Carrick 69e) ; Lingard, Mata (Powell 69e), Memphis ; Martial. 

 

Conclusion personnelle : Bien entendu, la déception est là puisque le club est éliminé de la plus belle compétition (bien que si c’était pour se prendre une rouste en 1/8ème, soyons presque soulagés). Mais ce qui frappe avant tout, en dehors de la médiocre qualité de notre jeu, c’est l’absence d’implication et de cette âme guerrière qui faisait tant notre fierté. United ne fait plus rêver personne. Ça fait mal. Je me rappelle encore un temps où je restais scotchée devant ma télé jusqu’à la toute dernière seconde. Parce que tout simplement, United était capable de se transcender et ne lâchait rien tant que l’arbitre n’avait pas sifflé la fin de la rencontre.

Nombre de buts marqués dans ce qui est devenu le "Fergie-time", nombre de matchs gagnés sur le fil grâce à un sursaut d’orgueil, nombre de fois où mon cœur s’est affolé, transporté d’émotion... Hier, après le 3ème but marqué par Wolfsburg, il restait presque 10 minutes de match. Je me suis levée de mon canapé et j’ai vaqué à mes occupations (chose inimaginable pour moi encore la saison dernière)… parce que je savais que United ne parviendrait pas inverser la tendance et le résultat m’a malheureusement donné raison. Mon cœur de supportrice aujourd’hui saigne… saigne pour ce United qui n'est pas le mien. Devrais-je m'habituer ? J'espère sincèrement que non!

 

Source(s) : Manchesterdevils.com, skysports.com, MEN, Manutd.com