Voici notre Top 10 All-Time des plus grands milieux de terrain de l’histoire du club. On parle bien évidemment de purs milieux axiaux ou défensifs et non d’ailiers ou de milieux offensifs. Bonne lecture à vous !

 

10. Paul Pogba (2009-2011, 2016-…)

La ‘’pioche’’ ne démérite sa place parmi les grands. Arrivé en 2009 avec une étiquette de futur prodige, le Français ne supportait pas de ne pas avoir le temps de jeu qu'il aurait aimé avoir. S’en suit ensuite une escale en Italie du côté de la Juventus où Paul devient rapidement un des meilleurs milieux de terrain au monde de sa génération. C’est alors qu’en août 2016, le transfert le plus incroyable du club se déroule. Paul Pogba retourne à Manchester United pour 105 M€ afin de "continuer ce qu’il avait commencé". Malheureusement, Ses premiers matchs ne sont pas à la hauteur des attentes mais la suite est bien plus encourageante. Notamment Buteur en finale de l’Europa League, il remporte en tout 3 trophées la même année. Cette saison, il cumule 3 buts et 6 passes décisives en 12 matchs et ses prestations sont bien meilleures. Sans lui, l’équipe n’a tout simplement plus le même visage. Aujourd’hui on le place 10e mais au vu de son potentiel, il peut largement faire partie du Top 3 All-Time dans quelques années.

 

9. Luigi Macari (1973-1984)

Formé au Celtic, Lou Macari était considéré comme un des meilleurs jeunes du club. Il est ensuite recruté du côté de United après avoir joué quelques saisons en Ecosse. Son arrivée s’est déroulée durant une période ou United était dans le moins bon, marqué par le départ de Bobby Charlton. Attaquant de formation, il deviendra petit à petit un milieu de terrain dans le jeu. Les deux premières saisons de Lou sont convaincantes mais le club de son côté se retrouve relégué en D2 en 1974. Il deviendra par la suite un des joueurs clés de l’équipe au point de devenir un titulaire indiscutable. Il sera également l’un des acteurs de la remontée des Red Devils en 1975, ainsi que du retour en Coupe d’Europe en 1976. Macari aura joué en tout pas moins de 401 matchs et inscrit tout de même 97 buts.

 

8. Patrick Crerand (1963-1971)

George Best et Bobby Charlton en ont reçu des caviars de sa part. Infatigable milieu de terrain, Pat était considéré comme le Paul Scholes de son ère. Redoutable dans le jeu de passe et important à la récupération, il est l’un des milieux de terrain clés son époque. Lorsqu’il rejoint Manchester United en provenance du Celtic, il remporta 2 championnats d’Angleterre, la Ligue des Champions contre le Benfica, une FA Cup et pour terminer un Community Shield au cours de son voyage du côté d’Old Trafford. Considéré comme un des plus grands joueurs écossais de l’histoire, Patrick Crerand aura été également un des plus grands milieux terrain de Manchester United. En 1971, il prend sa retraite après plus de 397 apparitions et 8 saisons passées sous le maillot des Red Devils.

 

7. Sammy McIlroy (1971-1982)

Il est l’une des dernières recrues de l’ère Matt Busby qui l’envoie faire ses classes dans les équipe de jeunes en 1969. Deux ans plus tard, il fera ses débuts pour le club à seulement 17 ans lors du Derby face à Manchester City marquant même un des buts de la rencontre (3-3 score final). Il devient alors un des plus jeunes joueurs à marquer pour le club. Les débuts sont réussis et la suite de sa carrière le sera tout autant. McIlroy devient un titulaire indiscutable et permet lui aussi au club de retrouver la D1 au côté de Macari après une descente dans la ligue inférieure. En 1974, il est un des rares à disputer tous les matchs de Manchester United en une seule saison, à savoir 51 rencontres. Une performance pratiquement impossible aujourd’hui. Malgré son palmarès peu riche, il fait partie des plus grands milieux de terrain au cours du 20e siècle du côté de Manchester United. Sammy quittera le club en 1982 pour rejoindre Stoke City en comptant pas de moins de 419 matchs joués, soit le 23ème au classement des apparitions du club.

 

6. Darren Fletcher (2003-2015)

Comment ne pas apprécier notre ancien milieu de terrain écossais qui aura tout gagné avec Manchester United ? Ses prestations à ses débuts avec l’équipe réserve sont impressionnantes, et Ferguson n’hésite pas à le prendre de temps à autre sur le banc. Certain le comparait même à Beckham en tant qu’ailier mais c’est au milieu de terrain qu’il va surtout se développer. Il fait ensuite ses débuts face au FC Bâle en Ligue des Champions à seulement 19 ans. Il devient alors un joueur important dans la rotation et Ferguson n’hésite pas à le faire jouer en cas de blessure au milieu. Il enchaîne les saisons suivantes les trophées avec l’équipe, ainsi que les apparitions et les titularisations. Il fera par ailleurs partie de la fameuse équipe de 2008 qui remportera la Ligue des champions, la Premier League et la Coupe du Monde des clubs avant que les blessures ne viennent le freiner dans son élan. En 2011, il doit mettre sa carrière entre parenthèse suite à une maladie intestinale. Un poids pour lui et l’équipe qui ont du mal à gérer l’info. Quelques mois plus tard, il revient en septembre 2012 et portera même le brassard de capitaine face à Newcastle en League Cup. En 2015, c’est après avoir disputé plus de 342 matchs officiels avec Manchester United, qu’il est transféré lors du mercato hivernal du côté de West Brom et maintenant Stoke City où il s’épanouit tout doucement sans pour autant retrouver le niveau de ses débuts.

 

5. Nicky Butt (1992-2004)

Les débuts pour lui sont compliqués contrairement à ses compères de la classe de 92 (Neville, Giggs, Scholes) mais il arrivera tout doucement à se faire une place dans l’effectif. Il profitera petit à petit des blessures de Roy Keane pour s’incruster dans la rotation au point de devenir titulaire lors de la finale perdu en FA Cup face à Everton (1995). Paul Ince est alors transféré à l’Inter et Nicky Butt deviendra un joueur majeur du milieu de terrain au côté de Roy Keane. Nicky Butt était un milieu défensif très physique et important dans la récupération du ballon dans le jeu, devenant une pièce maîtresse importante. En 1999, il sera titulaire lors du sacre de Manchester United en finale de la Ligue des Champions face au Bayern. Par la suite, c’est Paul Scholes qui prend peu à peu la place au milieu au côté de l’indétrônable capitaine Roy Keane. En 2004, après plus de 12 ans au club et 387 matchs joués, il quitte la ville de Manchester pour s’envoler plus au Nord du côté de Newcastle. Il aura remporté en tout pas moins de 8 Premier League, 1 Ligue des Champions et 4 coupes d’Angleterre. Nicky Butt n’était pas le milieu de terrain le plus impressionnant en son temps, mais son importance dans les années de gloire de Fergie est à souligner.

 

4. Bryan Robson (1981-1994)

Captain’ Robson, devenu un pilier pour Ferguson à ses débuts compliqués. Arrivé en provenance de West Brom, recruté par Ron Atkinson l’entraîneur de l’époque, le transfert de Bryan était le plus gros transfert du championnat anglais à son époque. Le milieu de terrain anglais devient directement un titulaire indiscutable ainsi qu’un des joueurs majeurs pour le club. C’est alors qu’il se blesse aux ligaments de la cheville et United se retrouve dans une période bien plus compliquée. Ron Atkinson est viré et Alex Ferguson fait son arrivée. Les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes et Fergie est sur le point de se faire virer. Heureusement, Bryan Robson retrouve petit à petit son niveau et devient alors le capitaine de l’équipe. Il permet ensuite au jeune entraîneur Ecossais de redorer le blason du club grâce à sa victoire en FA Cup face à Crystale Palace en 1991. C’est alors que Manchester United deviendra petit à petit une machine à glaner les titres et Ferguson un des meilleurs entraîneurs du moment. Bryan Robson continue de rester un titulaire régulier malgré les nouvelles recrues qui tentent de faire leur place comme Paul Ince ou Kanchelskis. Les blessures commencent ensuite à faire défaut et Bryan Robson est tout doucement remplacé dans le XI par Roy Keane. Son palmarès pour les Red Devils n’est pas impressionnant mais son importance dans le retour au plus haut niveau de Manchester United est tout autre. Après plus de 13 ans au club, il décide de partir pour rejoindre Middlesbrough où il terminera sa carrière en 1997.

 

3. Michael Carrick (2006-…)

Deux patates envoyées en plein lucarne contre la Roma en 2007, des mines déposées sur pratiquement le ¾ de ses buts, un jeu de passe incroyable, Michael Carrick est un milieu de terrain incroyable dans tous les sens du terme. Arrivé en 2006 en provenance de Tottenham avec pour tâche de remplacer Roy Keane, il devient rapidement un titulaire indiscutable au côté de Paul Scholes. Son duo avec le jeune rouquin sera un des meilleurs de Premier League permettant à United de dominer l’Angleterre à cette période. Il remportera jusqu’à 4 Premier League, 1 Coupe du Monde des clubs, 1 Ligue des Champions, 1 Europa League ainsi qu’une FA Cup et 3 Coupes de la Ligue. Rien que ça… Michael Carrick, c’est avant tout un joueur régulier, performant à qui on a peu de reproches à faire. Les saisons il les enchaîne sans trop être gêné par les blessures. La concurrence à son poste ne l’empêche pas de continuer à jouer et de rester un des joueurs clés pour Ferguson. Roy Keane, il a su le remplacer avec brio. Aujourd’hui capitaine du club, Michael Carrick est l’un des derniers encore présents à avoir évolué sous l’ère Ferguson. Récompensé pour sa longévité, le club organise même un match en son honneur la saison passée, accompagné de ses anciens partenaires. L’ex-international anglais est en fin de contrat en juin prochain et cette saison sera sans aucun doute la dernière pour celui qui aura porté le maillot du club plus de 460 fois au moment où on vous écrit ces lignes.

 

2. Roy Keane (1993-2005) :

Si tu voulais voir un joueur se battre chaque minute passé sur le terrain, c’était Roy Keane qu’il fallait observer. Des joueurs comme lui, on en voit plus ces jours-ci. Même les arbitres en avaient peur… Transfert record à son époque, Roy Keane met toute la concurrence à ses pieds et il devient rapidement LE milieu de terrain indiscutable dans le système d’Alex Ferguson. En 1997, Eric Cantona s’en va et c’est Roy Keane qui récupère le brassard de capitaine. Un choix logique au vu de son leadership et de son importance pour l’équipe. L’international Irlandais devient ensuite rapidement une icône du club à l’image des Best, Charlton, Robson, … Avec lui, Manchester United remporte 7 Premier League ainsi que la finale de la Ligue Champions en 1999, finale auquel il ne participera pas en raison d’une suspension. Sa carrière est belle mais elle sera de plus en plus ternie par son image de mauvais garçon, parfois jugé trop agressif qui ne mâche pas ses mots. Les frasques sur et en dehors du terrain se multiplient, ce qui ne remet pas en doute son implication pour l’équipe. En novembre 2005, après plus de 480 apparitions pour le club, les dirigeants et lui-même décident de rompre son contrat après avoir critiqué ouvertement ses coéquipiers dans la presse. Roy Keane reste et restera tout de même une des légendes du club qu’aucun supporter ne pourra oublier de sitôt.

 

1.     1.   Paul Scholes (1994-2013)

3ème joueur le plus capé de l’histoire de Manchester United, Paul Scholes compile à lui seul plus de 718 matchs joués. Pourtant ses débuts ne sont pas si faciles que ça pour lui. Evoluant comme attaquant au cours de sa formation dans l’académie, Paul est jugé trop petit pour réussir au plus haut niveau. A 18 ans, il signe tout de même son premier contrat professionnel. En 1994, il effectue ses débuts en Premier League en entrant en jeu face à Ipswich à la place de Lee Sharpe et profitant des absences de Cantona et Mark Hughes. Entrée en jeu réussie pour le jeune rouquin puisqu’il marque 11 minutes plus tard le premier but de sa carrière. Cette rencontre sera un moment clé du début de la carrière de Scholesy qui deviendra au fur et à un mesure un pion essentiel dans le jeu. Reconverti petit à petit en tant que milieu de terrain, sa polyvalence, son intelligence de jeu, sa qualité de passe et sa frappe au but font de lui un milieu axial redoutable. Sir Alex Ferguson déclarera à son sujet : « Paul a l'intelligence d'un Cantona. C'est un merveilleux professionnel, qui pense et voit vite. Il est très fort mentalement et il sait marquer aussi des buts ». Entre 2000-2005, Paul Scholes connaît une période plus compliquée avec notamment une blessure à la tête qui provoque chez lui des problèmes de vision. Lors de la saison 2006-2007 c’est le retour en forme pour lui. Il reprend rapidement sa place dans le XI et enchaîne les belles performances. En 2008, il permet à Manchester United de se qualifier pour la finale de la Ligue des Champions grâce à une frappe surpuissante face au Barça. Manchester United marchera ensuite sur le toit de l’Europe et dominera l’Angleterre et l’international anglais n’est pas étranger à ces performances historiques. En 2011, après une finale perdue contre le Barca, il décide de prendre sa retraite, ce qui est un coup de tonnerre pour le club et les supporters. Il intègre alors le staff technique aux côtés de Ferguson. C’est ensuite à la surprise générale qu’il revient sur sa décision en 2012 et refait alors quelques apparitions dans l’équipe. C’est officiellement en 2013 qu’il prit définitivement sa retraite après une carrière plus que réussie avec les Red Devils. Paul Scholes est à notre sens le meilleur milieu de terrain de l’histoire du club. Sa longévité, son palmarès et ses buts marqués on fait de lui le chouchou et une icône qu’Old Trafford n’oubliera jamais et qui le place numéro 1 de notre Top 10 All-Time.

 

 

Ceux qu’on aurait pu citer : Paul Ince, Ray Wilkins, Andrei Kanchelskis, Nobby Stiles, …

 

Source: Christopher.D

Pour suivre Manchester Devils sur Facebook :

https://www.facebook.com/manchesterdevils/