United a dominé une équipe de Huddersfield très peu dangereuse ce samedi à Old Trafford, même si la victoire a mis quasiment une heure à se dessiner.

60 ans presque jour pour jour après la catastrophe aérienne de Munich qui a brisé, le 6 février 1958, ce qui aurait pu être une des générations les plus brillantes de Manchester United, Old Trafford a rendu hommage aux hommes qui ont perdu la vie dans ce terrible accident. They’ll Never Die, pouvait-on notamment lire sur la gigantesque bannière déployée dans le Stretford End. Et effectivement, force est de constater qu’ils sont encore dans toutes les mémoires aujourd’hui.

Côté terrain, José Mourinho décidait de faire passer un message après la défaite cuisante à Tottenham mercredi : personne n’est intouchable. Paul Pogba et Anthony Martial l’apprennent à leurs dépens, remplacés par Scott McTominay et Juan Mata ce samedi pour la réception d’Huddersfield. Ashley Young est également sur le banc au profil de Luke Shaw, tandis que Phil Jones, remplacé par Marcos Rojo, n’est même pas sur la feuille de match.

United : De Gea, Valencia, Smalling, Rojo, Shaw, McTominay, Matic, Mata, Lingard, Sanchez, Lukaku. Banc : Lindelof, Pogba, Martial, Carrick, Young, Rashford, Romero.

Huddersfield : Lössl, Jorgensen, Schindler, Kongolo, Smith, Hogg, Billing, Hadergjonaj, Quaner, van La Parra, Depoitre. Banc : Malone, Mooy, Coleman, Pritchard, Ince, Mounie, Hefele.

Première période

United prend le jeu à son compte dès le coup d’envoi et peut notamment compter sur un Alexis Sanchez et un Jesse Lingard très actifs offensivement. A la 8e minute, c’est l’Anglais qui se procure la première belle occasion de la partie, en prenant le meilleur sur deux adversaires en vitesse avant de voir sa frappe du gauche captée par Lössl.

Stuart Attwell, arbitre de la rencontre, est occupé de son côté à composer avec les insatisfactions des joueurs de Huddersfield. Sur deux coups francs dans le premier quart d’heure, les Terriers alignent une défense très haute et réclament ensuite des hors-jeux envers des joueurs semblant pourtant couverts par leur défense au départ du ballon. Les visiteurs ne font en revanche aucun cadeau dans les contacts, McTominay notamment étant particulièrement secoué, comme sur cet attentat de Kongolo en pleine surface de réparation qui ne conduira pourtant pas à un penalty semblant évident en notre faveur. A la 23e minute, Attwell décidera cependant de commencer à calmer les ardeurs adverses en sortant un premier jaune pour une faute encore évitable de Billing sur Rojo.

Autre moment étonnant à la 25e minute, lorsque Rajiv van la Parra, au sol depuis au moins 90 secondes et se tordant de douleur pour faire arrêter le jeu, vit le ballon arriver dans la direction de sa chute et se releva en courant comme un lapin pour participer à l’action. Une scène qui fit réagir Mourinho, à 3 mètres de « l’action », et eut le don de réveiller un peu plus Old Trafford. Tout comme cette excellente frappe d’Alexis à 20 mètres une minute plus tard, forçant Lössl à une belle détente sur sa droite.

Après le bon côté de Sanchez, le mauvais côté à la 29e minute : sur une action à trois avec Lukaku et Lingard, le Chilien se laisse tomber un peu facilement dans la surface entre trois joueurs en bleu et blanc et demande un penalty. Stuart Attwell laisse le jeu se poursuivre, mais cela aurait bien pu valoir un jaune à notre numéro 7.

A défaut d’arriver à passer le milieu ou la défense rouge, les Terriers continuent de vivre dangereusement sur les coups de pied arrêtés. Sur chaque coup franc indirect, c’est une vague rouge qui se retrouve face à Jonas Lössl, qui ne peut compter que sur l’aide de l’arbitre assistant, comme sur cette reprise de Smalling à la 40e, le défenseur anglais étant signalé hors-jeu mais n’ayant de toute façon pas réussi à conclure face au Danois dans un angle très fermé.

Le score n’en reste pas moins nul et vierge à la pause, au grand dam d’Old Trafford. Quasiment 80% de possession, mais en l’état, les formations partagent les points.

Seconde période

Malgré ce résultat, Mourinho décide de faire confiance aux mêmes 11 joueurs pour la reprise. La deuxième mi-temps commençait sur les mêmes bases que la première. United se lance rapidement à l’attaque, comme sur cette belle combinaison entre Lukaku et Sanchez débouchant sur une frappe du second, contrée à six mètres. Huddersfield reste rugueux dans les contacts, avec Alexis, toujours très actif, pas épargné par le tacle de Smith dans le couloir gauche. Le coup franc sifflé en sa faveur ne donne rien.

Encore plus qu’en première mi-temps, la quasi-intégralité des bons coups est à l’initiative d’Alexis Sanchez, très enclin à lancer les latéraux dans des courses idéalement trouvées et à provoquer. Et sans surprise, il est au début de l’action qui amène le but de la délivrance à la 55e. Tentant de passer entre deux joueurs, il est contré in extremis mais se bat bien pour permettre à Matic de récupérer le cuir. Le Serbe trouve Mata dans le couloir gauche, et le centre précis et bien dosé de l’Espagnol au premier poteau est parfaitement converti par notre numéro 9 (1-0, 55e).

United double la mise une dizaine de minutes plus tard, sur un penalty obtenu et transformé par Alexis Sanchez. Pogba, entré quelques minutes plus tard à la place de Lingard, n’a pas besoin d’un temps d’adaptation et trouve parfaitement Mata dans le dos de la défense, celui-ci contrôle et adresse une passe en retrait au Chilien qui se retrouve fauché dans la surface par Hefele. Le penalty de notre numéro 7 est stoppé par Lössl, mais le Danois ne peut faire mieux que renvoyer le ballon dans les pieds de notre joueur qui finit en deux temps (2-0, 67e).

C’est l’heure de faire tourner : Martial et Rashford sont désormais sur le terrain, Mata et Lukaku au repos. Mais les Red Devils continuent de mettre la pression sur les Terriers, les derniers entrés ayant à cœur de faire leurs preuves vis-à-vis de José Mourinho, tandis que nos visiteurs ne parviennent toujours pas à se montrer dangereux. Ce sera la constante en cette fin de match : le score n’évoluera plus.

Tandis que Huddersfield descend dans la zone rouge, United se rassure après la contre-performance de Wembley et revient à 13 points de City, tenu en échec à Burnley (1-1). Dimanche 11 février, United se déplacera à Newcastle.