United s'impose sur la pelouse de Huddersfield pour le 5e tour de la FA Cup, grâce à un doublé de Romelu Lukaku.

Le résumé express

  • Pogba et De Gea sont absents, Romero, McTominay et Carrick titulaires.
  • Martial, Lingard et les jeunes Angel Gomes et Ethan Hamilton sont sur le banc. Eric Bailly y débute également.
  • Lukaku marque après 3 minutes sur une passe en profondeur de Mata (1-0).
  • Huddersfield domine dans la possession et les tirs en première période, mais n’inquiète pas vraiment Romero.
  • Juan Mata se voit refuser un but après l’utilisation du VAR (Video Assistant Referee) juste avant la pause, une décision compliquée pour Kevin Friend.
  • Un contre éclair mené par Lukaku et Alexis envoie le Belge en un-contre-un pour son second but à la 55e (2-0), alors que Huddersfield était dans un temps fort.
  • United déroule tranquillement pour le reste de la rencontre, peu inquiété par les Terriers.
  • Eric Bailly fait son retour – anecdotique – en remplaçant Romelu Lukaku à la 92e.

Les compos

Pour ce cinquième tour de Cup, José Mourinho effectue six changements par rapport à l’équipe défaite à Newcastle (0-1) le week-end précédent. De Gea, Valencia, Jones et Pogba, malade, ne figurent pas sur la feuille de match et sont laissés au repos. Martial et Lingard débutent sur le banc. Romero, Lindelof, Shaw, McTominay, Mata et Carrick, capitaine de cette formation, sont titularisés.

C’est l’occasion également pour Eric Bailly de faire son retour sur la fiche de match, débutant parmi les remplaçants. L’Ivoirien n’a pas joué depuis le mois de novembre et la défaite à Chelsea (0-1). Les jeunes Angel Gomes et Ethan Hamilton, 17 et 19 ans respectivement, sont également sur le banc.

Les Terriers de Huddersfield pointent à la 17e place en Premier League, mais leurs supporters ont des raisons d’espérer. Vainqueurs 4-1 de leurs deux derniers matchs, à Birmingham en Cup et contre Bournemouth en championnat, les locaux n’ont rien à perdre et ont été la première équipe à faire chuter les Red Devils cette saison (2-1 lors de la 9e journée de PL, le 21 octobre dernier). David Wagner effectue quatre changements pour cette rencontre et devait notamment faire sans son numéro 10 Aaron Mooy, blessé.

Huddersfield (4-2-3-1) : Lossl, Kongolo, Schindler, Jorgensen, Hadergjonaj, Billing, Williams, Van la Parra, Ince, Quaner, Mounie. Banc : Smith, Malone, Whitehead, Hogg, Sabiri, Coleman, Depoitre.

United (4-3-2-1) : Romero, Young, Lindelof, Smalling, Shaw, Matic, Carrick, McTominay, Mata, Lukaku, Sanchez. Banc : Bailly, Martial, Lingard, Darmian, J. Pereira, Angel Gomes, Hamilton.

Première période

Les supporters de Huddersfield répondent présents dès le coup d’envoi, et poussent leur équipe sur la moindre balle qui arrive dans la moitié de terrain mancunienne. Mais United refroidit directement l’atmosphère avec un but express. Bien servi dans la profondeur par Mata, Romelu Lukaku se projette vers l’avant, fait jouer sa puissance pour prendre le meilleur sur Christopher Schindler, se met sur son pied droit, et trompe Jonas Lössl d’une frappe bien ajustée à ras de terre (1-0, 3e).

Les blanc et bleu sont piqués à vif et passent près de revenir dans la partie 3 minutes plus tard. Sur un ballon depuis la gauche de Tom Ince, Luke Shaw couvre les attaquants adverses, Sergio Romero est pris par la passe mais Martin Jorgensen est trop court de quelques centimètres et ne peut pousser le ballon dans les filets (6e).

Malgré le score, les Red Devils ne sont pas clairement dominateurs dans les débats – Huddersfield fait mieux que contenir les Mancuniens et se procure notamment plusieurs corners et 63% de possession après un gros quart d’heure de jeu. Cependant, ils n’inquiètent pas vraiment Sergio Romero, assez tranquille comme sur cette tête de Van La Parra manquant de puissance sur un centre depuis la droite de Danny Williams (21e). Côté United, Alexis Sanchez touche beaucoup de ballons et fait preuve de beaucoup d’activité comme à son habitude, mais se heurte à un milieu de terrain et une défense adverses résilientes.

Huddersfield continue d’empiler les centres et les tirs (8 tirs après 35 minutes pour les Terriers, contre 2 pour les Red Devils), mais la défense mancunienne et son dernier rempart Sergio Romero tiennent toujours bon. Smalling et Lindelof font le job, même s’ils sont mis sous pression de façon récurrente par leurs adversaires, comme sur ce centre depuis la droite où les deux centraux jouent le même ballon et se rentrent dedans en concédant le corner (31e).

Alors que l’on se dirige vers la pause dans un dernier quart d’heure manquant manifestement d’action, les Red Devils marquent leur second but de la soirée – ou du moins le pensent-ils, celui-ci se voyant annulé après un petit moment de flottement. Un bon débordement de Young sur la droite, et l’Anglais centre vers Juan Mata au point de penalty, qui contourne Jonas Lössl et marque du droit dans le but vide. La FA Cup étant l’occasion pour le football anglais de voir la VAR (Video Assistant Referee) en action, Kevin Friend fait appel à celle-ci pour prendre une décision (45e).

Mata semble quasiment sur la même ligne que le dernier défenseur, et c’est ce « quasiment » qui va rendre la décision compliquée pour l’officiel de la rencontre. Après 3 minutes d’attente, il décide de ne pas accorder le but, sous les applaudissements du public du Kirklees Stadium. L’image de synthèse affichée sur la rediffusion n’est pas la plus convaincante du monde, avec des lignes virtuelles tracées pour justifier la décision ne semblant en rien parallèles à la ligne délimitant la surface de réparation notamment : des lignes autrement mieux tracées montrent que seul le bras de Mata dépasse devant le dernier défenseur, les deux pieds de l’Espagnol étant à la même hauteur que ceux de son plus proche adversaire.

C’est sur cette décision controversée que les débats font rage au moment de rentrer au vestiaire, le but refusé à Matic, encore pour hors-jeu, sur un ultime coup franc frappé depuis la gauche, paraissant moins enclin à générer une polémique.

Mi-temps : Huddersfield 0 United 1

Huddersfield Town

Stats BBC Sport

Manchester United

57%

Possession

43%

8

Tirs

3

4

Tirs cadrés

1

6

Corners

2

6

Fautes

3

Deuxième période

Les deux managers repartent avec le même onze de départ à la reprise, et ce sont les Terriers qui posent la première banderille en obtenant un bon coup franc à 20 mètres des buts mancuniens, légèrement excentré à droite, pour une faute de Shaw sur Collin Quaner. Le coup franc est repoussé par le mur, mais United peine à se dégager, et au final, il faut un très bon tacle de Chris Smalling pour empêcher Terence Kongolo, prêté par l’AS Monaco, de fusiller Romero dans un angle fermé à gauche (51e).

Huddersfield continue d’appuyer et les Red Devils ont toutes les peines du monde à sortir de leurs 30 mètres, les défenseurs manquant leurs relances et les milieux concédant des fautes dans des zones parfois dangereuses, comme Alexis sur Danny Williams quelques instants après la précédente situation dangereuse (54e). Le coup franc de Billing part encore une fois dans le mur, mais cette fois, United lance un contre express : Lukaku, dans sa propre surface, sort le ballon vers Alexis côté gauche, le Chilien retrouve parfaitement le Belge qui fait la différence en vitesse pour se présenter seul face à Lössl et l’ajuster sans pitié à 16 mètres (2-0, 55e).

2 tirs cadrés, 2 buts : malgré un bilan statistique pas favorable sur tous les plans, les Red Devils font preuve de réalisme pour faire le break. Et l’occasion pour Romelu Lukaku, avec ses 20e et 21e buts de la saison, de faire le plein de confiance pour la suite. Les Mancuniens ont désormais le pied bien sur le ballon et plusieurs demi-occasions de faire le break avec des situations avantageuses, manquant chaque fois d’un poil de précision ou de jugement pour transformer celles-ci en vrais dangers pour Jonas Lössl. A l’approche des 20 dernières minutes, on voit mal comment les Terriers peuvent revenir dans la partie. Une frappe puissante de Billing difficilement repoussée par Romero sert alors de piqûre de rappel : le match n’est pas encore terminé (75e).

Anthony Martial remplace Alexis Sanchez pour continuer à appuyer là où ça fait mal (75e). 5 minutes plus tard, c’est Jesse Lingard qui fait son entrée à la place de Juan Mata (80e). José Mourinho fait jouer les cadres plutôt que les jeunes pousses, comme si tout restait à faire. De leur côté, les locaux y croient toujours : sur un corner de Tom Ince côté droit, Abdelhamid Sabiri, tout juste entré, reprend de la tête mais cela passe au-dessus du but de Romero (85e). Steven Mounié aura également une belle opportunité juste avant le terme de la rencontre, mais son retourné acrobatique passera à droite du but de Romero (89e).

Score final : Huddersfield 0 United 2

Huddersfield Town

Stats BBC Sport

Manchester United

54%

Possession

46%

19

Tirs

5

5

Tirs cadrés

2

9

Corners

3

14

Fautes

10

A bientôt !

United se déplace sur la pelouse du FC Séville pour le compte des huitièmes de finale aller de la Champions League, mercredi 21 février (coup d’envoi 20h45), et recevra Chelsea dimanche 25 pour la 28e journée de Premier League (coup d’envoi 15h05).