Globalement supérieurs à Liverpool, les Red Devils s’imposent ce samedi à Old Trafford et prennent 5 points d’avance sur les visiteurs.

Man Utd : de Gea, Valencia, Smalling, Bailly, Young, McTominay, Matic, Mata, Rashford, Lukaku, Sanchez. Banc : Lindelof, Lingard, Carrick, Romero, Shaw, Fellaini, Darmian.

Liverpool : Karius, Alexander-Arnold, Lovren, van Dijk, Robertson, Oxlade-Chamberlain, Milner, Can, Salah, Firmino, Mane. Banc : Wijnaldum, Gomez, Henderson, Lallana, Mignolet, Solanke, Matip.

Les Red Devils dominent une première période engagée, ne laissant que peu de possibilités de s’exprimer au trio d’attaque des Scousers, à savoir Firmino – Salah – Mané. Si les deux équipes montrent une belle volonté de jouer l’attaque, les Red Devils sont les plus efficaces dans cet exercice.

Rashford efficace

Marcus Rashford trouve ainsi le chemin des filets à deux reprises, sur deux phases de jeu très directes partant de David de Gea. Les dégagements de l’Espagnol sont déviés à chaque fois par Romelu Lukaku pour poser le jeu dans les 20 derniers mètres. A la 14e minute, le Belge trouve ainsi Rashford sur sa gauche, qui prend le meilleur sur Alexander-Arnold d’un dribble derrière son pied d’appui et expédie une roquette hors de portée de Karius, dans le petit filet opposé (1-0).

A la 24e minute, c’est Juan Mata qui reçoit les faveurs de Lukaku et tente d’emmener le cuir dans la surface. Contré, il voit le ballon ressortir jusqu’à Marcus Rashford, qui termine du droit dans un angle fermé, après une déviation ne laissant aucune chance à Karius encore une fois (2-0).

Entre temps, Liverpool aurait pu (dû ?) revenir à 1-1, mais la tête de Virgil van Dijk sur un corner frappé par Firmino ne trouve pas le cadre, alors que dans une position pourtant idéale pour conclure. Une opportunité manquée 1 minute avant le second but de Rashford et qui donnera sans aucun doute des regrets aux visiteurs.

Le score à la pause restera de 2-0, et aurait pu être plus sévère pour Liverpool si le retourné acrobatique de Juan Mata à la 38e, idéalement servi par Alexis Sanchez, avait trouvé le cadre.

Liverpool met la pression

Liverpool revient sur la pelouse après la pause bien décidé à en découdre, et met une grosse pression sur le but de De Gea d’entrée. Mais la défense mancunienne tient le choc et les Reds, en blanc ce samedi, ne parviennent pas à tester le meilleur gardien de la Premier League.

Ils s’en remettent alors à Eric Bailly, qui trompe bien involontairement son propre gardien à la 67e. Sur un centre de Mané depuis la gauche, l’Ivoirien, jusque-là irréprochable, met son pied gauche en opposition et talonne la balle dans le but de De Gea, incapable de réagir (2-1). Voilà de quoi remotiver nos hôtes, bien peu en réussite avant ce fait de jeu. C’est l’heure de garer le bus, comme semble l’indiquer le remplacement de Rashford par Fellaini.

United ne rompt pas

Mais pour notre plus grand plaisir, les Mancuniens ne se contentent pas de laisser venir leurs adversaires pour ces 20 dernières minutes de jeu, et se montrent même plutôt entreprenants. L’entrée de Fellaini fait du bien à son équipe dans les duels aériens, et le Belge parvient à gagner un coup franc intéressant sur le côté gauche qui vaudra à Dejan Lovren de prendre une énorme soufflante par Jürgen Klopp, coup franc qui ne donnera rien finalement.

United se donne quelques sueurs froides en fin de rencontre. Valencia est heureux de ne récolter qu’un jaune pour une intervention dangereuse sur Mané à la 90e, mais le coup franc qui suit pour Liverpool est sans résultat. De façon globale, la défense mancunienne et David de Gea sont bien présents sur les nombreux ballons aériens et coups de pied arrêtés frappés dans notre surface, et les 6 minutes d’arrêt de jeu annoncées donnent encore aux Scousers de nombreuses occasions de frapper à la porte, et à notre défense de briller.

Le match s’achève sur le score de 2 buts à 1, et United prend 5 points d’avance en seconde place du classement, avant le match de Tottenham à Bournemouth dimanche. Les Spurs peuvent revenir à 4 points en cas de victoire chez les Cherries.