Marouane Fellaini a donné la victoire aux Red Devils dans les arrêts de jeu face aux BSC Young Boys, un résultat qui qualifie Manchester United pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

Manchester United 1-0 BSC Young Boys
Score à la mi-temps : 0-0

UEFA Champions League, 5e journée
Mardi 27 novembre 2018

Manchester United (4-3-3) : De Gea - Shaw, Smalling, Jones, Valencia (Mata 73e) - Fellaini, Matic, Fred (Pogba 64e) - Lingard (Lukaku 64e), Martial, Rashford. Non utilisés : Bailly, Andreas, Romero, McTominay.

BSC Young Boys (4-1-4-1) : Van Ballmoos - Mbabu, Ali Camara, Von Bergen (Garcia 46e), Benito - Lauper - Sulejmani (Fassnacht 66e), Sow, Aebischer, Assalé - Nsamé (Ngamaleu 82e). Non utilisés : Wölfil, Bertone, Schick, Seydoux.

Buts : Fellaini (90e+1).

Quel Manchester United allait-on voir ce mardi soir à Old Trafford? Celui victorieux à Turin lors de notre dernière sortie européenne? Ou celui accroché par Crystal Palace le week-end précédent à Old Trafford? Avec en ligne de mire une qualification possible pour les huitièmes de finale de Champions League avant le déplacement à prévoir à Valence pour la dernière journée, il fallait espérer que ce soit un United vainqueur, en tout cas.

Et ce fut heureusement le cas. Sans la manière encore une fois, tant l'inspiration, la créativité, la percussion a fait défaut aux Red Devils. S'il y a eu quelques mouvements intéressants, ils ont encore une fois été trop peu nombreux, trop disparates, pour laisser autre chose en bouche que le goût amer de l'inachevé.

Le résultat est là, cependant. Trouvé dans la première minute des arrêts de jeu par Romelu Lukaku qui déviait un énième centre de Luke Shaw, l'ancien touffu, dos au but, a fait preuve de sang-froid pour se retrouver et envoyer dans le même mouvement sa frappe hors de portée d'un van Ballmoos qui avait passé une soirée beaucoup trop tranquille. La Juve avait fait sa part du travail dans l'autre rencontre du groupe en battant les Valencians, mais nous pouvons au moins dire que nous avons contribué, nous aussi, à notre qualification.

Sans Paul Pogba et Romelu Lukaku sur le banc, c'est à Fred et Marcus Rashford que l'occasion est donnée de briller. Phil Jones fait quant à lui son retour en défense centrale, profitant ainsi de l'absence pour blessure de Victor Lindelöf, devenu indéboulonnable dans l'arrière-garde, pour obtenir sa première titularisation depuis l'élimination mancunienne en League Cup face à Derby County le 25 septembre. Antonio Valencia et Marouane Fellaini font également partie du onze de départ.

Sans doute désireux de faire aussi bien que les -18 ans, vainqueurs de leur match de Youth League face aux jeunes du club suisse 6-2 dans l'après-midi, les Mancuniens auraient dû prendre l'avantage très tôt dans cette rencontre. Face à une opposition qui n'a rien proposé pendant quasiment toute la première période, en dehors de ses supporters, nous avons malheureusement fait preuve de trop d'imprécisions.

Lancé par Shaw à la 5e minute, Marcus Rashford manqua ainsi son face-à-face avec von Ballmoos, frappant au-dessus du cadre avec le seul portier adverse à battre. D'autres opportunités sans doute moins énormes allaient suivre, pas plus couronnées de succès. Rashford et Fred en furent les principaux bénéficiaires, l'Anglais passant près du cadre à la 26e d'une frappe lointaine, tandis que le Brésilien, après sa frappe rasante juste au-dessus à la 6e, n'était pas beaucoup aidé par la transmission ratée de son jeune coéquipiers à la 41e, devant revenir sur ses pas avant de frapper en déséquilibre.

Face à une équipe des Young Boys qui a le taux de conversion le plus faible de la compétition, avec 2 buts pour 53 tirs, autant ne pas tirer trop sur la corde malgré tout. Les visiteurs eurent une bonne opportunité juste avant la pause, Sow faisant le choix d'une Madjer mal réalisée pour conclure une passe en retrait de Mbabu depuis la droite, au lieu de canarder De Gea de près.

Mi-temps : Manchester United 0-0 BSC Young Boys.

Perdant leur capitaine et défenseur central Steve von Bergen à la pause, les Suisses allaient pourtant équilibrer les débats en seconde période, United ayant une tendance fâcheuse à continuer de dilapider ses opportunités de s'échapper. Rashford, en plusieurs occasions (55e, 66e), Martial (63e), mais surtout Fellaini, frappant au-dessus à la 56e après une erreur de jugement du gardien suisse alors qu'en bonne position, croquaient gaiement et librement.

Les conséquences auraient pu être autrement plus graves pour United, si David de Gea n'avait pas sorti un arrêt énorme sur une frappe d'Aebischer déviée au dernier moment par Mbabu. Alors que le cuir semblait promis au fond des filets, l'Espagnol, masqué au départ du ballon, parvint à l'extirper de la ligne de but au prix d'une belle horizontale (70e). Sow frappait ensuite au-dessus sur coup franc (72e), comme Fassnacht dans une bonne position à l'entrée de la surface (75e). Le temps passait, les Suisses commençaient à prendre de l'assurance et potentiellement à croire en quelque chose de plus qu'un nul.

C'est le moment que choisit Fellaini pour mettre tout le monde d'accord et nous mettre définitivement à l'abri. Mourinho pouvait en profiter pour éclater un pauvre et vulnérable porte-gourdes qui n'avait rien demandé, dans la joie de la célébration. Notre plus belle action de la soirée?

Les Red Devils restent en deuxième position du groupe H, deux points derrière la Juventus, mais ne tomberont pas plus bas. Pour aller plus haut, il faudrait une défaite à Turin des Bianconeri face à nos adversaires du soir, combinée à une victoire des hommes de José Mourinho en Espagne, à Valence. Un scénario qui n'a, en toute honnêteté, que peu de chances d'arriver : préparons-nous alors, car le prochain match à réel enjeu dans cette compétition devrait être face à un adversaire autrement plus coriace.

Score final : Manchester United 1-0 BSC Young Boys.

Les stats

Les statistiques du match sont fournies par SkySports.

Manchester United BSC Young Boys
1 Score 0
 66 Possession (%) 34
21 Tirs 11
4 Dont cadrés 0
86 Passes réussies (%) 73
76 Passes réussies dans le dernier tiers adverse (%) 67
18 Centres réussis (%) 16
8 Positions de hors-jeu signalées 1
86 Tacles réussis (%) 46
Cartons jaunes reçus 2
0 Cartons rouges reçus 0

On a aimé

Les supporters des Young Boys : ils ressemblent à des poussins, mais ils ont chanté comme des lions.

Les bonnes intentions de Fred, un joueur porté vers l'avant qui peut vraiment apporter quelque chose avec plus de temps de jeu.

L'arrêt de David de Gea, qui parvient enfin à enchaîner deux clean sheets.

Shaw qui accélère le remplacement de Nsamé sortant trop tranquillement du terrain. C'est ça l'esprit!

On n'a pas aimé

Manque global d'inspiration, de création, d'allant... de tout ce qui a fait notre notoriété, en fait.

Rashford, beaucoup de bons appels, de bonnes courses, mais beaucoup, beaucoup trop imprécis là où ça compte. Mais il n'a pas été le seul.

Marouane Fellaini a dû être signalé hors-jeu trente fois juste en première période, en exagérant à peine. Pas facile de jouer 10 quand ce n'est pas son poste naturel.

A bientôt!

Manchester United se déplace à Southampton pour la 14e journée de Premier League, samedi 1er décembre à 18h30. Pour la Ligue des Champions, on se donne rendez-vous pour la dernière journée de la phase de poules mercredi 12 décembre, coup d'envoi à 21 heures.