Man Utd vs Paris SG : l'analyse

2045 fois


Notre Community Manager Twitter, Lims, analyse le match de demain entre Manchester United et le PSG, en huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

On y est ! Le huitième de finale aller de Champions League entre Manchester United et le Paris Saint-Germain à Old Trafford. Beaucoup de choses ont changé depuis le tirage au sort en décembre. Honnêtement, au moment de tirer Paris, on était tous très sceptiques quant à nos chances de qualification, mais aujourd'hui, tout a changé. José Mourinho n'est plus là et sa philosophie non plus. Le joueur qui peut-être le symbolisait le plus, Marouane Fellaini, est parti. Et celui le plus en difficulté, Paul Pogba, est redevenu l'élément-clé de l'équipe. Depuis que Solskjaer est arrivé, on n'a pas perdu de match, et au-delà de ça, on prend de nouveau du plaisir à regarder United.

Aujourd'hui, on est provisoirement de retour dans le top 4, alors que c'était très improbable il y a quelques semaines. Donc, on n'aurait pas rêvé meilleure situation vu d'où nous venons, au moment de recevoir le PSG. A contrario, eux qui semblaient rouler sur tout il y a 2 mois, arrivent affaiblis avec les blessures de Neymar et Cavani, et avec la "fragilité" de Verratti. Les courbes des deux équipes donnent l'impression de s'être inversées. Cependant, Paris conserve des forces très dangereuses pour nous, et au mieux, cette confrontation est devenue incertaine.

‪Ce que je pense maintenant, c'est que dans une double confrontation comme celle-ci, tout se joue toujours au match retour. On l'a vu avec la remontada du Barça il y a deux saisons. Peu importe le résultat de l'aller, cela ne reste que la première mi-temps et il y en a une seconde qui va tout déterminer. Pour United, il sera crucial de ne pas se mettre en position défavorable après le premier match. Et cela veut dire, ne pas être obligé de courir derrière le score et forcés de marquer les premiers au Parc des Princes au mois de mars. Le minimum serait une victoire par un but d'écart, et au pire, ne pas encaisser de but, même si c'est un 0-0. ‬

‪A priori, on jouera avec la même configuration offensive que contre Tottenham et Arsenal, avec Jesse Lingard en faux 9 qui va effectuer un pressing de dingue sur les défenseurs centraux parisiens pour gêner leurs relances. À ses côtés, Anthony Martial et Marcus Rashford dans le rôle d'ailiers intérieurs. Ces deux-là auront vraiment la responsabilité d'être décisifs, surtout lorsqu'ils seront lancés en contre-attaque, et on peut faire très mal aux Franciliens sur ce point. Et quand on sait qu'on pourra lancer Romelu Lukaku et Alexis Sanchez en seconde période, United a vraiment toutes les cartes en main pour marquer des buts. ‬

‪Mais notre plus grande force, ce n'est pas notre trio d'attaque, mais bien les trois au milieu de terrain. Pogba, Matic et Herrera se complètent parfaitement. Paul est le créateur qui parvient à organiser le jeu et mettre ceux de devant dans d'excellentes conditions pour faire la différence. Herrera est le râtisseur qui comble les brèches et effectue les courses pour dynamiser le pressing, et en plus, il aide Pogba à la création. Nemanja Matic est peut-être le plus important, car ce qu'il fait est plus que vital. Il assure l'équilibre de l'équipe, et protège les défenseurs. Le seul problème est que ces trois-là ne soufflent pas assez, car n'ayant pas de remplaçant à la hauteur. Andreas Pereira et Fred sont assez décevants, et Scott McTominay n'est pas assez mûr. De fait, les titulaires enchaînent les matchs et sont très rarement reposés. United devra faire attention au coup de fatigue et bien gérer les rotations. ‬

‪Passons maintenant à notre plus grande faiblesse : la défense. C'est un énorme chantier à Manchester United depuis des années, et on s'est trop souvent reposés sur le meilleur gardien du monde, David De Gea. ‬Jones et Smalling sont là depuis quasiment dix ans, et n'ont jamais réellement convaincu. Ils ont un problème de fiabilité, car même s'ils peuvent être bons quelques fois, on ne sait jamais quand ils retomberont dans leurs travers. Rojo et Bailly ont quasiment le même souci. Celui qui semble tirer son épingle du jeu est Victor Lindelöf. Le Suédois est en train de passer un cap, et se présente aujourd'hui comme patron de la défense. Il sera sans doute associé à Phil Jones mardi, et s'ils sont dans un grand jour, la faiblesse que représente notre défense centrale peut vite devenir une force. Je dois avouer que là où j'ai vraiment peur, c'est au niveau des latéraux. Dalot ne s'est pas encore totalement acclimaté, il ne jouera pas. Ce sera Young à droite et Shaw à gauche. Peut-on faire confiance à Luke face à Kylian Mbappé ? Ce duel aura un gros impact sur le résultat final, parce qu'en l'absence de Neymar, les Parisiens vont beaucoup chercher Kylian. Mais en l'absence de Cavani, Mbappé jouera peut-être en pointe et Alves à droite. Auquel cas, Shaw devra se montrer agressif pour forcer le Brésilien à défendre. De l'autre côté, le duel Young/Di Maria sera tout aussi crucial. 

En somme, United a tout pour gagner le match aller et être en bonne position en vue du retour. Vu la situation actuelle, on se le doit, même! Ce serait presqu'un crime de laisser Paris quitter Manchester avec un bon résultat. On vient de loin, notre objectif pour la fin de saison est de finir dans le top 4 en championnat, mais on ne va pas lâcher la LDC. Nous sommes Manchester United, un grand club européen, on doit tout donner.

#GGMU