Man Utd 0 PSG 2 : United perd très, très gros

840 fois


Défaits 2-0 à Old Trafford par le Paris Saint-Germain en huitièmes de finale aller de la C1, avec Paul Pogba exclu, Manchester United voit la suite de la compétition s'éloigner.

Manchester United 0-2 Paris SG
Score à la mi-temps : 0-0
UEFA Champions League, 1/8e de finale aller
Mardi 12 février 2019

Buts : Kimpembe (54'), Mbappé (61') pour Paris SG.

C'est privé de Cavani, Neymar et Meunier que le Paris Saint-Germain se présentait à Old Trafford pour disputer ce huitième de finale aller de la Coupe aux Grandes Oreilles. Incapables de passer les huitièmes lors des deux dernières éditions, et remontés comme des pendules au moment d'affronter un United encore convalescent — surtout aux dires des media français qui nous voyaient déjà pendus haut et court — les Parisiens alignaient un trio d'attaque Draxler - Mbappé - Di Maria qui n'avait rien de dégueulasse sur le papier.

Côté United, Solskjaer titularisait en défense centrale Eric Bailly, dans une formation qui n'apportait aucune vraie surprise. Lukaku et Alexis sur le banc, c'était à Martial, Lingard et Rashford que revenait l'animation offensive, avec le support bienvenu de Pogba, délesté de ses tâches défensives par le désormais classique binôme Herrera - Matic.

Les débats furent équilibrés en première période, aucune équipe ne parvenant à prendre un réel ascendant sur l'autre. Peu de réelles occasions de briller dans les 45 premières minutes pour les 22 joueurs, c'est donc M. Daniele Orsato qui fit le show en distribuant les cartons jaunes comme le Papa Noël distribuerait les paquets cadeaux, avec moulte générosité et pas toujours beaucoup de discernement, d'un côté comme de l'autre.

Si Kimpembe, Bernat et Young étaient logiquement avertis, pris de vitesse par les flèches Rashford et Mbappé, les cartons donnés à Draxler et Pogba étaient beaucoup moins évidents, et l'enthousiasme de l'officiel italien pesait lourd sur le rythme de la partie. Pendant ce temps, son compatriote Marco Verratti mangeait la pelouse avec beaucoup d'entrain, prompt à se rapprocher de l'herbe verte dès qu'il en avait l'opportunité, et donc dès qu'il sentait une présence adverse dans son dos.

Peu à se mettre sous la dent donc en termes d'opportunités en première mi-temps. Rashford obligeait Buffon à être vigilant à la 9e d'une frappe dans un angle très fermé qui partait dans le cadre. Côté parisien, Di Maria et Mbappé se procurèrent deux énormes occasions d'ouvrir la marque, mais étaient chaque fois signalés à juste titre hors-jeu, et dans tous les cas, ne parvenaient pas à concrétiser face aux sorties dans leurs pieds de De Gea.

Le cuir était monopolisé par les milieux centraux des deux formations, Verratti, Marquinhos d'un côté, Herrera et Matic de l'autre. Trop peu dangereux, trop peu visibles, les Di Maria, Draxler, Mbappé, Pogba, Martial, Lingard ou Rashford ne parvenaient pas à faire bouger le panneau d'affichage d'Old Trafford, qui demeurait vierge à la pause. A défaut, Di Maria faisait bouger les barrières du stade, percutant celles-ci à pleine vitesse après un duel avec Ashley Young qui aurait pu faire un peu plus attention à son ex-coéquipier sur le coup. L'Argentin s'en tirait à bon compte heureusement, au contraire d'un Jesse Lingard forcé de sortir dans les arrêts de jeu pour une blessure musculaire, quelques minutes après que Tony Martial ait montré des signes de faiblesse. Le Français laissait d'ailleurs sa place à Juan Mata dès la reprise.

Un seul mot pour décrire cette première période : frustrant. Et le début de la seconde n'allait clairement pas arranger nos affaires. Après avoir averti Victor Lindelöf pour une faute au milieu du pré, M. Orsato oubliait de sanctionner Presnel Kimpembe d'un second jaune évident pour une faute grossière sur Marcus Rashford dans la foulée. Les Parisiens commençaient dans le même temps à prendre le meilleur sur les Red Devils, occupant notre moitié de terrain et profitant d'imprécisions dans la transmission pour multiplier les vagues sur notre surface. Et sur l'une d'entre elles, la sanction fut immédiate : après une tête de Mbappé repoussée en corner par De Gea, Alves frappait le coup de pied de coin et ce même Kimpembe lâchait Matic au marquage pour finir de volée à bout portant (0-1, 54').

Les joueurs de Thomas Tuchel n'en restaient pas là et manquaient d'ajouter un second pion quelques minutes plus tard, la reprise de Dani Alves étant déviée par Pogba au ras de notre poteau alors que De Gea était pris à contrepied (56'). Le KO était proche et allait survenir quatre minutes plus tard sur un contre. Di Maria s'échappait à gauche et trouvait la course de Mbappé entre Lindelöf et Bailly pour crucifier De Gea de près (0-2, 61'). 

Les vannes étaient désormais ouvertes. Mbappé passait tout près du 3-0 à la 64', tentant de piquer le ballon au dessus de De Gea, vigilant. Bernat forçait ensuite l'Espagnol à un nouvel arrêt sur une incursion côté gauche qu'il tentait de conclure en solo. Les Red Devils ne suivaient plus le rythme de leurs adversaires et ne parvenaient pas à proposer une réponse susceptible d'inquiéter Buffon, qui passait une soirée on ne peut plus tranquille. Bien loin de nos considérations en termes de calendrier des prochaines semaines, avec notamment Chelsea et Liverpool à venir immédiatement après cette rencontre, le PSG gérait malgré tout confortablement son avance quand nos joueurs étaient forcés de tout donner pour revenir.

L'entrée de Lukaku n'allait pas changer la donne, et United allait perdre gros en toute fin de rencontre avec un second jaune décerné à Paul Pogba pour jeu dangereux sur Dani Alves. 

Ayant perdu 0-2 à domicile, privés de Paul Pogba pour le retour, les Mancuniens réussiront-ils à inverser la tendance ? Réponse mercredi 6 mars pour le prochain épisode. Clairement, United ne s'est pas facilité le travail sur ce coup, et devra réaliser un authentique exploit pour continuer à vivre la Champions League cette saison. Félicitations au Paris Saint-Germain pour sa victoire, nous repartons de notre côté avec le goût amer de la déception... seule la victoire était belle ce soir.

Les équipes

Manchester United (4-2-3-1) : De Gea - Shaw, Bailly, Lindelöf, Young - Matic, Herrera - Martial (Mata 46'), Pogba (exclu 89'), Lingard (Alexis 45'+3) - Rashford (Lukaku 84').

Paris SG (4-2-3-1) : Buffon - Bernat, Kimpembe, Silva, Kehrer - Verratti (Maksimovic 75'), Marquinhos - Di Maria (Dagba 81'), Draxler, Alves - Mbappé.

Les stats

Les statistiques du match sont fournies par SkySports.

 Manchester UnitedParis Saint-Germain
Score 0 2
Possession (%) 45 55
Tirs 10 12
Dont cadrés 1 5
Passes réussies (%) 84 87
Passes réussies dans le dernier tiers adverse (%) 72 82
Centres réussis (%) 6 27
Positions de hors-jeu signalées 2 1
Tacles réussis (%) 41 54
Cartons jaunes reçus 4 4
Cartons rouges reçus 1 0

Prochain match

Manchester United se déplace à Chelsea lundi 18 février à 20h30 CET, pour y affronter les Blues dans le cadre du 5e tour de la FA Cup.