Man Utd 3 Southampton 2 : United a su réagir, Lukaku voit encore double

1534 fois


Manchester United a été mis en difficulté par de vaillants Saints, et s'impose en fin de rencontre grâce notamment à un nouveau doublé de Romelu Lukaku (3-2).

Manchester United 3-2 Southampton
Score à la mi-temps : 0-1
Premier League, 29e journée
Samedi 2 mars 2019

Buts : Andreas (53'), Lukaku (59', 88') pour Manchester United ; Valery (26'), Ward-Prowse (75') pour Southampton.

Les compos

Ole Gunnar Solskjaer doit à nouveau composer sans nombre de ses cadres ce samedi après-midi à Old Trafford. Sans Herrera, Mata, Lingard, Martial, Matic, Jones, Darmian et Valencia, le Norvégien fait confiance à Scott McTominay et Andreas Pereira pour accompagner Paul Pogba au centre de la pelouse. Devant, Marcus Rashford fait son retour, sur l'aile gauche, tandis qu'Alexis est de nouveau titulaire après sa prestation en demi-teinte à Crystal Palace, avec Lukaku en pointe. La défense et le gardien sont sans surprise les hommes habituels.

Pour les Saints, Ralph Hasenhuttl est privé de son attaquant Danny Ings (ex-Liverpool) et de son milieu Mario Lemina. Il aligne une composition en 3-5-2, avec Bertrand et Valery dans le rôle des essuie-glaces de chaque côté de de la pelouse.

Manchester United (4-3-3) : De Gea - Young, Smalling, Lindelöf, Shaw - McTominay, Pogba, Pereira (Fred 82') - Rashford, Lukaku, Alexis (Dalot 51').

Southampton (3-5-2) : Gunn - Bednarek, Yoshida, Vestergaard - Valery, Ward-Prowse, Romeu, Hojbjerg, Bertrand - Redmond, Austin (Armstrong 62').

Vous pouvez voter pour le meilleur joueur mancunien du match sur notre forum, en suivant ce lien.

Le match

United démarre pied au plancher, et a plusieurs occasions d'entrée de jeu de prendre l'avantage, sans en concrétiser aucune. Angus Gunn, dans le but de Southampton, fait un premier excellent arrêt devant Romelu Lukaku (3'), avant de détourner le centre-tir de Pereira au-dessus de sa barre (5') et d'empêcher le même Lukaku de conclure sur le corner consécutif à cette action. Acculé dans les dix premières minutes, Southampton réagit sur corner, mais le Danois Jannik Vestergaard ne trouve pas le cadre de la tête à six mètres du but de De Gea (12').

Un premier quart d'heure plein d'animation donc, le seul temps mort faisant suite à un clash tête contre tête entre Lindelöf et McTominay qui laisse l'Ecossais au sol pendant plusieurs minutes. Même sans avoir le gros de la possession, les visiteurs font douter notre défense, notamment grâce aux courses de l'ancien de Chelsea Ryan Bertrand côté gauche, qui prend régulièrement l'ascendant sur Ashley Young, et manque d'obtenir un penalty sur un tirage de maillot de Chris Smalling dans la surface alors qu'ils étaient à la lutte, en pleine course, à quelques mètres de notre portier (14').

L'ouverture du score des Saints avant la demi-heure de jeu est de fait loin d'être scandaleuse. Sur un ballon anodin, à 30 mètres du but, Charlie Austin sert sur sa droite son latéral Yan Valery, légèrement excentré à une distance équivalente du but. Loin de se laisser impressionner, le jeune Français (20 ans il y a deux semaines) envoie une mine pied droit qui surprend De Gea sur sa gauche. L'Espagnol ne peut faire mieux que ralentir la course du cuir dans le but, quand il nous a habitués à mieux (1-0 Soton, 26').

La réaction tarde à venir côté mancunien. Les joueurs locaux sont comme anesthésiés, entre l'incapacité d'aligner trois passes dans la zone de décision et les trop nombreuses imprécisions qui émaillent notre jeu. Lukaku et Rashford ne se procurent que des demi-occasions, bien pris par une défense de Southampton regroupée et dynamique. Même la tête de Smalling sur corner, peut-être notre meilleure occasion depuis l'ouverture du score, ne résulte au final qu'en un cafouillage dans la surface sur lequel les Saints peuvent finalement se dégager sans conséquence (40'). Nos adversaires restent ambitieux en contre et ne réfléchissent pas pendant une heure, comme Hojbjerg dont la frappe tendue à 20 mètres est captée par De Gea (45').

A la pause, United est derrière, et vu la marche à franchir pour se mettre au niveau, on se demande bien comment Ole Gunnar Solskjaer va parvenir à inverser la tendance. Le début de la deuxième mi-temps pose en réalité une autre question, à savoir : quand va s'arrêter l'hécatombe que nous tranversons en termes de blessures ? Alexis Sanchez se voit forcé d'abandonner sa place après que son genou ait tourné sur un contact dans la surface adverse (51'). Diogo Dalot le remplace... le tournant du match.

Dans une formation désormais en 4-2-3-1, avec Andreas dans une position de numéro 10, le jeune Portugais a un impact immédiat sur la rencontre, bien supérieur à celui qu'Alexis aura eu pendant les 50 minutes qu'il a disputées. D'abord, il se bat bien, aidé par Andreas dans le couloir droit, pour délivrer un centre parfait sur la tête de Rashford qui ne trouve pas le cadre (52'). Il est encore impliqué 60 secondes plus tard en servant le Brésilien plein axe à 25 mètres : ce dernier enroule sa frappe et Gunn, légèrement avancé, ne peut que regarder celle-ci aller se loger dans sa lucarne gauche (1-1, 53'). Quel but !

Les Red Devils ont la très bonne idée de profiter de leur temps fort pour asséner un second coup dans la foulée. Shaw trouve Andreas dans l'axe, le Brésilien sert instantanément Lukaku excentré à gauche dans la surface. Le Belge crochète pour se mettre sur son pied droit et trouve le petit filet opposé (2-1 United, 59') !

L'équilibre de la rencontre a clairement basculé désormais, et les Mancuniens se mettent en quête d'un troisième but pour se mettre à l'abri, alors que les visiteurs sont portés disparus. Lukaku fait une belle percussion dans la surface mais tente d'être altruiste quand une frappe en force aurait été une meilleure solution (64'). Sur le corner suivant, Dalot tente sa chance à 25 mètres et voit sa frappe sèche à ras de terre raser le poteau droit de Gunn (65'), avant de remettre cela trois minutes plus tard d'une tentative un peu trop ambitieuse de l'extérieur du droit à la même distance (69').

Ce sont pourtant les Saints qui inscrivent un but à un quart d'heure du terme, presque sorti de nulle part. Suite à un corner pour nos hôtes, United peine à se dégager, et Ashley Young commet une faute à 20 mètres de son but, légèrement côté droit. Ward-Prowse s'élance et trouve la lucarne de David de Gea, dont le plongeon désespéré ne suffit pas (2-2, 75').

Enhardis, les joueurs de Southampton prennent confiance et commence à croire en leurs chances de décrocher la victoire. Alors que nous devrions être en train de squatter leur surface de réparation, ce sont au contraire eux qui se procurent des occasions dans les dix dernières minutes de la partie, sans trop inquiéter De Gea, tandis que nos joueurs ont toute les peines du monde à se remettre en ordre de marche. Mais comme les Saints précédemment, les Red Devils trouvent les ressources nécessaires pour trouver une nouvelle fois la faille. Fred, à 20 mètres, s'appuie sur Shaw à sa gauche, qui lui redonne le ballon. En première intention, l'ancien joueur du Shakhtar sert Lukaku devant lui à la limite de la surface, et le Belge, sur son pied droit, trouve l'angle parfait en logeant le cuir au ras du poteau gauche de Gunn (3-2 United, 88').

Pas de blague cette fois : nos joueurs l'ont bien compris et ont une occasion de se mettre définitivement à l'abri sur un penalty obtenu par Marcus Rashford dans les arrêts de jeu (90'+3). Paul Pogba s'élance pour le frapper... mais son tir plein centre est repoussé en corner par le pied d'Angus Gunn. Pas dans son match ce samedi, le Français terminera la rencontre en prenant un jaune évitable pour un geste d'humeur, tandis que Tahith Chong entre pour les 30 dernières secondes du match.

Manchester United passe donc la ligne d'arrivée in extremis, avec les trois points, ce qui est l'essentiel pour aujourd'hui. A quatre jours du déplacement à Paris pour le huitième de finale retour de la Champions League, les Red Devils n'ont pas montré leur meilleur visage et ont forcément laissé quelques plumes au niveau physique... mais on peut espérer que les retours de blessure des prochains jours changeront la donne. Et si ce n'est pas pour une qualification en C1, cela sera pour un Top 4 en championnat. Ce soir, à la faveur du nul entre Tottenham et Arsenal, United revient à trois points des Spurs, troisièmes.

Les stats

Les statistiques du match sont fournies par SkySports.

 Man UtdSouthampton
Score  3 2
Possession (%) 64 36
Tirs 16 9
Dont cadrés 6 3
Passes réussies (%) 80 65
Passes réussies dans le dernier tiers adverse (%) 65 55
Centres réussis (%) 32 22
Positions de hors-jeu signalées 2 0
Tacles réussis (%) 50 50
Cartons jaunes reçus 2 1
Cartons rouges reçus 0 0

Le classement

Retrouvez le classement complet ici.

A bientôt

United se déplacera au Parc des Princes pour disputer le huitième de finale retour de la Champions League qui l'oppose au Paris Saint-Germain. Le coup d'envoi sera donné mercredi 6 mars à 21h CET. A l'aller, les Red Devils s'étaient inclinés 0-2 à Old Trafford, et devront se passer de Paul Pogba, suspendu, au retour.