Report : Manchester United 2-1 Tottenham Hotspur

579 fois


Manchester United a joué un vrai match de football ce mercredi soir pour prendre trois points de façon convaincante face à Tottenham (2-1).

Voir la feuille de match - Noter les Red Devils - Echanger sur notre forum

Pour la réception des Spurs et de José Mourinho, Ole Solskjaer devait faire sans Anthony Martial, apparemment touché contre Aston Villa, mais enregistrait le retour de blessure de Scott McTominay au milieu du terrain. L'Ecossais était titulaire d'entrée à côté de Fred dans un 4-2-3-1 classique, avec donc Mason Greenwood titulaire en pointe, Jesse Lingard en 10, Ashley Young à gauche, du traditionnel pour le reste.

De son côté, Mourinho adoptait le même schéma tactique que son alter ego, avec un duo de milieux défensifs Winks - Sissoko ne laissant que peu de place à l'imagination.

Les Red Devils n'ont pas été récompensés à leur juste valeur de la première mi-temps qu'ils ont réalisée, avec une première demi-heure notamment qui aurait pu nous voir mener largement au score face à des Londoniens en apnée. United trouvait toutefois l'ouverture dès la 6e minute via Marcus Rashford, servi côté gauche dans la surface, qui frappait fort au ras du premier poteau et profitait de la faute de main de Gazzaniga pour célébrer (1-0, 6').

Tottenham brillait plus dans le découpage que dans l'animation, Winks prenant un jaune largement mérité après avoir fauché Daniel James qui filait à toute vitesse le long de la ligne et l'expédiant rouler sur les pavés d'Old Trafford (13'), et surtout, Moussa Sissoko était bien chanceux de ne pas voir rouge (pas même un jaune, d'ailleurs), après s'être essuyé le crampon sur le genou de Fred (18').

Man Utd continuait sur sa lancée. Greenwood voyait une frappe repoussée par la jambe de Gazzaniga (23'), tout comme Rashford qui expédiait un boulet de canon sur la barre du gardien adverse (25'). Le show continuait, Rashford forçant l'Argentin à une nouvelle parade deux minutes plus tard, et on voyait mal les visiteurs revenir dans la partie en continuant de la sorte.

Mais il ne faut qu'une occasion à certains joueurs pour briller, et Dele Alli fait partie de ceux-là. Sur une frappe d'Aurier repoussée par De Gea, dos au but, l'attaquant anglais contrôlait bien Fred et Young avant de les abuser d'un sombrero entre les deux joueurs, se retrouvant seul face à De Gea et terminant dans le petit filet opposé (1-1, 39'). Un très joli but validé par le VAR après un délai consécutif à une suspicion de contrôle de la main.

On pouvait légitimement craindre de voir les Red Devils avec un visage radicalement différent après la pause, au vu de nos dernières sorties. Il n'en fut rien. Au contraire, les Mancuniens eurent l'excellente idée de planter un second but dès la reprise : sur un débordement à gauche, Rashford poussa à la faute Sissoko dans sa surface. Le Français, victime du karma si on se rappelle qu'il ne devait normalement plus être sur la pelouse. L'Anglais transforma le penalty sans problème pour nous mettre sur les bons rails (48').

Sans se procurer masse d'occasions, United contrôla globalement le reste du match, avec notamment un excellent duo Fred - McTominay au milieu. Le Brésilien tient sans doute là son match référence, précieux défensivement et inspiré offensivement. Les Spurs s'en remettaient à des erreurs individuelles pour se créer quelques occasions, comme Son sur une perte de balle de Young (52') ou Aurier après un raté de McTominay (84'). David de Gea, bien accompagné par sa défense, veillait systématiquement.

Les locaux auraient pu aggraver le score dans les arrêts de jeu, si Shaw d'abord, Rashford ensuite, avaient mieux négocié des situations extrêmement intéressantes. Mais ce soir, on retiendra principalement que oui, Manchester United sait toujours proposer un minimum de jeu, quelque chose qui ne tombait pas forcément sous le sens si on s'intéresse de près à nos dernières sorties. Sera-ce suffisant pour remporter la prochaine rencontre (voir ci-dessous)? Rien n'est moins sûr. Mais pour raccrocher le wagon du Top 4, nous aurons besoin de beaucoup plus de matchs de ce calibre.

Nous remontons ce soir à 8 points des places qualificatives à la Champions League, à la sixième position.

Prochain match

C'est un gros : United se déplace à Manchester City samedi 7 décembre, coup d'envoi à 18h30. Les Citizens sont actuellement seconds du championnat et ont terminé la saison précédente avec 98 points. On peut le dire : prendre trois points là-bas relèverait, réellement, de l'exploit.