Manchester United 0-2 Burnley : au fond du trou

1056 fois


Manchester United a livré une prestation indigne de son rang ce mercredi soir face à Burnley, et a concédé deux buts sur les deux seuls tirs cadrés adverses pour s'incliner logiquement.

Mer. 22 janv. 2020 - 21:15
Premier League - 24e journée
Manchester United
0
2
Burnley

Voir la feuille de match - Noter les Red Devils

Les compos : sans Lindelöf, avec Jones et Mata

Manchester United (4-2-3-1) : De Gea - Williams, Maguire, Jones, Wan-Bissaka - Matic, Fred - Pereira, Mata, James - Martial.

Burnley (4-4-2) : Pope - Taylor, Mee, Tarkowski, Lowton - McNeil, Cork, Westwood, Hendrick - Rodriguez, Wood.

United sans inspiration, Burnley inflige la punition

Même si l'on peut légitimement estimer que l'équipe actuelle de Manchester United est qualitativement l'une des plus pauvres des dernières années, un sentiment encore accentué par l'absence de Marcus Rashford ou Paul Pogba, pour ne citer qu'eux, arguer qu'elle est moins bonne sur le papier que celle de Burnley, formation que nous avons battue à Turf Moor le mois dernier, relève d'un tout autre débat.

Et pourtant... United a paru dépourvu d'idées comme rarement ce mercredi soir à Old Trafford, et le réalisme froid des Clarets a fait le reste. Les hommes de Sean Dyche, en se battant avec leurs armes, ont simplement semblé en vouloir plus que leurs alter egos, et ont su prendre leurs opportunités de belle manière quand ils les ont eues.

Au terme d'une première période de bien piètre qualité, ils ont ainsi pris l'avantage sur un coup franc qui aurait dû être anodin. Le ballon frappé depuis le milieu de terrain était dévié par la tête de Ben Mee à l'entrée de la surface, et Chris Wood était plus prompt que Harry Maguire à reprendre d'une demi-volée propre du gauche au ras du poteau de David de Gea (0-1 Burnley, 39').

Alors que Solskjaer lançait Mason Greenwood à la mi-temps à la place d'un Andreas Pereira transparent, l'impact se produisait pourtant de l'autre côté de la pelouse. Depuis l'entrée de la surface, mais excentré à gauche, Jay Rodriguez expédiait un missile sous la barre d'un De Gea à nouveau battu sans pouvoir y faire grand chose (56'). Dans un Old Trafford sous le choc, Burnley menait 2-0, pour la troisième saison consécutive... après avoir concédé le nul dans les deux occurrences précédentes.

Le chronomètre égrénait les secondes, les minutes, et on avait bien du mal à voir comment United allait cette fois pouvoir revenir tant la copie rendue au niveau du jeu était abyssale, bien loin même de ce que l'on avait pu voir à Anfield quelques jours plus tôt. Il fallut attendre la 80e minute pour enfin voir les Red Devils encercler la surface de réparation adverse, mais toujours sans la moindre idée de comment casser le verrou posé par la garde rapprochée de Nick Pope. Les frappes hors cadre de Martial ou Greenwood n'avaient pas plus d'effet que celles bien trop molles de Pereira en première période, et les défenseurs de Burnley ont passé une soirée tranquille comme rarement ils en auront cette saison.

Quand enfin Luke Shaw, entré en jeu pour Brandon Williams, pensait convertir le long ballon de Mata en lobant Pope, Jon Moss annulait le but pour une faute du latéral anglais sur Jeff Hendrick que l'on pourrait qualifier de peu évidente (90'+1), surtout quand on sait à quel point nos adversaires du soir savent être rugueux sur leurs interventions. Dans tous les cas, il est trop tard pour pleurer. Les visiteurs ont marqué sur leurs deux seuls tirs cadrés de la partie, et prennent les trois points en cumulant moins de 30% de possession sur l'ensemble de la rencontre... oui mais voilà, en 90 minutes, United ne se sera procuré aucune opportunité aussi franche que les deux occasions concrétisées par les Clarets. Suffisant pour faire la différence.

Prochain match : Watford ou Tranmere

Les Red Devils jouent ce week-end dans le cadre du quatrième tour de la FA Cup face au vainqueur du replay du troisième tour entre Tranmere (League One) et Watford, l'équipe de Premier League ayant concédé le nul sur sa pelouse. Ce n'est qu'aux alentours de 23h jeudi soir que nous connaîtrons notre adversaire, qui évoluera à domicile dimanche. Le coup d'envoi aura lieu à 16 heures.


Sur le forum