Manchester City 0-1 Manchester United : trop peu, trop tard

1480 fois


Manchester United aura tenté face à une équipe de City parfois fébrile, mais le déficit du match aller était trop important, et nos occasions bien trop minces, pour atteindre la finale de la Carabao Cup.

Mer. 29 janv. 2020 - 20:45
League Cup - 1/2 finale
Manchester City
0
1
Manchester United

Voir la feuille de match - Noter les Red Devils

Les compos : United en 3-4-1-2

Ole Gunnar Solskjaer a reconduit l'équipe victorieuse à Tranmere ce week-end, à quatre exceptions près. David de Gea, les latéraux Brandon Williams et Aaron Wan-Bissaka, ainsi que Fred, faisaient ainsi leur retour dans le onze de départ. Mason Greenwood était donc titulaire devant dans une formation à deux points avec Jesse Lingard en numéro 10, tandis que Luke Shaw accompagnait Victor Lindelöf et Harry Maguire dans une arrière-garde à trois.

De son côté, Pep Guardiola faisait cinq changements comparativement à l'équipe qui a battu Fulham en FA Cup dimanche. Sergio Agüero, Raheem Sterling et Kevin de Bruyne étaient notamment parmi les revenants, dans une formation très offensive avec encore Bernardo Silva et Riyad Mahrez qui débutaient.

Manchester City (3-4-3) : Bravo - Cancelo, Rodri, Otamendi - Gündogan, B. Silva, De Bruyne, Walker - Sterling, Agüero, Mahrez.

Manchester United (3-4-1-2) : De Gea - Shaw, Maguire, Lindelöf - Williams, Matic, Fred, Wan-Bissaka - Lingard - Martial, Greenwood.

United en mode autoMatic

Comme on pouvait s'y attendre, devant leur public et avec la confiance du résultat de l'aller, les Citizens ont tout de suite mis le pied sur le ballon et ont tenté de tuer le suspense dès les premières minutes. Cela aurait pu être le cas au terme de dix premières minutes pendant lesquelles les locaux ont largement dominé les visiteurs, qui peuvent remercier David de Gea pour plusieurs interventions bien senties. L'Espagnol est d'abord intervenu devant Sergio Agüero, avec un superbe arrêt réflexe sur sa droite sur une tête plongeante à bout portant de l'Argentin (7'), puis sur une frappe vicieuse de Riyad Mahrez, opposant cette fois son pied (8').

Les Red Devils ont laissé passer l'orage et ont commencé à sortir la tête de l'eau après le quart d'heure de jeu, sans toutefois se créer d'occasion de but, se cassant systématiquement les dents dans les trente derniers mètres sur une équipe de City solidaire dans l'effort. Les débats étaient bien plus équilibrés et un Nemanja Matic très inspiré trouvait à redire au duo De Bruyne - Bernardo Silva au centre du pré. Bien moins tranchants qu'au match aller, les joueurs de Pep Guardiola montraient quelques signes de faiblesse sur les côtés et en défense, comme en témoigne le coup franc qui amena le seul but de la rencontre, concédé par Rodri sur Lingard qui venait d'éliminer deux joueurs côté gauche. Le centre de Fred mal dégagé par Bernardo Silva aboutit à Nemanja Matic dans la surface côté droit, et la demi-volée du Serbe vint se loger au ras du poteau de Claudio Bravo, battu (1-0 United, 35').

Forcément des regrets

A la pause, l'espoir était encore possible, quand bien même United ne s'était procuré qu'une frappe dans toute la première période. Nous savions les Citizens capables de marquer n'importe quand, et il s'en était fallu de quelques centimètres avant la pause, soit l'avance prise illicitement par Raheem Sterling pour venir conclure un bon mouvement collectif, le but étant finalement annulé pour une position de hors-jeu de l'attaquant anglais (45'). Ole Solskjaer faisait entrer Daniel James à la reprise, à la place d'un Mason Greenwood introuvable, dans l'optique de faire peser sa vitesse sur l'adversaire.

Cependant, l'impact de ce remplacement sur la partie fut quasiment nul, l'ailier fraîchement entré en jeu ne montrant rien de spécial dans le second acte, tout comme Anthony Martial ou Mason Greenwood avant lui. La nervosité des Sky Blues était toujours présente après l'entracte, comme en témoignaient certaines pertes de balle inhabituelles ou des transversales qui ne trouvaient pas preneur. Mais à force de ne pas nous montrer plus dangereux, celle-ci tendit à disparaître au fil des minutes, et avec elle nos chances de nous qualifier pour la finale à Wembley au mois de mars. Pour ne rien arranger, les Red Devils terminèrent la partie à dix contre onze suite à deux cartons jaunes généreux distribués à Nemanja Matic (51', 76'), buteur du jour et notre agent sérénité à l'Etihad Stadium ce mercredi.

Clairement, les joueurs d'Ole Gunnar Solskjaer pourront se prévaloir d'une nouvelle victoire en terrain ennemi, une pelouse où les équipes qui l'emportent chaque saison se comptent sur les doigts d'une main, et encore. Mais avec deux tirs cadrés dans tout le match, nous n'avons pas fait assez offensivement pour espérer mieux. Avec à peine plus de frappes cadrées (quatre), les Citizens ont en tout cas récolté beaucoup plus d'opportunités franches, même si elles n'ont pas abouti à une frappe dans la cible : on peut franchement se demander comment ils n'ont pas planté au moins une fois, entre un un-contre-un Sterling - De Gea très mal négocié par l'Anglais qui permit à trois défenseurs de revenir avant de louper le cadre (58'), une perte de balle de Maguire dans ses six mètres dont David Silva et Gündogan ne souhaitèrent pas profiter (74'), ou un deuxième but refusé, cette fois à Agüero, pour une nouvelle position de hors-jeu. Claudio Bravo a passé une soirée très tranquille, à l'inverse de David de Gea, alors que nous avions deux buts de retard au coup d'envoi. De quoi nourrir, forcément, des regrets.

Prochain match : Wolverhampton

Il reste un match à disputer avant la trêve hivernale qui aura lieu pour Manchester United du 2 au 16 février 2020. Samedi 1er février, les Red Devils accueilleront Wolverhampton pour la 25e journée de Premier League. Le coup d'envoi aura lieu à 18h30 CET.


Sur le forum