Preview : Everton - Manchester United

3927 fois


Manchester United devra se méfier d'une équipe en quête d'Europe la saison prochaine, dans une enceinte de Goodison Park qui nous a vus couler corps et âmes la saison passée.

Dim. 1 mars 2020 - 15:00
Premier League - 28e journée
Everton
1
1
Manchester United

Dimanche 21 avril 2019. Après deux mois et demi de Ole at the wheel, Manchester United a sérieusement baissé le pied et les rêves de Ligue des Champions s'effritent à nouveau. Des défaites à Arsenal et Wolverhampton lors des deux derniers déplacements en championnat, des éliminations chez les Wolves en Cup et au Nou Camp en C1, on se demande ce qui peut encore nous arriver au moment de se déplacer à Goodison Park pour y affronter les Toffees.

La réponse sera cinglante. Un violent 0-4, deux pions encaissés par mi-temps, avec pourtant une compo loin d'être dégueulasse et ayant le mérite d'aligner Pogba, Rashford ou encore Martial. United, crucifié en ce dimanche pascal, ne se relèvera pas, ne gagnera plus un match cette saison, et finira à une décevante sixième place.

On peut espérer un scénario différent cette saison. L'arrivée de Bruno Fernandes a fait un bien fou au milieu de terrain. Fred semble se mettre petit à petit au diapason, et le fait de retrouver Scott McTominay, buteur face à Bruges, ne fera clairement pas de mal. La défense est renforcée également par rapport à l'an dernier, alors que nous avions évolué avec Dalot, Smalling, Lindelöf et Young le jour de l'humiliation. Maguire et Wan-Bissaka sont d'un autre niveau, et un Bailly en forme est un atout non négligeable. Et contrairement à la saison passée au moment de ce déplacement, United est dans une bonne passe, avec cinq victoires et deux nuls sur les sept derniers matchs, et six clean sheets sur cette même période.

Mais attention, car même s'ils sont onzièmes du championnat, les Toffees n'ont pas dit leur dernier mot. Il ne faut pas oublier qu'ils figuraient à une peu envieuse dix-huitième place quand Marco Silva a été débarqué début décembre. Depuis, Everton a joué douze rencontres et n'en a perdu que deux, pour six victoires et quatre nuls. L'effet Duncan Ferguson d'abord, que nous avons ressenti à Old Trafford mi-décembre (nul 1-1), puis l'effet Carlo Ancelotti, qui a pris la suite de l'intérimaire écossais. Même si les Blues ont perdu à Arsenal le week-end dernier (2-3), les voyants sont globalement au vert, et une victoire dans leur stade les ramènerait à deux points des Red Devils.

Il faudra faire particulièrement attention à l'attaque composée de Richarlison et Dominic Calvert-Lewin. La paire offensive, 22 ans chacun, a inscrit 22 buts en Premier League cette saison, soit quasiment autant que le duo Rashford - Martial. Et ils sont en forme : le premier a marqué quatre fois lors de ses cinq derniers matchs, tandis que le second en est à sept sur les neuf rencontres coachées par Ancelotti. Le 4-4-2 du technicien italien a fait ses preuves depuis qu'il a remplacé le 4-2-3-1 mis en place par son prédécesseur, et ses deux jeunes talents s'éclatent. De quoi peser dans la balance ? On l'a vu à l'aller, la moindre hésitation peut coûter cher.

Manchester United : Martial encore incertain

Anthony Martial, absent contre Bruges et remplacé par Odion Ighalo, est toujours incertain. Il devra passer des examens avant que le staff puisse l'aligner ou non dimanche. Il s'agirait d'un problème musculaire autour du genou. Le joueur nigérian pourrait donc être de nouveau titulaire à Goodison Park.

Solskjaer a également confirmé que Tim Fosu-Mensah et Axel Tuanzebe ne seraient pas appelés en équipe première tant qu'ils n'auraient pas joué avec les -23 ans pour revenir en forme, et ce, même s'ils s'entraînent d'ores et déjà avec le reste de l'équipe.

Absents : Lee Grant (GB), Axel Tuanzebe (DC, en reprise), Tim Fosu-Mensah (DD, en reprise), Paul Pogba (MC, genou), Marcus Rashford (BU, dos).

Incertains : Anthony Martial (BU, problème musculaire).

Compo possible (4-2-3-1) : De Gea - Shaw, Maguire, Lindelöf, Wan-Bissaka - McTominay, Fred - James, Fernandes, Greenwood - Ighalo.

Entraîneur : Ole Gunnar Solskjaer.

Les stats en championnat : 5e, 41 points, 27 MJ (11-8-8), GA +12 (41-29).
MJ = matchs joués (V-N-D = victoires - nuls - défaites) / GA = goal average (BP-BC = buts pour - buts contre)

La forme actuelle : NVNVV.

Source : ManUtd.com, WhoScored.com, PremierInjuries.com, The Guardian

Everton : Schneiderlin absent, Walcott et Gomes de retour

Notre ancien joueur Morgan Schneiderlin, qui s'est blessé au genou contre Arsenal le week-end dernier, a été opéré afin de réparer son cartilage et sera absent pendant plusieurs semaines. Carlo Ancelotti récupèrera en revanche Theo Walcott, qui a récupéré d'un problème au genou. Le latéral français Lucas Digne est quant à lui incertain.

A noter que le milieu Andre Gomes, victime d'une horrible blessure contre Tottenham en novembre, a retrouvé les pelouses et a été convaincant face aux Gunners dimanche dernier, malgré la défaite de son équipe. Il est donc probable de le voir de nouveau aligné ce week-end. Il recevra sans aucun doute un accueil chaleureux de la part de tous les supporters, Toffees ou pas... au moins jusqu'au coup d'envoi.

Absents : Jean-Philippe Gbamin (MC, mollet), Morgan Schneiderlin (MC, genou).

Incertains : Lucas Digne (DG, problème musculaire).

Compo possible (4-4-2) : Pickford - Baines, Holgate, Mina, Sidibé - Bernard, Delph, Gomes, Walcott - Richarlison, Calvert-Lewin.

Entraîneur : Carlo Ancelotti.

Les stats en championnat : 11e, 36 points, 27 MJ (10-6-11), GA -5 (36-41).
MJ = matchs joués (V-N-D = victoires - nuls - défaites) / GA = goal average (BP-BC = buts pour - buts contre)

La forme actuelle : NNVVD.

Source : EvertonFC.com, WhoScored.com, PremierInjuries.com, The Guardian

Où voir le match ?

Le match devrait être diffusé en France sur RMC Sport 1 et Canal+ Sport, et au Royaume-Uni sur Sky Sports Main Event et Sky Sports Premier League.

Source : LiveSoccerTV, L'Equipe.fr.

Les arbitres

Arbitre central : Chris Kavanagh. Assistants : Lee Betts, Constantine Hatzidakis. Quatrième arbitre : Craig Pawson.

VAR : Jonathan Moss. Assistant au VAR : Eddie Smart.

Source : PremierLeague.com.

Un œil sur les rivaux

Le choc du week-end entre Manchester City (2e, 57 pts) et Arsenal a été reporté à une date ultérieure. Les Citizens affronteront en effet dimanche après-midi Aston Villa en finale de la Carabao Cup, à Wembley (17h30). De la même façon, le déplacement de Sheffield United (7e, 40 pts) à Villa Park attendra.

Dans la lutte à la quatrième et à la cinquième place, la rencontre entre Tottenham (6e, 40 pts) et Wolverhampton (8e, 39 pts) sera intéressante à suivre. Elle se déroulera en même temps que le match entre United et Everton. Un prétendant à l'Europe perdra forcément des points dans ce duel, ce qui ne peut que nous arranger. Chelsea (4e, 44 pts), qui est toujours en pôle pour la Ligue des Champions, devra négocier un déplacement qui devrait être à sa portée à Bournemouth (16e, 26 pts), samedi à 16h.

Vendredi soir, Leicester City (3e, 50 pts) s'est déplacé chez la lanterne rouge, Norwich, et s'y est incliné contre toute attente sur la plus petite des marges (0-1). Enfin, le leader Liverpool (1er, 79 pts) visera à poursuivre son carton plein à Watford (19e), samedi à 18h30.

En vidéo

La conférence de presse d'Ole Solskjaer (6')

Les temps forts de l'aller (nul 1-1 à Old Trafford) (10')

La débâcle mancunienne de la saison passée (défaite 0-4 à Goodison Park) (2')


Sur le forum