Manchester United 2-2 Southampton : United dit non au podium

690 fois


Un match nul qui a le goût d'une défaite. Manchester United manque l'occasion de revenir dans le Top 4 en concédant l'égalisation dans les arrêts de jeu face à Southampton.

Lun. 13 juil. 2020 - 21:00
Premier League - 35e journée
Manchester United
2
2
Southampton FC

Manchester United (4-2-3-1) : De Gea - Shaw (Williams 75'), Lindelöf, Maguire, Wan-Bissaka - Pogba (Fred 63'), Matic - Rashford, Fernandes (McTominay 84'), Greenwood (James 84') - Martial. Remplaçants : Romero, Bailly, Andreas, Mata, Ighalo.

Southampton (4-4-2) : McCarthy - Bertrand, Bednarek, Stephens, Walker-Peters - Redmond, Romeu (Obafemi 87'), Ward-Prowse, Armstrong (Smallbone 70') - Adams (Long 64'), Ings. Remplaçants : Gunn, Vestergaard, Hojbjerg, Vokins, Danso, Ferry.

Buts : Rashford (20', p.d. Martial), Martial (23', p.d. Fernandes) pour Manchester United ; Armstrong (12', p.d. Redmond), Obafemi (90'+6, p.d. Bednarek) pour Southampton.

Le podium qui nous tend les bras, et quelques secondes plus tard, la douche froide. Le football se joue pendant plus de 90 minutes, comme l'a si bien rappelé Southampton ce lundi soir en clôture de la 35e journée de Premier League. Après l'annulation de la sanction européenne de Manchester City plus tôt dans la journée, ce lundi 13 juillet risque de devenir une date-clé de notre saison, et pas pour de bonnes raisons.

Ole Gunnar Solskjaer avait de nouveau décidé de faire appel aux mêmes onze joueurs pour démarrer face aux Saints, mais le rendement n'aura pas été celui que nous avions pu constater ces dernières semaines. Plus rapides à rentrer dans leur match, avec un pressing très haut sur nos sorties de balle, les joueurs de Ralph Hasenhüttl ont été récompensés de leurs efforts par l'ouverture du score avant même le quart d'heure de jeu. Sur une relance courte de De Gea, Paul Pogba, plein axe, perdait le ballon à trente mètres de ses buts, et permettait à Redmond de servir Armstrong au second poteau, lequel crucifiait le gardien espagnol (0-1, 12'). Une ouverture du score somme toute logique au vu du début de la rencontre.

Les Red Devils mirent peu de temps à se remettre dans le sens de la marche, cela dit. Deux buts coup sur coup signés par notre secteur offensif en grande forme rassurèrent tout de suite. Quelques secondes après un premier but refusé à Marcus Rashford pour une position de hors-jeu sur un service de Shaw, notre numéro 10 remit les formations sur un pied d'égalité en terminant un bon travail de conservation de balle de Martial en pleine surface adverse, d'un tir croisé du gauche (1-1, 20'). Le Français se mua ensuite en buteur en percutant depuis le couloir gauche avant de pilonner McCarthy d'une frappe du droit inarrêtable (2-1, 23').

Malheureusement, ce réveil mancunien très efficace ne serait pas suivi d'effets, et le reste de la partie échappa doucement mais sûrement aux locaux. Loin de leur réussite habituelle, Paul Pogba, Bruno Fernandes et Mason Greenwood ne pesèrent quasiment pas sur le jeu adverse, alors que Martial et Rashford combinaient souvent à deux pour prendre à revers les visiteurs. L'arbitrage ne fut pas non plus d'une grande utilité dans cette partie, Oriol Romeu évitant miraculeusement un carton rouge qui paraissait évident avant la pause après avoir manqué de briser la cheville de Greenwood (42'), malgré la revue du VAR, alors que James Ward-Prowse aurait pu se voir sanctionner d'un second jaune après avoir posé la semelle sur le tibia de Matic juste après la reprise (46').

Quoi qu'il en soit, United aurait dû tuer la rencontre, et on regrettera forcément la frappe de Rashford juste au ras du poteau (55') ou son une-deux avec Martial qu'il aurait pu conclure quasiment à bout portant sans un extraordinaire retour de Bertrand. Surtout qu'en face, Southampton continuait à vivre, comme le même Bertrand le rappela à quelques minutes du terme avec une lourde frappe du droit à courte distance que De Gea dévia d'un magnifique arrêt main opposée alors que le cuir prenait le chemin de la lucarne (86').

C'est à dix contre onze, et non pas à onze contre neuf, que United termina cette rencontre, après que Brandon Williams ait été évacué suite à un tête contre tête avec Walker-Peters. Et sur l'ultime corner de la partie, à la 96e minute, Obafemi, entré dix minutes plus tôt à la place de Romeu (ça ne s'invente pas), anéantit les espoirs mancuniens de podium dès ce soir en concluant à bout portant suite à la déviation de Bednarek (2-2, 90'+6).

United reste donc cinquième, à la défaveur de la différence de buts, derrière Chelsea et Leicester. L'écart se resserre à un point, mais on aurait préféré être un point devant, comme cela aurait pu être le cas, qu'un point derrière. A trois matchs de la fin de la saison, croisons les doigts pour ne pas avoir à regretter ce résultat dans quelques semaines.

Quelques stats avec Opta et BBC Sport

  • Southampton est la quatrième équipe ayant pris le plus de points à l'extérieur cette saison, derrière Liverpool, Manchester City et Chelsea.
  • Anthony Martial est le dixième joueur mancunien à atteindre la barre des cinquante buts en Premier League.

Sur le forum